Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Fiches de rensignements sur la prévention de la pollution

Prévenir la polution au jardin

Prévenir la pollution, c’est modifier ses projets, ses pratiques et ses habitudes de façon à réduire à la source la pollution et les déchets au lieu d’essayer de réparer les dégâts après coup. C’est aussi protéger les ressources naturelles (c.-à-d. les arbres, l’eau) en prenant des mesures de conservation à leur égard ou en les exploitant de façon plus rationnelle.

Penser globalement et agir localement : telle est la clé d’un environnement durable. La prévention de la pollution, aussi appelée la P2, suppose que l’on fasse des choix intelligents, tant au moment de l’achat que de l’utilisation des produits. À cette fin, il faut déterminer les sources des déchets et de la pollution et trouver des moyens de les supprimer.


Votre cour est verte, mais est-elle « écologique »? Il existe sur le marché de nombreux produits qui ne présentent pas de danger pour l’environnement. En adoptant de nouvelles pratiques de jardinage, vous pourrez économiser l’eau et prévenir la pollution de l’air, de l’eau et du sol.

Voici des trucs pour rendre votre cour plus « écologique ».

Économiser l’eau

  • Arroser la pelouse et le potager seulement quand c’est absolument nécessaire.
  • Éviter les arrosages excessifs : la terre ne peut retenir l’humidité très longtemps.
  • Pour réduire les pertes d’eau dues à l’évaporation, arroser les jours sans vent, aux heures les plus fraîches.
  • Installer les arroseurs et les boyaux de façon à ne pas arroser les allées, les trottoirs ou la rue.
  • Si personne ne peut être présent au moment de l’arrosage, placer un minuteur sur l’arroseur afin que celui-ci s’arrête automatiquement.
  • Ramasser l’eau de pluie dans un seau pour arroser le jardin.
  • Bien fermer les robinets extérieurs.
  • Examiner régulièrement les robinets extérieurs pour s’assurer qu’ils ne fuient pas.
  • Éviter de couper le gazon trop court : l’herbe haute retient mieux l’eau.
  • Laisser le gazon coupé sur place de façon à ce que les éléments nutritifs retournent dans le sol. Si ce n’est pas possible, le déposer autour de plantes et d’arbres afin qu’il aide à garder la terre humide (des copeaux de bois rempliront la même fonction).
  • Utiliser un balai, plutôt qu’un boyau d’arrosage, pour nettoyer les trottoirs et les allées et les débarrasser du gazon coupé.

Dans le potager

  • Essayer de ne pas utiliser de pesticides. Il existe des façons moins dommageables de lutter contre les insectes et les mauvaises herbes. Par exemple, attirer des insectes bénéfiques (comme les coccinelles) dans le potager pour qu’ils mangent les insectes nuisibles. Si la cour est pourvue d’un étang ou d’un bassin, y mettre quelques poissons qui mangeront les larves de moustiques.
  • Désherber le potager à la main.
  • Sarcler régulièrement afin de détruire les mauvaises herbes.
  • Essayer d’éliminer les insectes en envoyant de puissants jets d’eau en rafales sur les plantes et sur les arbres.
  • Pour ne pas avoir à utiliser de pesticides, effectuer une rotation des cultures dans le potager. Elle empêchera les insectes de s’établir et contribuera à prévenir les maladies du sol.
  • Utiliser des savons insecticides pour se débarrasser des insectes.
  • S’il n’y a pas moyen d’éviter les pesticides, employer des produits naturels qui sont biodégradables et ne les appliquer que sur les parties qui ont besoin d’être traitées.

Dans la cour

  • Planter le plus d’arbres et de plantes indigènes possible. Ils absorbent le dioxyde de carbone et ralentissent ainsi l’effet de serre.
  • Fabriquer ou acheter un composteur, ou trouver un voisin qui produit son compost et apprécie qu’on lui fournisse des matières organiques.
  • Encourager sa municipalité à ramasser les déchets humides qui peuvent être compostés.
  • Veiller à ce que l’entrepreneur chargé de sa pelouse n’emploie que des techniques respectueuses de l’environnement et n’utilise que des pesticides ou d’autres produits chimiques que l’on aura approuvés au préalable.
  • Durant l’hiver, répandre du sable ou d’autres produits que le sel sur le trottoir et les allées.
  • Réduire la pollution atmosphérique et sonore en utilisant une tondeuse à gazon manuelle. C’est aussi une excellente façon de faire de l’exercice!