Les nouvelles technologies ou les technologies «propres»

Ville d'Edmonton

La Drainage Services Branch de la ville d'Edmonton (500 employés) est responsable des systèmes de collecte et d'épuration des eaux de ruissellement et des eaux usées de la ville, y compris de l'usine d'épuration des eaux Gold Bar, qui dessert environ 750 000 clients à Edmonton et dans les collectivités avoisinantes. En avril 2006, la ville d'Edmonton a commencé à acheminer à la raffinerie de Petro-Canada d'Edmonton de l'eau récupérée grâce à la plus grande installation canadienne de réutilisation des eaux reposant sur des technologies membranaires.

Description du projet

la technologie membranaireLe projet de réutilisation des eaux industrielles de la ville d'Edmonton est né d'un partenariat unique entre les services de drainage de la ville et la société Petro-Canada. La croissance démographique dans la région d'Edmonton est telle qu'elle a suscité une demande accrue d'eau saine pour la consommation résidentielle. L'expansion industrielle a également augmenté les besoins en eau. Cette pression accrue sur la principale source d'alimentation en eau de la ville et du secteur industriel, soit la rivière Saskatchewan Nord, soulève des préoccupations grandissantes concernant la disponibilité et la salubrité de l'eau.

En 2003, la ville a amorcé des tests pilotes de la technologie membranaire dans le but d'améliorer la qualité des eaux usées traitées, de manière à ce qu'elles puissent servir à l'industrie. Cette technologie utilise des filtres à membranes, une série de minuscules brins synthétiques et poreux qui, lorsqu'ils sont immergés dans un réservoir d'effluents traités, captent les bactéries, la plupart des matières solides dissoutes et d'autres impuretés, tout en laissant passer les molécules d'eau (voir photo).

Tandis que la ville effectuait des recherches sur cette technologie membranaire, Petro-Canada planifiait une importante mise à niveau de sa raffinerie, suscitée par une nouvelle réglementation fédérale. Pour répondre aux exigences relatives à la production de carburants diesel à basse teneur en soufre et pour permettre le traitement des charges d'alimentation de bitume et à base de bitume, la raffinerie devait augmenter de façon importante sa demande en eau. Plutôt que de puiser une plus grande quantité d'eau brute de la rivière Saskatchewan Nord, Petro-Canada et la ville d'Edmonton se sont associées pour utiliser les effluents traités produits à l'usine d'épuration des eaux Gold Bar. Le partenariat a débouché sur la construction d'une nouvelle installation de traitement membranaire à l'usine d'épuration des eaux Gold Bar et d'un pipeline de 5,5 kilomètres la reliant à la raffinerie de Petro-Canada d'Edmonton.

Terminée à la fin de décembre 2005, cette installation est la plus grande installation de réutilisation des eaux reposant sur des technologies membranaires au Canada et elle peut approvisionner de grandes et de petites industries, des installations récréatives et d'autres utilisateurs. En avril 2006, Petro-Canada a reçu ses premières eaux usées traitées par membranes qu'elle utilise pour produire l'hydrogène et la vapeur nécessaires à la production de carburants diesel à basse teneur en soufre. À partir de 2008, elle devrait aussi utiliser les eaux traitées par membranes pour épurer les charges d'alimentation de remplacement, telles que le pétrole brut de bitume ou de dérivé du bitume.

Avantages

Environnementaux

L'usine d'épuration des eaux Gold Bar est une installation de « traitement naturel » de niveau tertiaire qui épure environ 100 000 millions de litres d'eaux usées par année en exploitant les propriétés naturelles des eaux usées. Ce projet, le premier du genre au Canada, produit des quantités considérables d'eau recyclée de grande qualité et évite à la ville de puiser directement une quantité plus importante d'eau de la rivière Saskatchewan Nord. Les avantages environnementaux constants, tant directs qu'indirects, comprennent les suivants :

  • la réduction de l'apport à long terme en nutriments de l'usine d'épuration des eaux Gold Bar à la rivière et l'amélioration de la capacité de l'usine de respecter de futures limites en matière de rejets de contaminants;
  • la réduction des émissions dans l'atmosphère provenant de la production de diesel à faible teneur en soufre; et
  • l'amélioration de la qualité du traitement de l'eau de l'usine, diminuant ainsi la dépendance de l'usine à l'eau potable (qui est actuellement de 185 millions de litres par année).

Le volet du projet relatif au pipeline a également représenté un défi car le pipeline passe par la célèbre vallée fluviale d'Edmonton, et surtout qu'il traverse deux parcs populaires de la ville et un parc provincial. Pour traverser la rivière de manière à ne pas perturber l'habitat du poisson, le pipeline, jusque-là enfoui, est amené à la surface et suspendu sous deux ponts pour piétons déjà en place.

Économiques

Puisque Petro-Canada a financé la construction de l'installation utilisant la technologie membranaire et le pipeline de 5,5 km, la ville d'Edmonton a épargné environ 26 millions de dollars en coûts d'immobilisations. De plus, la ville perçoit de la vente d'eau recyclée des recettes qui viennent appuyer le programme de réutilisation des eaux.

Ce projet a évité à Petro-Canada les coûts et les inconvénients de la construction d'une installation de traitement sur les lieux de sa raffinerie. Grâce à son partenariat avec la ville, la raffinerie reçoit d'une installation externe un approvisionnement en eau garanti qui lui est facturé sur la base du recouvrement des coûts.

Sociaux

À mesure que le projet avançait, il devenait évident qu'il possédait un potentiel récréatif, particulièrement dans les deux parcs avoisinants, Gold Bar et Rundle, et ses planificateurs étaient déterminés à en tirer profit. Les services de drainage avaient collaboré auparavant avec la direction des parcs à la restauration de deux grands lacs dans le parc Gold Bar, et grâce à ce projet, les eaux de ces lacs pouvaient désormais être réalimentés par les effluents traités par membranes. On prévoit également utiliser de l'eau recyclée pour fabriquer de la neige afin d'allonger la saison de ski de fond dans le parc Gold Bar. Pour toute activité récréative, des échantillonnages et des contrôles doivent constamment être effectués afin d'assurer un niveau élevé de sécurité publique.


Prix et reconnaissance

  • 2005Partners for the Saskatchewan River Basin - Fred Heal Award
  • 2006 – Association des ingénieurs-conseils du Canada – Prix Schreyer
  • 2006Consulting Engineers of Alberta – Prix d'excellence, Ressources naturelles, exploitation minière industrielle – Prix du mérite, environnement
  • 2006 – Prix des collectivités viables de la Fédération canadienne des municipalités et CH2M Hill
  • 2006Alberta Municipal Affairs – Minister's Award for Municipal Excellence 2006 Association of Professional Engineers, Geologists and Geophysicists of Alberta – Project Achievement Award
  • 2006 – Association canadienne des producteurs pétroliers – Steward of Excellence President's Award
  • 2007 – Emerald Award (Alberta Emerald Foundation)
  • 2007 – Prix de la prévention de la pollution décerné par le Conseil canadien des ministres de l'environnement – catégorie Innovation
  • 2007 – Association canadienne des administrateurs municipaux

Personne-ressource

Vince Corkery
Directeur – traitement des eaux usées
Installation de traitement des eaux usées Gold Bar
10977 – rue 50
Edmonton (Alberta)
T6A 2E9
Tél. : 780-496-4323
Téléc. : 780-496-4694
Courriel : Vince.Corkery@edmonton.ca


Envoyé

juin 2007

Mis à jour

juillet 2009