Influenza aviaire hautement pathogène

De nombreuses souches du virus de l’influenza aviaire (IA) sont naturellement présentent chez les oiseaux sauvages. Depuis décembre 2014, la présence de souches du virus de l’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) a été documentée chez les oiseaux sauvages en Amérique du Nord, dont un cas en Colombie-Britannique. Le virus de l’IAHP concerne les souches qui sont hautement pathogènes pour la volaille d’élevage. On ignore dans quelle mesure ces virus auront une incidence sur les populations d’oiseaux sauvages. Parmi les cas connus d’oiseaux sauvages infectés par le virus de l’IAHP, plusieurs étaient des espèces de sauvagine chassées, soient le Canard colvert, Canard d’Amérique, Canard pilet, Canard souchet, Sarcelle d’hiver et Canard chipeau. Également, plusieurs Bernaches du Canada malades ont été testées positif et porteuses du virus. À ce jour, aucun cas humain d’IA signalé en Amérique du Nord ne résulte d’une exposition à des oiseaux sauvages sur le continent.

Les chasseurs d’oiseaux migrateurs considérés comme gibier doivent prendre les précautions pour se protéger et empêcher la propagation parmi les oiseaux du virus de l’IA et de d’autres maladies. Il convient par exemple d’appliquer certaines procédures et pratiques d’hygiène, notamment nettoyer et désinfecter l’équipement utilisé et les vêtements portés lors de la chasse, de la manipulation et du nettoyage des oiseaux. Il faut également adopter de bonnes pratiques d’hygiène personnelle, notamment se nettoyer les mains, porter des gants, ne pas manger, boire ou fumer pendant la manipulation des oiseaux sauvages, et travailler dans un endroit bien ventilé. Il faut être particulièrement vigilant si l’on prévoit être en contact avec de la volaille d’élevage. L’influenza aviaire ne pose aucun risque pour la salubrité des aliments lorsque les oiseaux ou leurs produits sont manipulés et cuits adéquatement. Les personnes qui sont malades doivent informer leur médecin qu’elles ont été en contact avec des oiseaux sauvages. Les chasseurs doivent signaler tout oiseau malade ou mort, en particulier s’ils trouvent un groupe d’au moins cinq oiseaux morts de cause inconnue, au Réseau canadien de la santé de la faune (en anglais seulement), au 1-800-567-2033.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez suivre les liens suivants :

Date de modification :