Hydrologie du Canada


Aperçu

Les ressources canadiennes en eau de surface sont considérables et constituent, estime-t-on, 7 % des ressources hydriques renouvelables du monde. L’emplacement et le débit moyen des plus grandes rivières du Canada sont présentés sur la carte d’écoulement fluvial. Cette carte révèle que près de 60 % des réserves d’eau douce du pays s’écoulent vers le nord, s’éloignant ainsi des85 % de la population qui vit à moins de 300 kilomètres de la frontière canado-américaine au sud.

Diversité hydrologique du Canada  

La diversité hydrologique du Canada reflète sa diversité bio-physique, qui peut être schématisée par les quinze écozones terrestres.

Les régions relativement humides et montagneuses de l’écozone maritime du Pacifique et des écozones de la Cordillère boréale et de la Cordillère montagnarde bordent le pays à l’ouest; elles se trouvent en Colombie-Britannique, dans le sud-ouest de l’Alberta et dans une grande partie du Yukon. Les importantes quantités d’eau de ruissellement provenant de ces écozones – dépassant 3 000 mm annuellement dans certaines régions côtières – s’écoulent vers l’ouest dans l’océan Pacifique, et, vers l’est, en direction des vastes Plaines intérieures sèches. Cette dernière région comprend les terres fertiles et plates de l’écozone des Prairies au sud, et les écozones des plaines boréale et de la taïga au nord. Généralement, le ruissellement moyen dans les Plaines est bien au-dessous de 200 mm par année, particulièrement dans le sud où il peut être moins de 50 mm.

La plus grande partie du centre et de l’est du Canada est constituée des écozones accidentées des boucliers boréal et de la taïga et de l’écozone du Moyen-Arctique, dans lesquelles le ruissellement annuel varie de 100 mm dans le nord-ouest à 800 mm dans le sud-est, et à plus de 1 000 mm le long de la côte Atlantique. Le ruissellement des vastes terres humides de l’écozone des plaines hudsonniennes, entourées par le Bouclier canadien, s’écoule vers le nord dans la baie d’Hudson et la baie James.

L’écozone humide des plaines à forêts mixtes des Grands Lacs et de la vallée du St-Laurent couvre la région très densément peuplée du sud de l’Ontario et du Québec. Le ruissellement annuel varie de quelque 200 mm dans le sud-ouest à plus de 600 mm dans l’extrémité nord-est de l’écozone. À l’est des plaines à forêts mixtes s’étendent l’écozone maritime de l’Atlantique, humide et accidentée, qui couvre tout le territoire des provinces du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, des autres provinces de l’Atlantique et une partie de l’est du Québec. Il y a une hausse importante du ruissellement de l’ouest vers l’est, variant de 600 mm par année dans la partie ouest de l’écozone à 2 000 mm le long de la côte Atlantique.

Dans le Grand nord, l’écozone désertique du Haut-Arctique s’étire entre les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut. Il existe peu de données sur le ruissellement dans cette écozone; cependant, compte tenu du très faible taux de précipitation annuel (100-200 mm/an), on considère le ruissellement annuel comme très bas lui aussi. On possède encore moins de données sur le ruissellement provenant de l’écozone montagneuse et couverte de glace de la cordillère Arctique, dont la majeure partie couvre la côte est du Nunavut.

Régions et enjeux

En raison de la grande diversité des ressources hydrologiques et socio-économiques du Canada, il est très difficile de comprendre et de gérer efficacement les ressources hydriques et l’environnement aquatique. Le gouvernement fédéral et les provinces et les territoires ont conclu des accords sur les relevés hydrométriques afin de répondre aux besoins de chaque région en ce qui concerne la gestion de l’eau et les enjeux environnementaux. Le tableau qui suit décrit brièvement les caractéristiques hydrologiques de chaque province et territoire, ainsi que les enjeux particuliers qui leur sont associés. Les données et les renseignements recueillis dans le cadre des accords de partage des coûts sont d’une importance capitale pour les personnes appelées à prendre des décisions à cet égard.

Les enjeux d'eau dans les provinces et territoires du Canada
Province ou territoireCaractéristiques hydrologiquesQuestions et enjeux liés à l’eau
Colombie-Britannique
  • Climat et géographie physique très variables Probablement la région la plus complexe sur le plan hydrologique.
  • Élévation par rapport au niveau de la mer dépassant 4 000 mètres à certains endroits.
  • Volume de précipitations extrêmement variable, le ruissellement annuel pouvant dépasser 3 000 millimètres dans les bassins côtiers, mais inférieur à 100 millimètres dans certains bassins intérieurs.
  • Population concentrée dans le sud-ouest, dans la vallée du bas Fraser.
  • Quantité : permis de captation de l’eau, inondations, irrigation, production d’électricité.
  • Qualité et gestion des déchets
  • Exploitation des ressources : exploitation forestière et minière, pêches
  • Gestion intégrée des bassins versants, érosion
Yukon
  • Terrain généralement montagneux et climat subarctique
  • Écoulement annuel supérieur à 500 millimètres dans l’est, mais inférieur à 100 millimètres dans le nord.
  • Population très faible
  • Exploitation des placers
  • Pêches
  • Qualité de l’eau
  • Gestion des déchets
  • Permis de captation de l’eau
Alberta
  • Hydrologie variée due à la présence des montagnes à l’ouest, de la prairie au sud et du delta du Mackenzie au nord
  • Climat continental sec
  • Ruissellement annuel provenant des montagnes supérieur à 600 millimètres, mais généralement inférieur à 100 millimètres, spécialement dans le sud-est
  • Population concentrée dans la région des prairies
  • Approvisionnement en eau, irrigation, production d’électricité, lutte contre les inondations, érosion
  • Eaux de ruissellement.
  • Qualité de l’eau
Saskatchewan
  • Hydrologie façonnée par la présence de prairies plates au sud et du bouclier canadien au relief accidenté au nord
  • Précipitations annuelles atteignant 200 à 300 millimètres.
  • Ruissellement annuel inférieur à 50 millimètres au sud, mais atteignant 200 millimètres au nord
  • Population concentrée dans la région des prairies
  • Répartition de l’eau (cours d’eau transfrontaliers), irrigation, permis de captation de l’eau
  • Approvisionnement en eau : habitat de la sauvagine
  • Exploitation des ressources : exploitation minière et forestière
Manitoba
  • Bouclier canadien au nord et à l’est, prairie au sud et au sud-ouest
  • Climat continental; précipitations annuelles variant entre 200 et 400 millimètres; plus sec au nord
  • Ruissellement annuel inférieur à 50 millimètres dans les régions plates et perméables du sud-ouest, mais atteignant 300 millimètres dans le nord-est
  • Population concentrée dans la région des prairies
  • Sud : approvisionnement en eau, agriculture, qualité de l’eau, habitat des espèces sauvages.
  • Nord : production d’électricité, évaluation environnementale
Ontario
  • Bouclier au relief accidenté et basses terres marécageuses de la baie d’Hudson au nord et au centre; terres humides et fertiles dans le sud, la région la plus densément peuplée de la province
  • De façon générale, climat continental, mais tempéré par les Grands Lacs dans le sud
  • Volume de précipitations augmentant du nord-ouest vers le sud-est
  • Ruissellement annuel augmentant du nord-ouest vers le sud-est, de 200 à 600 millimètres
  • Inondations
  • Qualité de l’eau
  • Production d’électricité
  • Habitat du poisson et de la faune
  • Irrigation
  • Cours et plans d’eau transfrontaliers (Commission mixte internationale)
Québec
  • Bouclier canadien, sauf dans la région du sud, densément peuplée, où s’étendent les basses terres fertiles du Saint-Laurent, et dans la région du sud-est, traversée par les Appalaches
  • Climat continental au sud, subarctique au nord
  • Plus humide dans le sud-est, plus sec dans le nord
  • Ruissellement annuel variant en fonction du volume des précipitations, de 200 à 600 millimètres
  • Substances chimiques toxiques, pollution agricole
  • Évaluation des incidences environnementales, habitat du poisson
  • Production d’électricité.
  • Inondations
  • Cours d’eau transfrontaliers
  • Navigation (voie maritime), irrigation
  • Qualité de l’eau
Nouveau- Brunswick
  • Province entièrement comprise dans la région accidentée des Appalaches
  • Climat plus continental que maritime, les masses d’air se déplaçant vers l’est
  • Volume des précipitations relativement élevé, en particulier dans le sud
  • Ruissellement annuel variant entre 600 et 1 000 millimètres
  • Population répartie dans toute la province
  • Lutte contre la pollution
  • Production d’électricité
  • Prévision des inondations
  • Coopération internationale
Nouvelle-Écosse
  • Province entièrement comprise dans la région des Appalaches
  • Influence maritime marquée sur le climat
  • Volume des précipitations élevé
  • Ruissellement annuel variant de 800 millimètres à près de 2 000 millimètres dans l’est
  • Population répartie dans toute la province
  • Gestion des bassins versants et des habitats du poisson
  • Prélèvements d’eau par les industries
  • Dépollution des ports et des estuaires
  • Contamination des eaux souterraines par les pesticides
  • Utilisation des cours d’eau à des fins récréatives
  • Production d’électricité
Île-du-Prince- Édouard
  • Terrain accidenté, compris dans la région des Appalaches
  • Influence maritime marquée sur le climat
  • Précipitations annuelles atteignant 1 000 millimètres; ruissellement annuel de 600 à 800 millimètres
  • Population peu élevée
  • Dimensionnement des ouvrages construits dans les cours d’eau
  • Irrigation, abreuvement du bétail, drainage des terres agricoles, érosion du sol et pertes d’éléments nutritifs
  • Rejet des eaux usées
  • Stockage du sel et élimination de la neige
Terre Neuve et Labrador
  • Terrain accidenté sur l’île (région des Appalaches) et la terre ferme (Bouclier canadien)
  • Élévation dépassant par endroits 800 mètres sur la côte ouest de Terre-Neuve
  • Climat du Labrador généralement continental; forte influence des courants océaniques sur le climat de Terre-Neuve
  • Précipitations annuelles beaucoup plus abondantes à Terre-Neuve, en particulier dans le sud
  • Ruissellement annuel atteignant 600 millimètres au Labrador, variant de 600 à 1 000 mètres à Terre-Neuve
  • Majeure partie de la population concentrée à Terre-Neuve
  • Production d’électricité
  • Ouvrages de régulation des niveaux d’eau
  • Approvisionnement en eau des municipalités et des industries
  • Systèmes de drainage en région urbaine, pollution.
  • Inondations
  • Aménagement des cours d’eau pour les animaux sauvages et à des fins récréatives
Territoires du Nord-Ouest
  • Territoire comprenant cinq grandes régions naturelles
  • Climat arctique à subarctique
  • Pergélisol généralisé
  • Volume des précipitations très faible, en particulier dans le Grand Nord
  • Ruissellement annuel généralement inférieur à 200 millimètres, mais pouvant atteindre 500 millimètres à l’ouest (région de la Cordillère)
  • Hydrologie du Grand Nord, sec et couvert de glace, méconnue
  • Population éparpillée
  • Exploitation minière, oléoducs et gazoducs
  • Navigation, production d’électricité
  • Pêche, tourisme
Nunavut
  • Territoire comprenant cinq grandes régions naturelles
  • Climat arctique à subarctique
  • Pergélisol généralisé
  • Volume des précipitations très faible, en particulier dans le Grand Nord
  • Ruissellement annuel généralement inférieur à 200 millimètres, mais pouvant atteindre 500 millimètres à l’ouest (région de la Cordillère)
  • Hydrologie du Grand Nord, sec et couvert de glace, méconnue
  • Population éparpillée
  • Exploitation minière, oléoducs et gazoducs
  • Navigation, production d’électricité
  • Pêche, tourisme