Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Résumé de la saison des cyclones tropicaux au Canada de 1975

Trajectoires des tempêtes de 1975. Quatre cyclones tropicaux ont pénétré dans la zone d’intervention du Centre canadien de prévision des ouragans : Blanche, Gladys, Amy et Faye.

La tempête tropicale Amy (27 juin - 4 juillet 1975)

Le 26 juin 1975, une dépression, qui allait devenir la tempête tropicale Amy, s'est formée juste au nord de l'ouest des Bahamas. Les vents qui accompagnaient le système dépressionnaire ont atteint la force coup de vent le 28 en fin de journée alors que le centre effleurait le cordon littoral de la Caroline du Nord. Dans la nuit, la tempête a viré brusquement vers l'est. Le 28 et le 29 juin, on a observé la présence de caractéristiques tropicales et Amy a alors été baptisée, même si, dans la soirée du 29 juin, d'importants cisaillements verticaux associés à la présence d'un creux dans les vents d'ouest avaient donné à Amy des caractéristiques qui s'apparentaient davantage à celles d'une tempête subtropicale. Au cours des trois jours suivants, Amy a suivi une trajectoire sinueuse généralement nord-est et n'a subi que des fluctuations mineures. À certains moments, le système est venu près d'atteindre le stade d'ouragan et a tenté de reprendre ses caractéristiques tropicales, mais il est demeuré principalement de nature subtropicale. On a toutefois continué de l'appeler la tempête tropicale Amy pour éviter toute confusion dans les prévisions et les communiqués publics, car Amy n'était pas loin des terres. Le 3 juillet, Amy a accéléré rapidement sa course en direction du nord-est. Son centre est passé à environ 240 kilomètres au sud-est du cap Race, à Terre-Neuve, le 4 juillet, et Amy a perdu toutes ses caractéristiques tropicales dans l'après-midi.

Les vents forts et les pluies abondantes associés à Amy sont demeurés en mer, loin des côtes de la Caroline du Nord et de Terre-Neuve. Toutefois, la lente progression d'Amy au large de la Caroline du Nord a maintenu des vents du nord-est, provoquant de fortes houles et des marées de 0,6 à 1,2 mètres supérieures à la normale le long du cordon littoral de la Caroline, ce qui a entraîné l'érosion de quelques plages et l'inondation momentanée de certaines routes, mais les dégâts ont été mineurs.

L'ouragan Blanche (24 - 28 juillet 1975)

Une dépression tropicale s'est formée à environ 925 kilomètres au nord de Hispaniola le 23 juillet 1975 en fin de journée. La dépression s'est intensifiée de façon lente mais régulière et, le 25 en fin de journée, les vents soutenus atteignaient la force coup de vent. Le centre de la dépression était alors à environ 555 kilomètres au sud du cap Hatteras (Caroline du Nord). Blanche a viré vers le nord-est et s'est creusée régulièrement. Elle a atteint le stade d'ouragan le 27 en début de journée à environ 555 kilomètres à l'est du cap Hatteras. L'ouragan Blanche a ensuite viré vers le nord-nord-est.

Le Service météorologique canadien a émis un avertissement d'ouragan pour la Nouvelle-Écosse le matin du 28 juillet. L'ouragan avait légèrement faibli avant de frapper l'extrémité sud de la Nouvelle-Écosse à l'aube le 28, et il est devenu extratropical avant d'atteindre le golfe du Saint-Laurent à midi.

À Halifax (Nouvelle-Écosse) on a enregistré des vents soutenus de 83 kilomètres à l'heure (45 nœuds) avec des rafales de 129 kilomètres à l'heure (70 nœuds), et l'œil de Blanche était visible sur l'écran radar. Des vents soutenus de 87 kilomètres à l'heure (47 nœuds) soufflaient sur Western Head, près du cap Sable, et la pression atteignait 987 millibars. Près de là, à Shelburne, la pression minimale était de 989 millibars. Alors que le système devenait extratropical, on signalait des vents soutenus de 111 kilomètres à l'heure (60 nœuds) sur l'île de Cap-aux-Meules, dans le golfe du Saint-Laurent.

Blanche n'a pas fait de morts, et en Nouvelle-Écosse, les dégâts ont été mineurs : bateaux échoués et arbres abattus. Comme c'est souvent le cas, les pluies qui accompagnaient le passage de Blanche ont été bénéfiques, car elles ont mis fin à une longue période de sécheresse dans cette région. C'est à Chatham (Nouveau-Brunswick) que les précipitations ont été les plus fortes : 7,8 centimètres.

L'ouragan Faye (18 - 29 septembre 1975)

Une dépression s'est formée à environ 500 milles marins à l'ouest des îles du Cap-Vert le 18 septembre 1975. Le 19, les vents atteignaient la force de tempête tropicale, et le système a été baptisé Faye. La tempête s'est déplacée régulièrement vers l'ouest au cours des quatre jours suivants, puis s'est affaiblie et est devenue une dépression tropicale le 23 alors qu'elle était située à environ 925 kilomètres au nord-est des îles Sous-le-Vent. La dépression a dérivé vers le nord puis vers l'ouest au cours des 48 heures suivantes, en traversant l'axe d'un creux en altitude sur le centre de l'Atlantique. Faye est repassée au stade de tempête puis est devenue ouragan le 25 septembre, alors qu'elle partait en direction du nord-ouest, direction qu'elle conserverait jusqu'au 27. L'ouragan a viré brusquement vers le nord-est le matin du 27. Ensuite, Faye a rapidement accéléré sa course en direction est-nord-est à est. Le 29 septembre, l'ouragan a perdu toutes ses caractéristiques tropicales à quelque 370 kilomètres au nord des Açores tandis qu'il se déplaçait vers l'est.

Les dégâts ont été mineurs dans les Bermudes, qui sont toujours restées du côté faible de l'ouragan.

L'ouragan Gladys (22 septembre - 4 octobre 1975)

La dépression qui allait devenir l'ouragan Gladys a pris naissance le 22 septembre 1975 près de 35° de longitude ouest et elle a atteint le stade de tempête tropicale le 24 près de 40° de longitude ouest. Gladys a pu atteindre le stade d'ouragan le 25, mais a eu de la difficulté à maintenir cette intensité au cours des quatre jours suivants. Gladys a commencé à s'intensifier en fin de journée le 28 et, le 29 en soirée, sa pression centrale était de 975 millibars. L'œil de Gladys était clairement défini lorsque l'ouragan est passé à environ 650 kilomètres au nord de Porto Rico. Au cours des 36 heures suivantes, l'ouragan a poursuivi sa trajectoire vers l'intérieur des États-Unis. Gladys a recommencé à s'incurver le matin du 1er octobre et, le 2, le centre se trouvait à un peu plus de 740 kilomètres à l'est de Norfolk (Virginie).

Plus tard, le 2 octobre, Gladys a accéléré vers le nord-est et a brièvement menacé Terre-Neuve. L'ouragan n'a faibli que légèrement avant de traverser les voies de navigation commerciale de l'Atlantique Nord. Il se déplaçait à une vitesse de plus de 83 kilomètres à l'heure (45 nœuds) à l'aube du 3, lorsqu'il est passé à environ 130 kilomètres au sud-est du cap Race, à Terre-Neuve. Gladys s'est mêlée à un intense front froid, avant de devenir cyclone extratropical en après-midi, provoquant une zone étendue de vents de force coup de vent sur l'Atlantique Ouest.

On n'a signalé ni morts ni dégâts matériels associés au passage de Gladys. Les riverains de la côte est américaine ont en effet eu beaucoup de chance, car l'ouragan Gladys, le plus intense à menacer leur région depuis Hazel en 1954, est demeuré en mer.

La tempête tropicale Hallie (24 - 28 octobre 1975)

Hallie est issue d'une dépression subtropicale qui est née le 24 octobre 1975, au large de la côte est de la Floride. Cette dépression a longé lentement les côtes de la Floride et de la Géorgie à moins de 185 kilomètres de distance, en direction du nord, adoptant progressivement des caractéristiques tropicales. Les vents ont atteint la force de tempête tropicale alors que Gladys se trouvait à environ 185 kilomètres à l'est de Charleston (Caroline du Sud). La tempête a viré vers le nord-est dans la soirée, en effleurant le cordon littoral de la Caroline du Nord. Après sa fusion avec une zone frontale à plusieurs centaines de kilomètres à l'est de Norfolk (Virginie), le 27 octobre, Hallie est devenue extratropicale.

Hallie a causé des dégâts matériels sur les côtes de la Virginie et des Caroline, mais peu importants, et il n'y a eu aucun mort.