Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Aerosol Oceanic Chemistry Experiment (AEROCE)

Durée :

Depuis 1987

Description :

AEROCE est un programme de recherche multidisciplinaire et multi-institution, coordonné par l'université de Miami (J. Prospero), qui porte sur certains aspects de la chimie atmosphérique de l'Atlantique Nord. L'un des principaux domaines d'activité est la caractérisation physique et chimique des aérosols. Le programme a été lancé officiellement en 1987 avec des opérations de mesure coordonnées à quatre stations : Barbade, Antilles; Bermudes; Izaña, Ténériffe, îles Canaries; et Mace Head, Irlande.

À partir de juin 1995, cinq stations ont été ajoutées pour obtenir une plus grande couverture géographique de mesure en continu de la composition chimique et des noyaux de condensation des aérosols au moyen d'échantillons massifs. Ces stations sont : Sagres-900, PT; (EI-JRC, Ispra); Porto Santo, Madère, PT; (EI-JRC, Ispra); Punto del Hidalgo, Ténériffe, ES; (EI-JRC, Ispra/université de Miami); San Miguel, Açores, PT; (EI-JRC, Ispra); Pico, Azores, PT; (université de Miami).

Objectifs :

  • Caractériser les propriétés physiques et chimiques des aérosols en suspension au-dessus de l'Atlantique Nord.

Information recueillie :

Des échantillons d'aérosol massifs sont recueillis quotidiennement dans des conditions météorologiques sélectionnées (afin de minimiser l'impact des sources locales). On les analyse pour y détecter diverses espèces solubles provenant de sources naturelles et anthropiques, p. ex. nss-SO4=, NO3=, NH4+, espèces d'eau de mer. Divers éléments à l'état de traces servent d'indicateurs des types de source et/ou des régions. L'aluminium est utilisé pour évaluer les concentrations d'aérosols de substances minérales; d'autres éléments (p. ex., Sb, Zn, Rb et Se) peuvent servir de traceurs pour la détection de diverses sources anthropiques et de la combustion de la biomasse. Finalement, deux radionucléides,7Be et 210Pb, sont respectivement utilisés comme traceurs dans la haute troposphère et la stratosphère d'une part, et dans la couche limite continentale d'autre part.

D'autres mesures, portant par exemple sur les propriétés physiques des aérosols, le rayonnement et les gaz, sont effectuées de façon continue.

Contacts :

Dr. Joseph Prospero Professor & Director
Cooperative Inst. for Marine and Atmospheric Studies (CIMAS)
University of Miami RSMAS

4600 Rickenbacker Cswy
Miami FL 33149
Tél: 305-361-4789 ou 305-361-4159
Fax: 305-361-4891 ou 305-361-4457

ou
Dr. Dennis Savoie Research Professor
Division of Marine and Atmospheric Chemistry
University of Miami

4600 Rickenbacker Causeway
Miami, FL 33149-1098
Tél: 305-361-4712 ou 305-361-4789
Fax: 305-361-4891 ou 305-361-4689