Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Stratégie pour les sciences d’Environnement Canada 2014-2019

Annexe II : Mécanismes spécifiques de mise en œuvre des principes de la stratégie

Accroître les liens entre les scientifiques, les utilisateurs et les décideurs

Exercices annuels d’identification de priorités horizontales

En réunissant chaque année les scientifiques et les utilisateurs concernés de l’ensemble du Ministère, pour examiner leurs besoins et leurs priorités sur le plan scientifique, on contribue à renforcer les liens et à harmoniser les activités scientifiques avec les priorités ministérielles. Des réunions de planification horizontale sur des sujets comme l’air, les produits chimiques, l’eau, des écosystèmes particuliers, les espèces sauvages, la météorologie et le climat, pourraient avoir lieu avant le cycle de planification ministériel de façon à permettre leur intégration aux processus de planification existants. La planification horizontale se fait déjà dans certains services du Ministère; cette initiative élargirait ce mode de planification et lui donnerait un caractère officiel. L’approche intégrée du Service météorologique du Canada et de la Direction des sciences et de la technologie atmosphériques est un exemple de pratique exemplaire.

Plateformes collaboratives de partage de l’information

Pour que les scientifiques du Ministère demeurent réceptifs aux besoins des utilisateurs et aux besoins stratégiques, il est important de partager l’information ouvertement et de façon continue. Des plateformes en ligne accessibles à tout le personnel d’Environnement Canada (EC) ont déjà commencé à faciliter le partage de l’information. Une plateforme axée sur la planification scientifique pourrait permettre aux scientifiques d’afficher des informations détaillées sur leurs projets de recherche et leurs résultats, en plus de permettre aux utilisateurs de faire connaître les besoins scientifiques de leurs programmes. La plateforme contribuerait à la création de liens nouveaux au Ministère et permettrait d’accroître la collaboration dans le cadre de projets et d’initiatives présentant un intérêt mutuel et des compétences communes.

Mobilisation scientifique – « Connexion scientifique à EC »

Le personnel scientifique et les gestionnaires œuvrant dans l’ensemble des disciplines scientifiques et techniques du Ministère pourraient se réunir chaque année, ou au besoin, pour discuter des enjeux environnementaux nouveaux et pour offrir des conseils aux gestionnaires. Cette activité pourrait s’inspirer du modèle des forums portant sur des enjeux précis organisés par les gestionnaires supérieurs.

Nouveautés en sciences

Environnement Canada maintient une base de données regroupant les publications évaluées par les pairs « Nouveautés en sciences ». Les avis de nouvelles publications sont communiqués sur demande aux abonnés au Ministère. Cette base de données pourrait être très utile comme outil de communication de l’information scientifique pertinente pour les décideurs et les Canadiens. Le renforcement de la pertinence stratégique et de l’utilisation de cet outil pourrait en accroître l’utilité pour aider les gestionnaires supérieurs et les utilisateurs concernés à se tenir au fait des activités scientifiques du Ministère. En donnant accès à la base de données au grand public, on aiderait les Canadiens à demeurer au courant des réalisations scientifiques en cours à Environnement Canada.

Améliorer l’infrastructure scientifique

Gestion des données

La capacité d’Environnement Canada à gérer et à analyser des données n’a pas suivi la croissance de sa capacité à les recueillir et à les conserver. La collecte, le partage, l’utilisation et la pleine exploitation des données du Ministère nécessitent un effort constant. Des systèmes appropriés doivent être en place et les données doivent être conservées, organisées, accessibles, intégrées et correctement contextualisées. Environnement Canada prendra des mesures pour cataloguer, normaliser, décrire et intégrer ses vastes données pour améliorer l’accès à celles-ci et leur utilisation. Le Ministère travaillera aussi à la mise à jour des systèmes électroniques de transmission de données essentiels à l’élaboration des règlements.

Sciences et gouvernement ouvert

La transparence, la collaboration et l’excellence sont les marques d’une bonne démarche scientifique. Le fait de donner accès aux résultats scientifiques d’Environnement Canada aux partenaires et aux Canadiens permettra d’améliorer l’application, la réutilisation et l’incidence des activités scientifiques du Ministère, et favorisera le dialogue entre les disciplines et les secteurs. Entre autres, on pourrait élargir le libre accès aux données et aux publications, et explorer des approches plus ouvertes et en collaboration pour la réalisation des travaux scientifiques. Ceci contribuera aussi à renforcer la capacité, à Environnement Canada et à l’extérieur, de prévoir les conditions et les enjeux environnementaux changeants, d’y réagir et de s’y adapter.

Instruments météorologiques et de surveillance

Le maintien de technologies et d’instruments à la fine pointe est essentiel pour soutenir et garantir des travaux scientifiques reconnus mondialement. Le gouvernement du Canada s’est engagé à moderniser les services météorologiques du Canada au moyen de nouveaux investissements dans les infrastructures, comme le superordinateur, les radars et les stations terrestres de surveillance météorologique et climatique.

Intégrité scientifique et gestion de la qualité

Afin de maintenir des normes élevées en matière d’excellence et de transparence, Environnement Canada respecte les pratiques et les normes scientifiques mondialement acceptées dans bon nombre des activités scientifiques, de programmes et de services du Ministère. Ceci comprend l'accréditation des laboratoires d’analyse, l’assurance de la qualité et le contrôle de la qualité de la collecte de données ainsi que les systèmes intégrés de gestion de la qualité régissant la surveillance météorologique et de l’eau. Le Ministère s’efforcera d’élargir les processus de gestion de la qualité et d’en mettre en œuvre de nouveaux. Une activité sera de suivre l’exemple des grandes institutions scientifiques à l’échelle mondiale et à élaborer une politique en matière d’intégrité scientifique pour soutenir les scientifiques du Ministère à maintenir des normes d’excellence élevées.

Équipes de projets intra-ministérielles

Afin de soutenir les projets et les enjeux hautement prioritaires, le Ministère appuiera l’établissement d’équipes intra-ministérielles qui se chargeront des questions scientifiques prioritaires en fonction des besoins. Ces équipes prendraient modèle sur l’approche suivie par le Ministère pour la mise à contribution de spécialistes interdisciplinaires dans le cadre de projets de grande envergure, comme le Plan de gestion des produits chimiques ou le Programme de réglementation de la qualité de l’air. Ces équipes permettraient aux gestionnaires de suivre des approches similaires pour des projets à plus petite échelle ou à plus court terme. Ces équipes puiseront à même le large éventail de compétences et de connaissances à Environnement Canada, qui comprend la recherche scientifique, l’ingénierie, l’analyse économique et l’application de la loi, et donneront au personnel des possibilités de collaboration interdisciplinaire, de développement du leadership et d’apprentissage.

Le tableau suivant associe les mécanismes aux cinq principes de la Stratégie. Ces principes serviront de cadre pour l’élaboration des paramètres précis permettant de suivre l’avancement de la mise en œuvre des mécanismes. Le but consiste à utiliser ces mécanismes pour la mise en pratique des principes.

Sommaire des mécanismes pour la mise en œuvre des cinq principes : Accroître les liens entre les scientifiques, les utilisateurs et les décideurs
Accroître les liens entre les scientifiques, les utilisateurs et les décideursPrincipes de pertinencePrincipes de transparencePrincipes de réactivitéPrincipes d'excellencePrincipes de collaboration
Exercice annuel d’identification des priorités horizontalesouisans objet (s.o.)s.o.s.o.oui
Plateformes collaboratives de partage de l’informationouiouiouis.o.oui
Connexion scientifique à ECouis.o.ouiouioui
Nouveautés en sciencess.o.ouiouiouis.o.
Sommaire des mécanismes pour la mise en œuvre des cinq principe : Améliorer l’infrastructure scientifique 
Améliorer l’infrastructure scientifiquePrincipes de pertinencePrincipes de transparencePrincipes de réactivitéPrincipes d'excellencePrincipes de collaboration
Gestion des donnéess.o.ouis.o.ouioui
Sciences et gouvernement ouverts.o.ouis.o.ouioui
Instruments météorologiques et de surveillances.o.s.o.ouiouioui
Intégrité scientifique et gestion de la qualités.o.ouis.o.ouis.o.
Équipes de projets intra-ministériellesouis.o.ouiouioui
Date de modification :