Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Nom des tempêtes

Appellation des tempêtes

Les prévisionnistes ont commencé à donner des noms aux ouragans et aux tempêtes tropicales pour mieux communiquer leurs prévisions, veilles et avertissements au grand public. Avec l’expérience, ils ont compris que l’utilisation de noms dans les communications tant verbales qu’écrites réduisait les erreurs par rapport à la méthode de désignation par la latitude et la longitude en vigueur.

Avant 1950, le nom des ouragans était constitué de leur année à laquelle on ajoutait une lettre; par exemple, 1942A et 1942B. Par la suite, l’attribution de noms humains s’est imposée. Au début, on ne donnait que des noms de femmes, mais, après 1978, on a commencé à donner des noms d’hommes et de femmes en alternance. L’expérience démontre que les noms d'hommes et de femmes dans les communications parlées et écrites sont plus courts et rapides et occasionnent moins d'erreurs que toutes les autres méthodes déjà utilisées. Plus de détails sur l’appellation des ouragans.

Appellation des ouragans dans l’Atlantique depuis 1950

Depuis 1979, l’appellation des ouragans a évolué jusqu’à la méthode actuelle.

1950 – On nommait les noms d’après le code d'épellation : Able, Baker, Charlie, etc.

1953 – On abandonne la méthode du code d’épellation et on adopte une liste de noms de femmes : Alice, Barbara, Carol, Dolly, Edna, Florence, Gail, Hazel, etc.

1955 – On adopte des listes rotatives de noms de femmes.

1979 – On utilise désormais également des noms d’hommes. On dresse six différentes listes de nom à utiliser en rotation, en alternant entre les genres, d’une tempête à l’autre et au début de chaque année. Les noms reflètent les langues prédominantes des Caraïbes, de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Nord, c'est-à-dire l'anglais, l'espagnol et le français.

Noms dans l’Atlantique

Chacune des six listes contient 21 noms, soit un nom pour chaque lettre de l’alphabet sauf Q, U, X, Y et Z. Ces lettres sont omises parce qu’il n’y a pas assez de noms. On recycle ces listes aux six ans et on remplace chacun des noms retirés.

Liste des noms de tempête, par année

2011 - Arlene, Bret, Cindy, Don, Emily, Franklin, Gert, Harvey, Irene, Jose, Katia, Lee, Maria, Nate, Ophelia, Philippe, Rina, Sean, Tammy, Vince, Whitney

2012 - Alberto, Beryl, Chris, Debby, Ernesto, Florence, Gordon, Helene, Isaac, Joyce, Kirk, Leslie, Michael, Nadine, Oscar, Patty, Rafael, Sandy, Tony, Valerie, William

2013 - Andrea, Barry, Chantal, Dorian, Erin, Fernand, Gabrielle, Humberto, Ingrid, Jerry, Karen, Lorenzo, Melissa, Nestor, Olga, Pablo, Rebekah, Sebastien, Tanya, Van, Wendy

2014 - Arthur, Bertha, Cristobal, Dolly, Edouard, Fay, Gustav, Hanna, Ike, Josephine, Kyle, Laura, Marco, Nana, Omar, Paloma, Rene, Sally, Teddy, Vicky, Wilfred

2015 - Ana, Bill, Claudette, Danny, Erika, Fred, Grace, Henri, Ida, Joaquin, Kate, Larry, Mindy, Nicholas, Odette, Peter, Rose, Sam, Teresa, Victor, Wanda

2016 - Alex, Bonnie, Colin, Danielle, Earl, Fiona, Gaston, Hermine, Ian, Julia, Karl, Lisa, Matthew, Nicole, Otto, Paula, Richard, Shary, Tobias, Virginie, Walter

En 2005, pour la première fois, on a utilisé les 21 noms de la liste durant une saison record de 28 noms donnés à des tempêtes. Une règle prévoyait déjà un tel cas : utiliser l’alphabet grec de 24 lettres. Ainsi, après le W, on utilise les noms Alpha, Beta, Gamma, Delta, Epsilon, Zeta, Eta, Theta, Iota, Kappa, Lambda, Mu, Nu, Xi, Omicron, Pi, Rho, Sigma, Tau, Upsilon, Phi, Chi, Psi et Omega. Et si jamais l’impossible ou presque se produit et qu’on épuise la liste des noms grecs, on recommencera à Alpha, Beta, etc.

Noms retirés

Les tempêtes ou les ouragans tropicaux particulièrement dévastateurs, en vies humaines ou pour l’économie, restent longtemps dans les mémoires après leur passage. Ces tempêtes s’inscrivent dans l’histoire météorologique. D’aucuns estiment qu’une réutilisation du nom de ces tempêtes dévastatrices témoigne d’un manque de compassion et de sensibilité. Quand un cyclone tropical a un tel impact, le pays touché peut demander à l’Organisation météorologique mondiale (OMM) d’en retirer le nom des listes.

Le retrait d’un nom signifie en réalité qu’on ne peut le réutiliser durant au moins dix ans, ce qui facilite les références historiques, les actions en justice, les demandes d'indemnité aux sociétés d'assurance, etc. et prévient toute confusion avec une autre tempête du même nom. Le Comité des ouragans de l’OMM de la région étudie les demandes du pays touché. Si ses membres sont d’accord, on retire le nom de la liste des tempêtes et on trouve un autre nom du même sexe et de la même origine ethnique. Le tableau ci-dessous fournit la liste des noms retirés dans l’Atlantique.

Le 29 avril 2004, l’OMM a accepté la demande du Canada de retirer le nom de l'ouragan de catégorie 2 Juan, la plus forte tempête à frapper la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard en plus d’un siècle. C’était d’ailleurs la première fois que le Canada demandait le retrait d’un nom de tempête. Pour lire le communiqué de presse.

Liste des noms de tempête retirés

1954 - Carol, Hazel
1955 - Connie, Diane, Ione, Janet
1957 - Audrey
1960 - Donna
1961 - Carla, Hattie
1963 - Flora
1964 - Cleo, Dora, Hilda
1965 - Betsy
1966 - Inez
1967 - Beulah
1968 - Edna
1969 - Camille
1970 - Celia
1972 - Agnes
1974 - Carmen, Fifi
1975 - Eloise
1977 - Anita
1979 - David, Frederic
1980 - Allen
1983 - Alicia
1985 - Elena, Gloria
1988 - Gilbert, Joan
1989 - Hugo
1990 - Diana, Klaus
1991 - Bob
1992 - Andrew
1995 - Luis, Marilyn, Opal, Roxanne
1996 - Cesar, Fran, Hortense
1998 - Georges, Mitch
1999 - Floyd, Lenny
2000 - Keith
2001 - Allison, Iris, Michelle
2002 - Isidore, Lili
2003 - Fabian, Isabel, Juan
2004 - Charley, Frances, Ivan, Jeanne
2005 - Dennis, Katrina, Rita, Stan, Wilma
2007 - Dean, Felix, Noel
2008 - Gustav, Ike, Paloma
2010 - Igor, Thomas