Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Titre d'article
Date

La contamination par produits ignifuges varie selon l'alimentation des mouettes de la région de l'Atlantique à la région du Pacifique

2012-08-23

Goéland argenté de la région des Grands Lacs | © Environnement Canada, C. Wesloh

Goéland argenté de la région des Grands Lacs | © Environnement Canada, C. Wesloh

Des scientifiques d'Environnement Canada ont étudié les mouettes à l'échelle du Canada pour analyser l'influence de leur régime alimentaire sur la contamination des œufs par les produits ignifuges. Des œufs de quatre espèces de mouette ont été recueillis dans 26 colonies s'étendant de la région du Pacifique à la région de l'Atlantique, y compris dans le bassin des Grands Lacs. Quatorze ignifugeants contenant des congénères de polybromodiphényléther (PBDE) et 20 ignifugeants dépourvus de PBDE ont été analysés. Des traceurs alimentaires (de l'azote stable et des isotopes du carbone) ont fourni un aperçu de la manière dont différents choix alimentaires des mouettes d'une même colonie donnent lieu à des variations dans les sources d'exposition aux produits ignifuges et dans les schémas de contamination.

Les œufs des mouettes qui se reproduisent à proximité des régions métropolitaines présentaient une concentration plus élevée de polybromodiphényléther que ceux provenant d'autres écosystèmes. Globalement, les données de cette étude canadienne ont révélé des concentrations de polybromodiphényléther plus élevées que celles observées chez diverses espèces de mouette de presque partout dans le monde, ce qui reflète probablement une plus grande utilisation historique de ce produit en Amérique du Nord.

En réponse à l'arrêt de la fabrication des polybromodiphényléthers dans la plupart des régions du monde et à une surveillance intensifiée de l'utilisation d'hexabromocyclododécane, les fabricants de produits ignifugeants pourraient se tourner davantage vers les ignifugeants actuels sans polybromodiphényléthers ou en concevoir de nouveaux, ce qui pose d'autres difficultés et préoccupations en ce qui concerne leurs sources, leur biodisponibilité et le comportement de l'écosystème. Par conséquent, la contamination par les produits ignifuges demeurera une préoccupation environnementale grandissante même dans un monde post-polybromodiphényléther.

Source : Chen, D., Letcher, R.J., Burgess, N., Champoux, L., Elliott, J.E., Hebert, C.E., Martin, P., Wayland, M., Weseloh, D.V.C.,  Wilson, L. 2012. Flame retardants in the eggs of four species of gulls (Larids) from breeding sites spanning Atlantic to Pacific Canada. Environ. Pollut. 168 : 1-9.

Personne-ressource : M. Robert Letcher, 613-998-6696, Division de l'écotoxicologie et de la santé de la faune