Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

1995-Opal

Légende des sources

Opal a frappé l’Ontario au stade de tempête tropicale avec de vents de 74 km/h le 6 octobre.

Carte-image des accumulations de pluie de l’ouragan Opal, qui est entré au Canada en Ontario le matin du 6 octobre 1995. Toutefois, l’ouragan s’est transformé en tempête extratropicale et s’est dissipé plus tard le même jour. Maximum des précipitations provinciaux: 108.5 millimètres en l’Ontario
Carte-image des accumulations de pluie de l’ouragan Opal, qui est entré au Canada en Ontario le matin du 6 octobre 1995. Toutefois, l’ouragan s’est transformé en tempête extratropicale et s’est dissipé plus tard le même jour. Maximum des précipitations provinciaux: 108.5 millimètres en l’Ontario

Opal s’est formée dans le golfe du Mexique et est devenue un ouragan de catégorie quatre avec des vents de 240 km/h. Apparue le 27 septembre 1995, Opal est restée au-dessus des terres et a fini par atteindre l’Ontario le 6 octobre au matin, accompagnée de vents de 74 km/h. Des vents violents et des pluies abondantes ont provoqué des pannes de courant et des inondations dans la région métropolitaine de Toronto et dans le sud de l’Ontario. Montréal a également reçu une quantité significative de pluie. La région la plus touchée à été le sud de l’Ontario, aux environs et tout juste au nord des lacs Érié et Ontario. Les hauteurs totales de pluie ont varié de 40 à 80 mm pour atteindre 96 mm à Hamilton. Certaines de ces quantités sont tombées en 18 heures--soit des quantités équivalentes à la moyenne pour tout le mois d’octobre. De forts vents d’est ont également balayé cette région. On a enregistré une pointe de vent de 102 km/h à Long Point, au lac Érié. Opal s’est transformée en tempête extratropicale et s’est dissipée plus tard le 6 octobre. Le CCPO a émis deux bulletins d’information à son sujet.

La tempête post-tropicale Opal a amorcé sa trajectoire dans la zone d'intervention du Centre canadien de prévisions des ouragan au nord-est sur les États du nord-est, a traversé le lac Érié, puis a poursuivi sa course en direction est-nord-est le long du lac Ontario, avant de se dissiper sur le Québec. Il n'y a pas eu de coups de vent associés à cette tempête. Sur leur trajectoire à l'est du Canada, les vents de la tempête ont atteint une vitesse maximale de 43 nœuds, avec une pression au niveau moyen de la mer de 991 hectopascal
La tempête post-tropicale Opal a amorcé sa trajectoire dans la zone d'intervention du Centre canadien de prévisions des ouragan au nord-est sur les États du nord-est, a traversé le lac Érié, puis a poursuivi sa course en direction est-nord-est le long du lac Ontario, avant de se dissiper sur le Québec. Il n'y a pas eu de coups de vent associés à cette tempête. Sur leur trajectoire à l'est du Canada, les vents de la tempête ont atteint une vitesse maximale de 43 nœuds, avec une pression au niveau moyen de la mer de 991 hectopascal

Ontario

6 octobre 1995

  • On enregistre des rafales de vent atteignant 102 km/h dans le sud de l’Ontario et de 25 à 45 mm de pluie. (TS)
  • La tempête renverse des arbres et des lignes électriques et provoque des inondations. (TS)

7 octobre 1995

  • Selon les relevés officiels, il tombe 78,6 mm de pluie en tout sur la région métropolitaine de Toronto. (TS)

Québec

7 octobre 1995

  • Montréal reçoit 80 mm de pluie, soit juste 2 mm de moins qu’un record vieux de 16 ans (ouragan Frederic). (MG)
Date de modification :