Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Un cocktail de médicaments dans le Saint-Laurent loin de soulager les organismes aquatiques

Les résultats de travaux scientifiques d’Environnement Canada révèlent la présence de médicaments provenant des rejets urbains dans les eaux du fleuve Saint-Laurent. Certains d’entre eux pourraient menacer la vie aquatique.

Parmi une trentaine de contaminants analysés, 17 produits pharmaceutiques et de soins personnels (PPSP) et autres substances ont été détectés aux stations du suivi de la qualité de l’eau du Saint-Laurent en 2006. D’où viennent ces produits? Le rejet de médicaments périmés dans les toilettes et l’élimination par le corps humain des médicaments consommés sont principalement mis en cause. Ainsi, les eaux usées rejetées dans le Saint-Laurent contiennent des traces de ces médicaments que l’on croit pourtant garder en lieu sûr dans sa pharmacie : analgésiques, anti-inflammatoires, contraceptifs, etc.

Fréquence de détection des PPSP et autres substances dans le Saint-Laurent et quelques tributaires en 2006
ProduitUtilisation% des échantillons
contenant des PPSP
Acide salicyliqueanalgésique10
Bisphénol Aplastifiant100
Caféinestimulant84
Cholestérolgras du foie97
Coprostanoldérivé du cholestérol39
Coprostanol-3-oldérivé du cholestérol85
Coprostanol-3-onedérivé du cholestérol51
Estradiol-17bthérapie hormonale18
Estriolestrogène10
Estroneestrogène13
Ibuprofèneanti-inflammatoire / analgésique63
Naproxèneanti-inflammatoire / analgésique16
Nonylphénolsurfactant95
Testostéronethérapie hormonale5
Triclosanantibactérien / antifongique41
4-ter-octylphénolproduit de dégradation des surfactants97
17A-éthynylestradiolcontraceptif5

Source : Rondeau, 2008

Concentrations de médicaments détectés dans l’eau (ng/L)
Cours d’eauIbuprofèneNaproxène
Riv. Yamaska1 à 202 à 79
Riv. Détroit64 à 14194 à 207

La rivière Yamaska présente les plus faibles concentrations d’ibuprofène et de naproxène en comparaison à la rivière Détroit.
Source : Hale et al., 2003

Concentrations de PPSP et autres substances mesurées dans le Saint-Laurent et quelques tributaires en 2006
Concentrations de produits pharmaceutiques et de soins personnels mesurées en 2006 dans l’eau du Saint-Laurent et de quelques tributaires à la station de Carillon, Lavaltrie, Richelieu, Trois-Rivières, Bécancour et Québec.
Source : Rondeau, 2008

La santé des organismes aquatiques serait-elle menacée par ces médicaments?

Malgré que la majorité de ces substances soit considérée comme étant toxique, leurs concentrations mesurées sont généralement trop faibles pour causer des effets de toxicité aiguë chez les organismes aquatiques. Des effets potentiels à plus long terme pourraient toutefois se manifester. Par ailleurs, certaines substances considérées peu ou non toxiques, comme la caféine, peuvent causer des dommages oxydatifs dans les tissus de certains organismes aquatiques, dont la moule et le poisson. C’est que la biotransformation de la caféine absorbée par ces organismes entraîne la libération de métabolites plus toxiques encore que la substance initiale.

Bien qu’à ce jour les effets des anti-inflammatoires chez la moule exposée en laboratoire ou aux rejets urbains n’ont pu être démontrés, des scientifiques ont récemment observé que le naproxène et l’ibuprofène produisent des effets toxiques à des concentrations dix fois inférieures ou moins aux valeurs mesurées dans les effluents municipaux (Blaise et al., 2006). D’autres médicaments tels que la novobiocine et la morphine, utilisés respectivement comme antibiotique et analgésique, provoquent quant à eux une réduction de la phagocytose chez la moule d’eau douce du Saint-Laurent (Elliptio complanata) (Gagné et al., 2006). D’autres résultats de travaux de recherche révèlent que des oestrogènes présents dans le fleuve Saint-Laurent ont des conséquences sur le système reproducteur des mâles de Queue à tache noire (Notropis hudsonius), un poisson de la famille des ménés (Cyprinidés) servant de proie à un grand nombre de poissons prédateurs des eaux douces (Aravindakshan et al., 2004). Des résultats similaires ont été observés chez la moule Elliptio complanata exposée à l’eau du fleuve Saint-Laurent.

Le saviez-vous? À la sortie du point de rejet de l’effluent municipal de Montréal, jusqu'à 66 % des moules étaient devenues des femelles, alors qu’elles comptaient pour seulement 41 % en amont du point de rejet. Ce dernier pourcentage correspond à la fréquence normale de femelles chez cette espèce (Gagné et al., 2004).

« Les recommandations canadiennes pour la qualité des eaux visent à protéger les organismes d’eau douce et marins contre les agents stressants anthropiques, comme les apports de produits chimiques (…). » Elles déterminent notamment les concentrations les plus faibles d’une substance produisant des effets chez les organismes. Plusieurs substances émergentes, ou nouvellement détectées, ne font pas encore l’objet de recommandations. Des règlements sur les risques environnementaux liés aux produits pharmaceutiques et aux produits de soins personnels, visés par la Loi sur les aliments et drogues, sont toutefois en cours d'élaboration.

Documentation

Aravindakshan, J., V. Paquet, M. Gregory, J. Dufresne, M. Fournier, D.J. Marcogliese et D.G. Cyr. 2004. « Consequences of xenoestrogen exposure on male reproductive function in Spottail Shiners (Notropis hudsonius) ». Toxicological Sciences, 78 : 156-165.

Blaise, C., F. Gagné, P. Eullaffroy et J.-F. Férard. 2006. « Ecotoxicity of selected pharmaceuticals of urban origin discharged to the St. Lawrence River (Québec, Canada): A review ». Brazilian Journal of Aquatic Science and Technology, 10 (2) : 29-51.

Gagné, F., C. Blaise, M. Fournier et P.D. Hansen. 2006. « Effects of selected pharmaceutical products on phagocytic activity in Elliptio complanata mussels ». Comparative Biochemistry and Physiology, Part C, 143 (2) : 179-186.

Gagné, F., C. Blaise et J. Hellou. 2004. « Endocrine disruption and health effects of caged mussels, Elliptio complanata, placed downstream from a primary-treated municipal effluent plume for one year (En anglais seulement) ». Comparative Biochemistry and Physiology, Part C, 138 : 33-44.

Hale, R.C., M. Alaee, J.B. Manchester-Neesvig, H.M. Stapleton et M.G. Ikonomoun. 2003. « Polybrominated diphenyl ether flame retardants in the North American environment ».Environment International, 29 : 771–779.

Rondeau, B. 2008. Monitoring et surveillance de la qualité de l’eau. Environnement Canada. Communication personnelle.

Date de modification :