Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Fiches de rensignements sur la prévention de la pollution

Prévenir la pollution au volant

Prévenir la pollution, c'est modifier ses projets, ses pratiques et ses habitudes de façon à réduire à la source la pollution et les déchets au lieu d'essayer de réparer les dégâts après coup. C'est aussi protéger les ressources naturelles (c.-à-d. les arbres, l'eau) en prenant des mesures de conservation à leur égard ou en les exploitant de façon plus rationnelle.

Penser globalement et agir localement : telle est la clé d'un environnement durable. La prévention de la pollution, aussi appelée la P2, suppose que l'on fasse des choix intelligents, tant au moment de l'achat que de l'utilisation des produits. À cette fin, il faut déterminer les sources des déchets et de la pollution et trouver des moyens de les supprimer.


Lorsque vous laissez votre véhicule à la maison, que vous l'entretenez bien, que vous vous débarrassez des carburants et des huiles de la façon appropriée et que vous prenez le transport en commun, tous ces gestes ont un impact positif sur l'environnement et sur notre santé à tous. Saviez-vous que votre véhicule peut non seulement détériorer la qualité de l'air de votre région, mais aussi celle de l'eau? En colmatant sans tarder les fuites de votre voiture et en la gardant en bon état, vous prévenez la pollution.

Voici des conseils sur la façon de réduire l'impact de votre véhicule sur l'environnement :

Conduire moins

  • Lorsque la distance à parcourir est courte, marcher ou prendre son vélo.
  • Éliminer les aller-retour ou les petits déplacements qui ne sont pas absolument nécessaires. Essayer de faire ses courses en une seule fois – et gagner du temps par la même occasion.
  • Adopter le covoiturage, par exemple pour se rendre au travail ou conduire les enfants à l'école ou aux pratiques de sports.
  • Prendre les transports en commun un peu plus souvent au cours d'une semaine.
  • Lorsqu'on déménage, essayer de s'installer près de son travail, de son école ou des endroits qu'on fréquente le plus afin de pouvoir prendre son véhicule moins souvent.
  • Vendre la deuxième automobile : cela permet d'économiser de l'argent et incite les membres de la famille à essayer d'autres modes de transport.
  • Encourager les voisins à recourir davantage au vélo et à la marche.

Conduire mieux

  • Faire inspecter son véhicule régulièrement. Bien suivre le programme d'entretien recommandé.
  • Garder son automobile en bon état et faire colmater les fuites sans tarder. Faire vérifier et ajuster les dispositifs antipollution au moins une fois par année.
  • Éviter de laver l'automobile dans l'allée. L'opération demande une grande quantité d'eau et les toxines, emportées dans le réseau d'égout pluvial, aboutissent un jour ou l'autre dans les lacs et les cours d'eau.
  • Faire le plein d'éthanol.
  • À l'achat d'un nouveau véhicule, en choisir un qui consomme aussi peu de carburant que possible, ou opter pour un modèle électrique hybride. Prendre en compte ses habitudes de conduite quotidiennes : s'il est rare que l'on parcoure de grandes distances ou transporte des marchandises, une voiture de location fera peut-être l'affaire.
  • Ne pas laisser le moteur tourner au ralenti. Veiller à l'éteindre lorsqu'on attend quelqu'un ou se trouve dans une file de service à l'auto. On consomme moins d'essence en redémarrant qu'en laissant le moteur tourner au ralenti pendant dix secondes.
  • Par temps froid, un chauffe-bloc permet de consommer moins d'essence pour réchauffer le moteur. Une bonne façon de procéder consiste à régler un minuteur pour que l'appareil s'allume une ou deux heures avant qu'on ne démarre le véhicule, le matin.
  • Utiliser un démarreur à distance seulement lorsque c'est absolument nécessaire; le moteur tournera ainsi moins longtemps au ralenti. Pour savoir combien de temps on doit réchauffer le moteur avant de faire démarrer le véhicule, vérifier les recommandations du fabricant.
  • Pour ne pas renverser d'essence, éviter de remplir le réservoir à ras bord.
  • Afin de ne pas contaminer les voies navigables locales, se débarrasser comme il convient des liquides du véhicule (c.-à-d. l'huile, l'antigel et le liquide pour freins).
  • Avant d'envoyer un véhicule devenu inutilisable à la ferraille, se renseigner sur les programmes de récupération des matières dangereuses et des pièces recyclables.
  • C'est la Journée de l'air pur : il faut la célébrer et y participer!

Vous voulez en savoir plus?

Visitez le Centre canadien d'information sur la prévention de la pollution, où vous trouverez des sources d'information additionnelles.