Surveillance des carcajous – Initiative non-invasive et communautaire

[PDF; 327 Ko]

Avec l’appui du Fonds autochtone pour les espèces en péril (FAEP) du gouvernement du Canada (volet sur la prévention), l’organisation des chasseurs et des trappeurs (OCT) d’Arviat a mené un projet en 2014-2015 pour recueillir des données sur la répartition des populations de carcajous, afin de contribuer à la mise au point d’un plan de gestion de cette espèce.

Pourquoi ce projet est-il essentiel?

Les carcajous (Gulo gulo) sont répartis de façon inégale dans la toundra. La densité de l’espèce dépend sans doute des distributions saisonnières de caribous et de bœufs musqués dont le carcajou se nourrit. Au Nunavut, on rencontre des densités de carcajous modérées à l’ouest et faibles dans les îles de l’Arctique et à l’est. Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada l’a désigné comme espèce préoccupante en 2014, mais le carcajou ne figure pas actuellement sur la liste de la Loi sur les espèces en péril. Les observations des Inuits et les études scientifiques indiquent que la population de carcajous est stable ou en légère augmentation, mais dans son aire de répartition au sud du Canada, on a signalé les baisses de population en raison de la perte et de la fragmentation de l’habitat dues au développement.

Ce qui a été fait

L’OCT d’Arviat et le ministère de l’Environnement du Nunavut ont utilisé deux approches dans le cadre de ce projet. Premièrement, ils ont recueilli les croyances, les valeurs et le savoir traditionnel inuits auprès des aînés et des chasseurs pour définir l’habitat du carcajou, sa distribution et ses habitudes de chasse, ainsi que la distribution des populations de caribous et de bœufs musqués. Deuxièmement, en utilisant l’habitat décrit par les chasseurs d’Arviat, ils ont établi des postes de prélèvement de poils pour recueillir des échantillons de poils de carcajou sur une maille d’échantillonnage de 4 550 km2 à environ 200 km au nord-ouest d’Arviat, au Nunavut. Ces prélèvements constituent une technique d’échantillonnage non-invasive pour recueillir des poils à des fins d’analyses génétiques. Cette façon de faire permet aux chercheurs d’identifier chaque spécimen de carcajou, d’estimer la taille de la population de carcajous et son aire de répartition et de recueillir d’autres renseignements écologiques sur l’espèce.

Réalisations dans le cadre de ce projet

Photo d'un carcajou
Photo : Carcajou (Gulo gulo) © Awan Malik

Importance de ce projet

En tablant sur la participation de chasseurs locaux, l’OCT d’Arviat a augmenté la capacité de surveillance communautaire de la faune au Nunavut et a recueilli des données précieuses sur les populations de carcajous, données qui seront utilisées dans l’élaboration d’un plan de gestion pour le maintien de populations viables de carcajous.

Investissement: 2014 à 2015
Investissement: 2014 à 2015Total des fonds
Fonds du FAEP :35 000 $
Investissement recueilli auprès de partenaires :145 000 $
Total :180 000 $


Fonds autochtone pour les espèces en péril - Volet sur la prévention
Courriel: ec.faep-afsar.ec@canada.ca

Date de modification :