Enjeux de pollution

La pollution de l'air est un terme général s'appliquant à tout agent chimique, physique ou biologique qui modifie les caractéristiques naturelles de l'atmosphère. On peut donner comme exemples les particules et l'ozone troposphérique.

Les polluants atmosphériques appartiennent à quatre catégories principales : les principaux contaminants atmosphériques, les polluants organiques persistants, les métaux lourds et les substances toxiques. Les polluants diffèrent les uns des autres en raison de leur composition chimique, de leurs réactions avec d'autres substances chimiques, de leurs sources, de leur persistance, de leur capacité à voyager dans l'atmosphère et de leurs effets.

La présente section contient de l'information sur les polluants atmosphériques, leurs sources, et la façon dont ils portent atteinte à la santé humaine et au milieu naturel.

Souvent, lorsqu’il est question de pollution atmosphérique, nous allons au-delà des problèmes spécifiques à un polluant donné pour nous attarder à des problèmes globaux, comme:

Ces enjeux sont influencés par plusieurs facteurs, y compris nos habitudes en terme d'aménagement du territoire et de comportement, ou encore les mouvements transfrontaliers de polluants atmosphériques, en particulier avec les États-Unis.

Les changements climatiques et l'appauvrissement de la couche d'ozone sont des enjeux connexes et problématiques.

Le smog

Lorsqu’il y a du smog, la qualité de l’air que nous respirons est compromise. C’est une brume sèche de couleur jaune marron que l’on peut observer à l’horizon d’une ville, ou une sorte de brouillard épais, chargé de polluants, qui enveloppe les paysages naturels et nos milieux de vie. Lorsque les conditions de formation du smog sont réunies, la situation se détériore et c’est là que surgissent de nombreux problèmes sanitaires et environnementaux

Les précipitations acides (les pluies acides)

Les précipitations acides, ou pluies acides, sont toujours une importante préoccupation pour nos milieux naturels et bâtis, en particulier dans les régions de l’Est du Canada (c.-à-d. le corridor Québec-Windsor). Les impacts sont tantôt subtils comme le ralentissement de la croissance et la baisse de la productivité des végétaux, tantôt impressionnants comme la régression accélérée de la couverture forestière et de la vie aquatique. En outre, les édifices et monuments construits en calcaire sont particulièrement vulnérables aux pluies acides.

Pollution de l’air à l’intérieur

La pollution de l’air ne sévit pas qu’à l’extérieur. L’air que vous respirez à l’intérieur, à la maison et au travail risque aussi d’être pollué. Dans certains cas, il l’est même davantage qu’à l’extérieur. Il existe de nombreuses formes de pollution de l’air à l’intérieur, comme les moisissures, la fumée et le monoxyde de carbone. La qualité de l’air à l’intérieur est particulièrement importante, car le Canadien moyen y passe l’essentiel de son temps.

Aménagement du territoire

La configuration des villes et des infrastructures routières, l’emplacement de nos lieux de travail et de nos domiciles, ainsi que les autres aspects de l'aménagement du territoire, ont une influence sur notre besoin d’utiliser des véhicules à moteur pour se déplacer. Le problème, c’est que cette dépendance confirme ou accroît l’importance des transports en tant que source majeure de pollution atmosphérique.

Pendant ce temps, des forêts, des champs et d’autres milieux naturels disparaissent pour faire place à nos routes, nos villes et nos industries, ce qui réduit la capacité de l’environnement de filtrer naturellement de nombreux polluants atmosphériques, ou même de soutenir des populations viables.

Mouvements transfrontaliers des polluants atmosphériques

La pollution atmosphérique ignore les frontières politiques, qu’elles soient provinciales ou nationales. Les vents peuvent transporter les polluants loin de leur source, ce qui ajoute à la pollution produite localement et augmente considérablement la gravité de nos problèmes de qualité de l’air.

Le Canada et les États-Unis reconnaissent l’importance de la collaboration et des partenariats, et c’est pourquoi ils ont conclu un accord pour surveiller et atténuer les sources de polluants atmosphériques transfrontaliers.