Saskatchewan

Le site de Bratt’s Lake (Regina, SK)

Instruments d'Observatoire de Bratt’s Lake

© Richard Tanabe,
Environnement Canada, 2008

À 27 km au sud de Regina se trouve le site de surveillance de la pollution atmosphérique de Bratt’s Lake où sont exécutés les programmes de mesure des émanations dans l’atmosphère, de la composition chimique des précipitations, des variables météorologiques ainsi que des gaz à effet de serre. Dans la foulée du programme national d’observation intégrée de l’atmosphère d’Environnement Canada, la recherche et les données qu’elle génère apportent leur concours au Programme de réglementation de la qualité de l’air du gouvernement fédéral. Ce site est également l’une des trois stations canadiennes qui participent à l’expérience de comparaison des mesures des précipitations solides (Solid Precipitation Intercomparison Experiment, ou SPICE) de l’Organisation météorologique mondiale (OMM); on y établit des normes techniques ainsi que des procédures et des directives de contrôle de la qualité lors de l’utilisation d’instruments météorologiques et l’application de méthodes d’observation par la communauté scientifique mondiale.

 

Centre national de recherche en hydrologie (Saskatoon, SK)

Centre national de recherche en hydrologie

© Environnement Canada, 2008

Le Centre national de recherche en hydrologie (CNRH) se trouve à l’Université de la Saskatchewan à Saskatoon, en Saskatchewan, et loge les bureaux du personnel scientifique, technique et administratif de la Direction des sciences et de la technologie atmosphériques et de la Direction de la science et de la technologie de l’eau d’Environnement Canada (EC) ainsi que du Service météorologique du Canada.

Les chercheurs et les techniciens du CNRH travaillent à la recherche sur les contaminants aquatiques de même que sur l’hydrologie et l’écologique et exécutent des activités de terrain et en laboratoire qui génèrent des données scientifiques, de même que des renseignements et des outils connexes destinés à aider à la préservation des écosystèmes au Canada. Les renseignements hydrologiques et écologiques recueillis des études sur les rivières et les lacs du Nord canadien permettent aux scientifiques de mieux comprendre et prévoir les impacts de la variabilité du climat et des perturbations anthropiques sur les systèmes aquatiques fragiles. Les études portant spécifiquement sur les impacts de la variabilité du climat sur les principaux processus cryosphériques et hydrologiques (comme les inondations causées par les embâcles), sur la disponibilité des eaux souterraines et la viabilité écologique des nappes phréatiques, ainsi que sur les effets de nouveaux contaminants sur les réseaux trophiques dans les eaux des lacs et des rivières, contribuent à l’élaboration de stratégies d’adaptation visant à préserver les ressources hydriques et les écosystèmes aquatiques essentiels ou vulnérables. L’application de méthodes nouvelles reposant sur la spectrométrie de masse et permettant de déceler des composantes toxiques (p. ex., les produits pharmaceutiques, les acides naphténiques) dans les milieux humides, les sols et la végétation à l’état naturel et l’utilisation de la spectroscopie par résonance magnétique nucléaire dans le développement de bio-indicateurs de facteurs de stress sur les organismes benthiques sont deux exemples d’outils analytiques mis au point pour aider à évaluer les effets cumulatifs sur les écosystèmes aquatiques et les risques auxquels ceux-ci sont exposés.

Les scientifiques de la Division du monitoring et de la surveillance de la qualité des eaux douces rendent compte de la situation et des tendances en matière de qualité des eaux et de santé des écosystèmes aquatiques des bassins versants de l’Athabasca et de l’Arctique. De vastes activités de terrain sont soutenues par plusieurs laboratoires à même le Centre pour la préparation du travail de terrain, le traitement et l’identification des invertébrés benthiques (le Réseau canadien de biosurveillance aquatique) et une analyse chimique spécialisée.

Le Laboratoire national des essais environnementaux (LNEE, à Saskatoon) effectue des analyses chimiques conformes à la norme ISO 17025 pour les programmes de surveillance et de recherche sur la qualité de l’eau d’EC. Le Laboratoire de recherche sur les isotopes stables en écologie et en hydrologie du CNRH se spécialise dans la mesure des traceurs environnementaux à isotopes stables dans le cadre de la recherche en écologie et en hydrologie axée sur les effets cumulatifs.

Les activités de recherche et de surveillance du CNRH permettent à EC de s’acquitter de ses obligations en vertu de la Loi sur les ressources en eau du Canada, de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999) et de la Loi sur les pêches par l’intermédiaire de sa participation aux programmes scientifiques du gouvernement, dont le Plan de gestion des produits chimiques, le Programme de réglementation de la qualité de l’air, le programme Indicateurs canadiens de durabilité de l’environnement, l’Initiative du bassin du lac Winnipeg et le Plan de mise en œuvre conjoint Canada-Alberta pour la surveillance visant les sables bitumineux.

Centre de recherche faunique des Prairies et du Nord (Saskatoon, SK)

Centre de recherche faunique des Prairies et du Nord

© Environnement Canada, 2008

Le Centre de recherche faunique des Prairies et du Nord (CRFPN) occupe plus d'un hectare sur le campus de l'Université de la Saskatchewan, à Saskatoon, dont un édifice de deux étages comprenant des bureaux, dix laboratoires et un grand entrepôt pour les véhicules de la flotte et l'équipement de terrain. Des bureaux sont fournis à plus de 30 employés à temps plein, à des boursiers post-doctoraux, des étudiants universitaires de premier cycle et de cycle supérieur et de programmes d'échange et à des scientifiques invités. Le personnel de la Direction générale des sciences et de la technologie effectue des travaux sur l'écologie des oiseaux migrateurs, les écosystèmes, la santé des espèces sauvages et l'écotoxicologie, souvent en collaboration avec le département de biologie, le Collège de médecine vétérinaire de l’Ouest et le Centre de toxicologie de l'Université de la Saskatchewan.

Le personnel de la Direction générale de l’intendance environnementale au CRFPN travaille sur des programmes de rétablissement et de protection des espèces en péril, la surveillance et la gestion des oiseaux migrateurs et l'exploitation des aires protégées. Le personnel de la Division de l’application des lois sur la faune effectue des patrouilles dans les aires protégées et sont très actifs durant la saison de chasse des oiseaux migrateurs, en plus de répondre aux besoins réglementaires en vertu de la Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction et de la Loi sur la protection d’espèces animales ou végétales sauvages et la réglementation de leur commerce international et interprovincial.

Une chercheur effectue une analyse nutritionnelle

© Environnement Canada, 2008

Principales caractéristiques de l'installation :

  • Aqualaboratoires, laboratoires arides et congélateurs-chambres pour l'entreposage et le traitement des échantillons d'animaux, de plantes, d'eau et de sol provenant de sites arctiques et boréaux, des sables bitumineux et des prairies.
  • Laboratoire de biosûreté de niveau 2 pour l'étude des maladies des espèces sauvages et de la toxicologie.
  • Aires de construction et de rassemblement extérieures et intérieures pour construire et préparer des fournitures et de l'équipement de recherche et de surveillance qui sont envoyés à tous les sites de la région des Prairies et du Nord, et ailleurs.
  • Située à cinq minutes à pieds des collègues et des installations des collèges d'agriculture et de médecine vétérinaire de l'Université de la Saskatchewan, des collègues scientifiques d'Environnement Canada au Centre national de recherche en hydrologie, et des collègues et des installations du Centre canadien de rayonnement synchrotron.
  • Située près de la Réserve nationale de faune de St-Denis, à 35 km à l'est, là où a commencé en 1968 une étude à long terme visant à examiner les effets des changements du paysage et du climat sur les habitats en milieux humides et secs et ses populations d'espèces sauvages dans la région des fondrières des Prairies.
  • Études d'Oiseaux Canada fournit de l'espace à bureaux au CRFPN et participe aux programmes de surveillance et de recherche connexes sur les oiseaux migrateurs.
Date de modification :