L'ouragan Hazel

L'ouragan Hazel a frappé Toronto le 15 octobre 1954, faisant 81 morts et laissant 1 896 familles sans foyer. Les chutes de pluie records qui se sont abattues sur Toronto – jusqu'à 225 millimètres – n'ont pas pu pénétrer dans le sol en raison des précipitations du mois précédent, supérieures à la moyenne, qui avaient déjà saturé la nappe phréatique. La majeure partie des eaux de pluie s'est tout simplement écoulée à la surface du sol pour aller gonfler les rivières et les ruisseaux qui ont atteint, voire dépassé leur niveau maximum. On a estimé à 90% la proportion des eaux de pluie qui se sont déversées directement dans les rivières, élevant leur niveau de 6 à 8 mètres. L'eau a creusé des ruisseaux là où il n'y en avait jamais eu auparavant, fait dérailler des trains et emporté des routes. Des rivières en furie ont délogé des maisons de leurs fondations, soulevé des voitures et des maisons mobiles et fait couler des bateaux.