À propos des ouragans

Le climat sous les tropiques est chaud et humide parce que la terre capte plus d'énergie solaire qu'elle n'en réfléchit dans l'espace. Ce phénomène de surchauffe crée des conditions météorologiques pouvant avoir des incidences sur toutes les régions du monde. C’est cette différence en énergie qui provoque les flux atmosphériques.

Il pleut beaucoup sous les tropiques parce que la chaleur du soleil fait grimper l'air. À certains moments de l’année, les averses et les orages se succèdent tous les jours. Les températures y sont élevées tout au long de l'année, avec très peu d'écarts (entre 22° et 35°C). C’est pourquoi on ne distingue pas les saisons tropicales par des périodes chaudes ou froides comme c'est le cas au Canada. Les saisons, sous ces climats chauds, sont plutôt réparties selon la pluviosité et la nébulosité.

Ces conditions chaudes et humides, au-dessus des océans tropicaux, sont les principaux ingrédients des cyclones tropicaux. Le cyclone tropical est une tempête avec un centre dépressionnaire et des orages qui charrient des vents violents et d'énormes quantités d'eau. Ces orages ont différentes intensités, allant de dépressions tropicales, avec des vents inférieurs aux coups de vent (moins de 63 km/h), à de violents ouragans et typhons dont les vents excèdent 250 km/h. Chacun d'eux peut apporter des accumulations dévastatrices de pluie (des centaines de millimètres) en très peu de temps; les précipitations de 25 à 50 mm/h ne sont pas rares. Outre le vent et la pluie, les cyclones tropicaux peuvent donner naissance à de hautes vagues et à des ondes de tempête dévastatrices. Et même, donner naissance à des tornades.

La férocité de ces tempêtes est à l'origine de l’ancien terme « houragan ». « Houragan » est dérivé du nom du dieu des enfers « hurican » des indiens Caraïbes qui avait été emprunté au dieu maya Hurikan, l'un des dieux créateurs. Fondamentalement, le terme « hurican » signifie « mauvais vent ». Quiconque a vécu le vent, la pluie, l’onde de tempête et les vagues océaniques de l’une de ces tempêtes sera d’accord avec le sens du terme.

Environ 30% des réclamations d’assurance du monde entier sont apparentées aux cyclones tropicaux. Au Canada seulement, les cyclones tropicaux ont fauché plus de 600 vies depuis 1900. Pour plus de détails sur ces décès, consultez la section Impacts sous Climatologie des ouragans.

Ce graphique montre comment un ouragan disperse la chaleur dans l'atmosphère. Photo: Environnement Canada © 2009
Ce graphique montre comment un ouragan disperse la chaleur dans l'atmosphère.
Photo: Environnement Canada © 2009

On peut être étonné d’apprendre que les ouragans ne sont pas que néfastes. En fait, les climatologues se demandent si les ouragans ne jouent pas un rôle important en redistribuant l'énergie thermique accumulée dans les régions équatoriales et en la repoussant vers les pôles dans des tempêtes en haute altitude. Nous ne savons pas jusqu'à quel point ces tempêtes régissent la chaleur de la terre, mais entre 80 et 85 d'entre elles y jouent un rôle.

Date de modification :