Conseils sur l'observation du temps violent hivernal

Bien que l’on mette plus souvent l’accent sur le temps violent d’été, relativement aux activités des observateurs de temps violent, le Service météorologique d’Environnement Canada apprécie également tous renseignements du public sur les conditions hivernales susceptibles de porter atteinte à la sécurité.

Ces conditions peuvent inclure une mauvaise visibilité en raison de poudrerie, de chutes de neige importantes, de brouillard dense ou de pluie verglaçante. Dans certaines régions, telles que les Maritimes et la Colombie-Britannique les épisodes de temps violent d’été sont moindre, mais ceux de temps violent hivernal et de vents violents pendant la partie la plus froide de l’année sont plus fréquents.

Lorsque des avertissements météorologiques sont émis en hiver, vous pouvez devenir nos yeux et nos oreilles dans votre région. N’oubliez pas qu'il ne faut jamais sous-estimer les dangers liés au temps violent hivernal. Vous trouverez des renseignements sur la façon de signaler les différents types d'épisodes de temps violent dans la présente section du Manuel de l'observateur de temps violent.

Souvenez-vous que vous ne devez jamais vous mettre en situation de danger pour fournir des renseignements. Les routes dangereuses, les températures froides cinglantes ou le refroidissement éolien ont fait beaucoup de victimes.