Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Invertébré benthique et évaluation de la qualité de l’eau dans le bassin hydrographique de la rivière Quinsam en Colombie-Britannique de 2001 à 2006

Sommaire

La surveillance de la qualité de l’eau de la rivière Quinsam a commencé en 1986, un an avant que la mine de charbon Quinsam n’ouvre ses portes près du lac Middle Quinsam. Effectuée dans le cadre du Programme de surveillance de la qualité de l'eau de la Colombie-Britannique et du Canada, cette surveillance comprend le prélèvement d’échantillons toutes les deux semaines, qui permettent d’étudier des paramètres clés (par exemple les substances nutritives, les ions majeurs, les métaux-traces et l’alcalinité) pour évaluer les conséquences éventuelles des travaux d’exploitation minière et d’autres activités entreprises dans le bassin. En 1998, une étude d’évaluation biologique du bassin de Georgie a été entamée, et en 2001, la station de surveillance de la qualité de l’eau à l’embouchure de la rivière Quinsam a été incluse à l’étude à titre de site de bioévaluation. Les évaluations ont été réalisées conformément aux protocoles du Réseau canadien de biosurveillance aquatique. En 2001, les résultats de l’évaluation indiquaient que l’analyse de la communauté benthique à l’aide des outils d’évaluation du Réseau canadien de biosurveillance aquatique exposait cette dernière à un stress énorme.Ces résultats ont donné lieu à une étude plus poussée réalisée entre 2003 et 2006, qui visait à examiner les variations longitudinales, temporelles et spatiales le long de la rivière, et qui englobait plusieurs domaines d’activité liés à l’utilisation des terres dans le bassin, notamment l’exploitation minière, la foresterie, les loisirs et la mise en valeur du saumon.

L’évaluation des communautés benthiques et de la qualité de l’eau le long de la rivière Quinsam au fil du temps indique que les conditions à l’embouchure de celle-ci se sont améliorées depuis 2001. Plusieurs facteurs, notamment les utilisations multiples des terres à l’embouchure de la rivière, les niveaux élevés de substances nutritives et les transformations de l’habitat en raison de l’instabilité du chenal et phénomènes hydrologiques extrêmes) ont pu influencer l’évaluation biologique du site réalisée en 2001. Il est recommandé de continuer à surveiller la partie inférieure de la rivière Quinsam, à l’embouchure, et en aval et en amont de l’écloserie, afin de s’assurer que l’amélioration observée est maintenue et de déceler toute perturbation éventuelle.

Le rapport complet est disponible sur demande à l’adresse suivante : georgiabasin@ec.gc.ca

Date de modification :