Composés organiques volatils (COV)

Les composés organiques volatils (COV) sont des gaz et des vapeurs qui contiennent du carbone, comme les vapeurs d’essence et les solvants (sauf le dioxyde de carbone, le monoxyde de carbone, le méthane et les chlorofluorocarbures). Bien que plusieurs milliers de composés organiques présents dans la troposphère naturelle et polluée correspondent à la définition de COV, la plupart des programmes de mesure sont axés sur les 50 à 150 hydrocarbures les plus courants.

De nombreux COV individuels sont connus ou soupçonnés pour leurs effets toxiques directs sur les êtres humains qui vont de la carcinogenèse à la neurotoxicité. Certains d’entre eux (p. ex., le benzène, le dichlorométhane) ont été évalués et déclarés toxiques en vertu de la Loicanadienne sur la protection de l’environnement (1999) [LCPE (1999)]. Les COV les plus réactifs se combinent aux oxydes d’azote (NOx), produisent des réactions photochimiques dans l’atmosphère et forment l’ozone troposphérique, un constituant majeur du smog. Les COV sont aussi des polluants précurseurs de la formation secondaire des particules fines (P2,5). On sait que l’ozone et les P2,5 ont des effets nocifs sur la santé humaine et l’environnement.

Pour en savoir plus sur les COV, visitez le site suivant: Composés organiques volatils dans les produits de consommation et commerciaux.