Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Titre d'article

Printemps 2008

En-tête, Bannière de « Science de l'eau - Nouvelles »

Dans le présent numéro:

Notes sur la science

Documents et rapports

Au sujet de ces nouvelles en direct

 

Notes sur la science

Progrès réalisés en matière de questions d'actualité - Produits pharmaceutiques et produits de soins personnels dans l'environnement canadien

  • Une évaluation nationale de cette question d’actualité est maintenant accessible en ligne.L’évaluation résume l’état actuel des recherches par les secteurs gouvernementaux, académiques et industriels au Canada et propose des mesures clés à prendre pour orienter la recherche à l’avenir.  La recherche se concentre actuellement sur l’exposition à long terme à de faibles niveaux de résidus de produits pharmaceutiques et de soins personnels et à leurs effets sur les écosystèmes aquatiques et terrestres et sur la santé humaine.  Une analyse plus approfondie serait nécessaire pour comprendre les effets des produits chimiques isolés et en combinaison sur les écosystèmes et les populations du Canada, pour identifier quels écosystèmes sont les plus à risque, pour déterminer le devenir et les effets de ces composés et établir les bases scientifiques de pratiques de gestion exemplaires pour en prévenir ou en réduire les impacts.Pour en savoir davantage...

Suivi des sources microbiennes -- Nouvelles découvertes sur les sources de contamination

  • Le Dr Tom Edge a effectué une présentation sur le suivi des sources microbiennes dans le cadre d’une réunion publique sur l’état des plages du port de Hamilton. Il a résumé les résultats de recherches récentes qui révèlent que la fiente d’oiseaux sur le sable de la plage constitue actuellement la principale source de contamination par Escherichia coli et entraîne la fermeture de la plage du parc Bayfront.  D’autres présentations effectuées dans le cadre de cette rencontre ont fait état de préoccupations semblables relatives à la fiente d’oiseaux sur des plages urbaines de Toronto et de Chicago. La rencontre était organisée par le Conseil de restauration du secteur de la baie pour permettre à la communauté de mieux comprendre les raisons pour lesquelles les plages locales étaient si souvent fermées, malgré les investissements effectués pour améliorer l’infrastructure municipale d’épuration des eaux usées.. Pour en savoir davantage...

Surveillance de la biodiversité aquatique au Canada -- Programme de formation CABIN lancé en avril 2008

  • Le nouveau programme de formation CABIN (Réseau canadien de biosurveillance aquatique) a été lancé en avril pour fournir aux participants intéressés dans l’ensemble du Canada un protocole normalisé de biosurveillance aquatique.  Inspiré du programme australien AUSRIVAS, le programme de formation CABIN a été élaboré par l’équipe nationale CABIN de la Direction générale des Sciences et technologie de l’eau, en collaboration avec l’Institut canadien des rivières de l’Université du Nouveau-Brunswick.  Il comprend cinq modules d’apprentissage interactif accessibles en ligne, et permet à Environnement Canada d’offrir une formation complète de façon novatrice et intéressante et de joindre davantage de participants dans tout le Canada. Pour en savoir davantage...

L'étude des eaux souterraines devrait générer de nouvelles informations pour les gestionnaires

  • Le nitrate est le contaminant des eaux souterraines le plus répandu au Canada, principalement en raison des activités agricoles et des effluents des systèmes septiques. Un des principaux procédés pour éliminer le nitrate des eaux souterraines est la dénitrification, dont un sous-produit est l’oxyde nitreux.  Le Dr John Spoelstra est cochercheur dans le cadre d’un projet stratégique subventionné par le CRSNG et visant l’étude de l’oxyde nitreux dissous en tant qu’indicateur très sensible de la dénitrification dans les aquifères d’eaux souterraines contaminées au nitrate.
  • L’analyse de routine de l’oxyde nitreux peut être effectuée à des concentrations 10 000 fois inférieures à celles des analyses typiques du nitrate. Les résultats de ce projet auront des incidences sur la gestion des eaux souterraines, en particulier sur la conception des systèmes de protection des têtes de puits.  Cette étude devrait permettre de mettre au point une nouvelle méthode d’identification de l’activité de dénitrification dans les aquifères où l’analyse des concentrations en nitrate serait peu concluante.

Environnement Canada et Santé Canada joignent leurs efforts pour améliorer l'évaluation des risques pour la santé humaine

  • Le Bureau national de surveillance de la qualité de l’eau a été invité à présenter le programme de surveillance d’Environnement Canada lors d’un atelier national organisé par Santé Canada pour discuter des façons d’améliorer la qualité des évaluations des risques pour la santé humaine par une meilleure intégration des sources existantes de données de surveillance sur l’environnement ambiant.  L’atelier a réuni une vaste gamme d’experts de l’évaluation des risques dans le cadre d’un projet GéoConnexions.  Chris Lochner, Tom Dann et Rita Mroz ont effectué des présentations sur la surveillance de la qualité des eaux de surface, de l’air et du sol, et Greg Bickerton a parlé de la science des eaux souterraines et des données connexes.
  • Les participants ont convenu que les données de surveillance de la qualité de l’eau constituent un intrant extrêmement important pour les évaluations des risques à l’échelle nationale, et que les évaluateurs réglementaires des risques devraient être davantage sensibilisés à nos activités de surveillance pour améliorer leurs méthodes d’évaluation des risques et les résultats qu’ils obtiennent.  Pour ce faire, Santé Canada s’est associé au Bureau national de surveillance de la qualité de l’eau et a accordé un appui financier en matière de GI/TI pour améliorer la capacité d’Environnement Canada à gérer et à accéder aux données sur la qualité de l’eau.

Une approche novatrice pour combler les lacunes dans le dossier climatique

  • Les scientifiques du domaine climatique ne sont pas les seuls à s’intéresser aux changements climatiques au fil du temps.  Le sujet préoccupe également les historiens, les anthropologues, les paléo-écologistes et bien d’autres, comme l’a révélé un récent atelier organisé par l’Université de la Saskatchewan.  Des hydrologistes, des écologistes aquatiques et des météorologues ont rencontré des historiens, des anthropologues, des paléo-écologistes – tous intéressés par l’incidence de la sécheresse dans le mid-west Nord Américain – pour discuter du sujet et générer des idées sur la façon dont ils pourraient combiner leur expertise et leurs ressources pour combler les lacunes dans ce dossier historique.
  • Ils ont discuté de questions comme :  Quelles sont les lacunes les plus importantes dans nos connaissances du climat passé des grandes plaines?  Quelles sources de données offrent le meilleur potentiel pour combler ces lacunes?  Quelles ont été les principales interactions entre les processus physiques et les dimensions humaines en matière de changements climatiques?  Pouvons-nous relever des réactions culturelles significatives aux changements climatiques (adaptation, migration, etc.) ou des catalyseurs humains pour les changements climatiques passés?  Comment pourrions-nous mettre sur pied un vaste projet de recherche interdisciplinaire et multi-institutions pour tenter de répondre à ces questions?  Quelles approches, quelles compétences et quelle expérience seraient les plus utiles pour favoriser une telle collaboration?  Le compte-rendu de cet atelier sera bientôt disponible en ligne.  Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la Dre Marley Waiser.

Nouvelles du laboratoire -- Les méthodes du LNEE sont choisies comme norme pour l'Année polaire internationale

  • Les méthodes analytiques élaborées par le Laboratoire national des essais environnementaux (LNEE) seront utilisées exclusivement dans les études de l’Année polaire internationale pour identifier les polluants organiques persistants (POP) dans l’air de Russie et d’Asie.  La Dre Hayley Hung, principal chercheur canadien de l’Année polaire internationale, coordonne le volet Russie-Asie du projet et a choisi les méthodes analytiques du LNEE pour ce domaine d’étude.  L’implication du LNEE contribuera plus particulièrement à déterminer la répartition à la source et les influences transfrontalières des POP traditionnels et de ceux qui sont utilisés actuellement. Pour en savoir davantage...

Sciences et technologie sur la site-web d'Environnement Canada - Faire profiter les utilisateurs de S et T des connaissances fédérales en la matière

  • Une nouvelle section sur les sciences et la technologie est maintenant en ligne sur la site-web d’Environnement Canada.  Son objectif est de rendre les connaissances scientifiques et techniques fédérales accessibles aux utilisateurs de S et T, notamment les gouvernements, les agences de réglementation sur l’environnement, les responsables des orientations politiques et les décideurs, les planificateurs de l’utilisation des terres, les chercheurs et l’industrie.  La nouvelle section propose l’expertise de nos professionnels en S et T, présente nos installations dans tout le Canada, met en vedette certains de nos principaux chercheurs et offre des capsules sur les avantages de la recherche fédérale pour les Canadiens au plan social, économique et environnemental.  Le projet Sciences et technologie sur la site-web d’Environnement Canada vient de démarrer, mais il devrait se développer pour répondre aux besoins de la communauté de S et T d’Environnement Canada et des groupes qui peuvent utiliser les résultats de nos travaux pour appuyer leurs décisions en matière d’environnement.

Communications scientifiques pour scientifiques!

  • Les scientifiques sont de plus en plus conscients de la nécessité de communiquer les résultats de leurs recherches à la haute direction, aux décideurs, aux planificateurs de l’utilisation des terres, ainsi qu’à de nombreux autres utilisateurs et bailleurs de fonds éventuels.  Les scientifiques ont davantage l’habitude de communiquer les résultats de leurs travaux à leurs pairs dans le cadre d’articles évalués par des pairs, de présentations à des conférences, de communications personnelles, etc.  Malheureusement, la structure des articles évalués par des pairs et des résumés  rendent leurs travaux moins dignes d’être signalés dans les nouvelles et tendent à les enterrer comme une pépite au fond d’une mine – difficile à atteindre si vous ne faites pas partie des initiés!
  • Le Dr Alex Bielak, en compagnie de la Dre Leah Brannen, ont animé un atelier de communication scientifique à Whitehorse à la fin mai pour aider les scientifiques à acquérir de meilleures aptitudes de rédaction de façon à communiquer plus efficacement avec le vaste monde des gestionnaires, des utilisateurs et des bailleurs de fonds éventuels.  Basé sur l’expérience acquise dans le cadre de la transmission de connaissances sur la science de l’eau à des décideurs et à des gestionnaires de ressources hydriques, cet atelier a fourni à des scientifiques des domaines de la faune, de la foresterie, de l’énergie, de l’eau et d’autres secteurs une expérience pratique de rédaction de communications scientifiques succinctes, qui attirent l’attention et qui sont facilement accessibles.


Documents et rapports

Un nouveau livre sur la débâcle des rivières devrait aider les gestionnaires de ressources hydriques

  • La débâcle des rivières a de nombreux impacts socio-économiques et écologiques qui peuvent mettre en danger les communautés, les infrastructures et les écosystèmes aquatiques avoisinants.  Les facteurs hydro-climatiques jouent un rôle important dans la sévérité de la débâcle et en déterminent en grande partie les impacts; c’est pourquoi on se préoccupe de plus en plus des effets des changements climatiques.  Les connaissances scientifiques actuelles sur les processus de débâcle et les phénomènes connexes sont encore incomplètes. La majorité de ce que l’on sait est éparpillé dans divers journaux, comptes-rendus de conférences et rapports techniques, et n’est donc pas facilement accessible.
  • Le Dr Spyros Beltaos a dirigé un groupe d’éminents chercheurs du domaine des glaces de rivière pour effectuer une revue complète et une synthèse de la documentation disponible sur la débâcle des rivières, sous les auspices de l’Union géophysique canadienne et de la Société canadienne de génie civil.  Les résultats de leurs travaux viennent d’être publiés dans un livre à l’intention des étudiants, des chercheurs, des ingénieurs et des gestionnaires de ressources hydriques qui, à un moment ou à un autre, doivent faire face à des problèmes connexes.
  • Beltaos, S. (ed.). 2008. River ice breakup. Water Resources Publications, Highlands Ranch, Co., USA. 462 p.

Au sujet de ces nouvelles en direct

Pour tisser de meilleurs liens entre la science et la politique de l’eau, ce bulletin d’information gratuit fournit l’ information opportune sur les activités de recherche de la Direction des Sciences et de la technologie de l’eau d’Environnement Canada aux professionnels de l’eau, aux décideurs et aux responsables des politiques, aux gouvernements, et aux autres groupes impliqués dans la gestion efficace des ressources en eau.

Respect de la vie privée – Environnement Canada ne fera pas la vente ni le commerce de votre adresse de courriel.

Contact – Veuillez faire parvenir vos questions et vos commentaires à Leah Brannen, Liaison avec la science et la technologie.

Abonner | Désabonner

Pour recevoir l'avis par courriel annonçant les nouvelles publications, envoyez un courriel et laissez l'objet et le corps du message en blanc.

Liaison S-T | Tel 905 336-4780 | Fax 905 336-4420