Emplacement des stations

Choix du site

Le choix des sites du Réseau NSPA se fait en consultation avec les agences du réseau et vise à produire des données sur la qualité de l’air qui sont représentatives de la zone géographique d’intérêt. Les sites sont choisis de manière à répondre aux exigences relatives à la répartition, l’emplacement, la séparation et l’échelle spatiale de la représentativité. En règle générale, ils sont choisis pour représenter le lieu où la population vit, s’amuse et travaille. Les stations de surveillance atmosphérique de ces sites mesurent les tendances de la qualité de l’air à long terme et elles ont donc un certain niveau de permanence. Certaines stations ont également pour fonction de caractériser le transport sur de longues distances et transfrontalier des polluants atmosphériques.

Selon les raisons particulières et l’objectif de la surveillance, une partie ou l’ensemble des principaux polluants atmosphériques peuvent être surveillés. Les administrations gouvernementales utilisent certaines stations pour signaler l’indice de la qualité de l’air (IQA). D’autres stations servent à la détermination de l’atteinte des normes pancanadiennes, au suivi du transport transfrontalier, ou à la réalisation d’études spéciales sur les problèmes municipaux de pollution atmosphérique. Certaines stations surveillent la pollution atmosphérique sans cibler des sources particulières. Leur but est de fournir la meilleure évaluation possible de la qualité de l’air ou d’un problème de pollution atmosphérique à la population générale, en mettant l’accent sur l’efficacité.

Les critères de sélection pour l’emplacement des appareils de mesure pour la détermination de l’atteinte des normes pancanadiennes sont présentés dans le guide intitulé Standards pancanadiens relatifs aux particules et à l’ozone. Guide pour la détermination de l’atteinte des normes pancanadiennes.

Carte du Réseau NSPA

NAPS stations map