Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Ouragan Juan : résumé

Préparé par Peter Bowyer, 29 octobre 2003

C'est le lundi 29 septembre 2003, à 0 h 10 HAA, que l'ouragan Juan a atteint les côtes de la Nouvelle Écosse, entre Shad Bay et Prospect. Juan, alors classé tempête de catégorie 2 , a traversé la province en direction du nord, perdant rapidement en intensité comme le font les cyclones tropicaux au dessus de la terre. C'est sous la forme d'une tempête tropicale à la limite de l'ouragan que Juan a ensuite touché l'Île du Prince Édouard.

Les météorologues d'Environnement Canada examinent les diverses données obtenues, notamment par radar, par satellite et par les observations au sol, ainsi que les photographies aériennes des dégâts. À mesure que les renseignements nous parviendront et que nous en apprendrons davantage sur la nature et les répercussions de la tempête, nous afficherons l'information sur le site. Nous y ajouterons vraisemblablement de l'information régulièrement au cours des prochaines semaines et des prochains mois.

Juan a causé la mort de huit personnes : deux personnes sont mortes lorsque des arbres sont tombés sur leur véhicule; deux pêcheurs ont disparu en mer près de l'île d'Anticosti; trois personnes ont péri dans l'incendie de leur maison, probablement déclenché par des chandelles utilisées pendant les pannes d'électricité; enfin, une personne est décédée alors qu'elle participait aux travaux de déblaiement, plusieurs semaines après la tempête.

L'ouragan Juan sera inscrit comme la tempête la plus dévastatrice de l'histoire moderne d'Halifax, en Nouvelle-Écosse (compte tenu du grand nombre d'arbres abattus par le vent, de pannes d'électricité et de maisons endommagées). Des centaines de milliers d'habitants de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard se sont retrouvés sans électricité après le passage de la tempête dans la nuit du dimanche au lundi. Selon Nova Scotia Power, les derniers clients touchés ont retrouvé l'électricité dans la matinée du dimanche 12 octobre, soit près de deux semaines après le début de la panne. La dernière fois que la ville d'Halifax a été touchée par la partie est du mur de l'œil d'un ouragan (les pires vents dans une telle tempête) remonte au 22 août 1893, lorsqu'une tempête de catégorie 3 (vents soutenus aux alentours de 180 km/h) a touché les côtes dans la baie St. Margaret's vers 3 h HAA. Cette tempête, alors appelée " the second Great August Gale " (le deuxième grand coup de vent d'août), a causé la mort de 25 personnes et coulé deux navires, le Dorcas et l'Etta Stewart.

Quelques faits

(Données fournies par Jim Abraham, Peter Bowyer, Chris Fogarty et Doug Mercer)

Afin de satisfaire un besoin immédiat d'information, voici quelques faits sur Juan et ses conséquences.

  • Juan a commencé en tant que dépression tropicale no15, à environ 470 km au sud-est des Bermudes, à midi HAA le jeudi 25 septembre. Six heures plus tard, il était reclassé tempête tropicale.
  • Vingt-quatre heures après avoir été classé dépression tropicale, Juan est devenu un ouragan. Il était alors à 255 km à l'est des Bermudes.
  • Juan a touché la côte de la Nouvelle-Écosse à 0 h 10 le lundi 29 septembre, entre Shad Bay et Prospect.
  • L'étude approfondie du phénomène indique que la tempête avait l'intensité d'un ouragan de catégorie 2, avec des vents soutenus de 85 nœuds (158 km/h) et des rafales à plus de 100 nœuds (185 km/h).
  • On estime que l'œil de l'ouragan, lorsque celui-ci a touché terre, avait un diamètre de 35 km (de Hubbards à l'ouest d'Halifax).
  • On estime la pression centrale de Juan, au moment de son arrivée sur les côtes, à 973 mb .
  • La tempête, qui suivait une trajectoire pratiquement plein nord, a traversé le détroit de Northumberland vers 3 h HAA (à la verticale de la moitié est du pont de la Confédération ou non loin). Elle est passée au dessus de l'Île-du-Prince-Édouard (point d'arrivée à Borden ou près de Borden) en moins d'une heure.
  • À 0 h 24 HAA, les vents soutenus les plus intenses (moyenne de 2 minutes) enregistrés par une station terrestre atteignaient 151 km/h, sur l'île McNab's, dans le port d'Halifax, avec des rafales à 176 km/h (l'interruption des communications avec le site de McNab's a empêché le bureau météorologique d'obtenir ces données plus tôt).
  • Le centre des vents les plus forts (partie est du mur de l'œil) est passé à la verticale du port d'Halifax.
  • Juan était d'une intensité inférieure à celle d'un ouragan (déterminée en fonction des vents soutenus et non des rafales) quand il a atteint l'Île-du-Prince-Édouard. À 3 h 17 HAA, on enregistrait, à l'aéroport de Charlottetown, des vents soutenus de 95 km/h et des rafales à 139 km/h.
  • On a enregistré des précipitations de l'ordre de 25 à 40 mm de pluie dans la municipalité régionale d'Halifax.
  • Les ondes de tempête observées varient entre 1,0 mètre (aussi loin à l'ouest que Mahone Bay) et 1,5 mètre (mesurée par un marégraphe dans le port d'Halifax). D'après les dégâts constatés, l'onde de tempête a probablement dépassé 1,5 mètre à Cow Bay. Le port d'Halifax a enregistré un niveau d'eau record (290 cm) ce qui a entraîné une inondation dévastatrice des propriétés du secteur riverain.
  • On attendait des lames significatives d'une hauteur bien supérieure à 10 mètres sur la côte est de la Nouvelle-Écosse, jusqu'à Ecum Secum. Les plus importantes lames significatives, dont la hauteur a atteint 9 mètres, ont été enregistrées dans le port d'Halifax, où les vagues maximales ont atteint 19,9 mètres.
  • Des levés aériens indiquent que la zone où les dégâts aux maisons et aux arbres sont les plus importants s'étend sur la côte atlantique de la Nouvelle-Écosse, de Shad Bay à Clam Harbour.

<<Retour à Résumés de tempêtes