Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale

Accéder au PDF (472 Ko)

Cet indicateur met en évidence les émissions de gaz à effet de serre (GES) causées par l'activité humaine dans le monde entier. Les gaz à effet de serre restent dans l'atmosphère pendant des périodes allant de quelques années à plusieurs milliers d'années. Pour cette raison, leurs effets sont mondiaux, peu importe leur point d'émission.

Aperçu des résultats

  • Entre 2005 et 2013, les émissions mondiales de GES ont augmenté de 18,3 %. Pendant cette période, les émissions de la Chine ont augmenté de 61,5 %.
  • En 2013, les émissions du Canada représentaient 1,6 % des émissions mondiales de GES.

Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale et des 10 plus grands pays/régions émetteurs,Note de bas de page [1] 2005 et 2013

Colonne de gauche montre les émissions mondiales de gaz à effet de serre. À droite, le diagramme à barres présente des émissions de gaz à effet de serre pour 10 pays - description longue ci-dessous.

Description longue

La colonne de gauche montre les émissions mondiales de gaz à effet de serre pour 2005 et 2013. À droite, le diagramme à barres présente une ventilation des émissions de gaz à effet de serre pour les 10 pays ou régions les plus grands émetteurs (Chine, États-Unis, Union européenne, Inde, Fédération de Russie, Japon, Brésil, Indonésie, Canada et Mexique) pour 2005 et 2013. Dans les deux tableaux, les émissions sont exprimées en mégatonnes d'équivalent en dioxyde de carbone.

Données du tableau
Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale et des 10 plus grands pays/régions émetteurs,Note de bas de page [1] 2005 et 2013
Pays ou régionÉmissions de gaz à effet de serre en 2005 (mégatonnes d'équivalent dioxyde de carbone)Part des émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2005 (pourcentage)Émissions de gaz à effet de serre en 2013 (mégatonnes d'équivalent dioxyde de carbone)Part des émissions mondiales de gaz à effet de serre en 2013 (pourcentage)Variation des émissions par pays entre 2005 et 2013 (pourcentage)
Chine7 26719,011 73525,961,5
États-Unis6 76517,76 28013,9-7,2
Union européenne (28)Note de bas de page [A]4 88312,84 2259,3-13,5
Inde1 9705,12 9096,447,6
Fédération russe2 1105,52 1994,94,2
Japon1 3033,41 3533,03,8
Brésil8282,21 0182,223,0
Indonésie6101,67441,622,1
Canada7081,97381,64,2
Mexique6821,87331,67,5
Monde38 273100,045 261100,018,3
Reste du mondeNote de bas de page [B]11 14729,113 32729,419,6

 

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 2,56 Ko)

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : Les émissions de gaz à effet de serre pour chaque pays ou région figurant dans cette comparaison ont été calculées par le World Resources Institute. Pour certains pays, dont le Canada, ces valeurs diffèrent des dernières estimations officielles des émissions de gaz à effet de serre soumises à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Les émissions pour le Canada présentées par cet indicateur diffèrent de celles reflétées par l'indicateur sur les Émissions de gaz à effet de serre, qui est basé sur le rapport soumis par le Canada à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.
Source : World Resources Institute (2017) CAIT Climate Data Explorer (en anglais seulement).

Complément d'information

La part canadienne des émissions mondiales a diminué depuis 2005. Comme pour les autres pays développés, on prévoit que cette part continuera de diminuer et que les émissions des pays en développement et des pays émergents, notamment la Chine, l'Inde, le Brésil et l'Indonésie, augmenteront rapidement.

Le 12 décembre 2015, le Canada et 194 autres pays ont adopté l'Accord de Paris, un accord ambitieux et équilibré visant à lutter contre les changements climatiques. Ce nouvel accord renforcera les efforts déployés pour limiter l'augmentation de la température moyenne mondiale bien au-dessous de 2 °C et, si possible, pour limiter cette augmentation à 1,5 °C.

Selon le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, pour atteindre cet objectif, il faudra apporter des changements à grande échelle dans les systèmes de consommation d'énergie et possiblement dans l'utilisation des terres partout dans le monde. En outre, les efforts nécessaires et les coûts associés pour atteindre cet objectif varieront selon les pays, la répartition des coûts entre les pays pouvant être différente de la répartition des mesures elles-mêmes.Footnote [2]

À propos de l'indicateur

Que mesure l'indicateur

L'indicateur sur les Émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale recense les émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) d'origine anthropique pour 2005 et 2013. L'indicateur inclus les émissions associées à la production d'énergie et celles de sources non énergétiques. Les émissions provenant de l'affectation des terres, du changement d'affectation des terres et de la foresterie sont exclues. Les émissions de GES comprennent le dioxyde de carbone, le méthane, l'oxyde nitreux, les hydrofluorocarbures, les perfluorocarbures et l'hexafluorure de soufre.

Pourquoi cet indicateur est important

L'indicateur donne une perspective globale de la contribution du Canada aux émissions de GES.

Quels sont les indicateurs connexes

L'indicateur sur les Émissions de dioxyde de carbone du point de vue de la consommation offre un aperçu de l'incidence de la consommation canadienne de biens et de services, indépendamment du lieu où ils sont produits, sur les quantités de dioxyde de carbone rejetées dans l'atmosphère.

Les indicateurs sur les Émissions de gaz à effet de serre fournissent de l'information sur les tendances des émissions anthropiques (d'origine humaine) totales de GES au niveau national. Les émissions sont également présentées par personne et par unité de produit intérieur brut, par province et territoire, par secteur économique ainsi que pour les installations d'envergure.

Accéder au PDF (472 Ko)

Date de modification :