La base de données nationales sur la chimie atmosphérique (NAtChem) et le système d'analyse

La Base de données nationale sur la chimie atmosphérique (NAtChem) et son système d’analyse forment une installation d’archivage et d’analyse de données qui héberge des données sur la qualité de l’air. NAtChem est exploitée par la Direction générale de la science et de la technologie d’Environnement et Changement climatique Canada.

Le but de la base de données NAtChem est de fournir des informations et des données sur l’étude de la qualité de l’air et des précipitations. Les mesures portent sur :

  • particules;
  • les gaz;
  • une mesure combinée des particules et des gaz;
  • la composition chimique des précipitations.

Le smog, l’ozone, le mercure et les pluies acides sont des exemples de paramètres mesurés.

Dans la base de données NAtChem, on trouve des données provenant de plusieurs réseaux canadiens et plusieurs études à court terme appelées études spéciales. Elle contient aussi des données provenant de réseaux américains plus anciens qui ne sont pas disponibles ailleurs. Les sites visés par ces réseaux doivent être situés dans des régions rurales ou d’arrière-plan (à distance) et s’appellent des sites « régionaux représentatifs ». Réseau national de surveillance de la pollution de l'air (RNSPA) est de fournir des données précises à long terme sur la qualité de l'air obtenues selon des méthodes normalisées pour l'ensemble du Canada. Le RNSPA a été mis sur pied en 1969 afin de surveiller et d'évaluer la qualité de l'air ambiant dans les régions peuplées du Canada. http://www.ec.gc.ca/rnspa-naps/Default.asp?lang=En&n=5C0D33CF-1

Les études de NAtChem incluent :

  • la nature chimique de l’atmosphère;
  • les processus atmosphériques tels que les changements dans le temps et l’espace (connus sous le nom de profils ou tendances temporels et spatiaux);
  • l’étude de la manière dont les polluants atmosphériques se déplacent dans l’atmosphère et se déposent sur la terre, l’eau et dans la pluie et la neige (précipitations);
  • l’étude de la manière dont les polluants atmosphériques sont transportés sur de longues distances (phénomène connu sous le nom de transport à longue distance).
Date de modification :