Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Risques de printemps et d'été

Tempête dans la marina d'Aylmer. Photo: Mario Ouellet

Normalement, durant l'été canadien, les extrêmes se manifestent par une chaleur excessive ou un temps violent sous la forme d'orages ou de tornades. Depuis quelques années, les incidences du temps violent sont devenues coûteuses en raison de l'augmentation du nombre d'inondations et de feux de forêts. Toutefois, ce ne sont pas les seuls risques d'été. D'autres risques, de la chaleur excessive au gel, peuvent également avoir de graves répercussions sur les Canadiens et leurs biens.

Pour en savoir plus sur les conditions météorologiques dangereuses en été au Canada, suivez ces liens :

Contenu:

Planification


Avoir en place un plan d’action en cas de tempête vous fera gagner un temps précieux si un phénomène météorologique violent survient. Profitez du moment présent pour choisir le meilleur abri à votre domicile et au bureau, et assurez-vous d’en informer toutes les personnes concernées. Choisissez un endroit désigné où vous retrouver après la tempête pour vérifier que tout le monde est sain et sauf.

Conservez une trousse d’urgence contenant une lampe de poche à piles, un poste de radio (de préférence capable de capter Radiométéo), des outils pour les réparations d’urgence, des provisions, une trousse de premiers soins, des couvertures et des vêtements additionnels. Gardez votre réservoir d’essence plein, en cas de fermeture des pompes après une tempête. En cas d’avertissement, restez calme et suivez votre plan.

Pour de plus amples renseignements sur la façon de vous préparer et de préparer votre famille à une situation d’urgence, rendez-vous sur le site de la campagne « 72 heures : Votre famille est-elle prête? » du gouvernement du Canada.

À l’abri


En cas de menace de vents violents, d’orage violent ou de tornade, votre priorité est de vous mettre à l’abri. Si vous pouvez le faire sans danger, faites entrer le bétail et les animaux de compagnie, fermez bien portes et fenêtres, fixez solidement les objets susceptibles d’être emportés ou amenez-les à l’intérieur.

Réfugiez-vous au sous-sol ou dans une petite pièce au centre de la maison, comme un placard, une salle de bain ou un couloir, au palier inférieur du bâtiment. Si ce n’est pas possible, abritez-vous sous une cage d’escalier ou une table solide et protégez votre tête à l’aide d’un coussin ou d’un matelas. Restez à bonne distance des fenêtres, des portes et des murs extérieurs, en particulier de ceux qui font face à la tempête, et évitez les bâtiments qui ont de grands toits sans soutien comme les stades, les supermarchés et les granges. Si vous êtes en bateau ou en train de nager, dirigez-vous immédiatement vers la terre ferme.

Évitez de vous déplacer. Si vous êtes en voiture, entrouvrez les fenêtres et stationnez en bordure de la route, en actionnant les freins de stationnement, à distance des objets élevés et des lignes électriques. Ne sortez pas de votre véhicule s’il y a des lignes électriques par terre dans les environs. En cas de tornade, abandonnez votre véhicule et fuyez à angle droit de la trajectoire de la tempête. Si ce n’est pas possible, trouvez une dépression, comme un fossé, pour vous y étendre. Accrochez-vous à un petit arbre ou à un arbuste si c’est possible.

Foudre – Quand le tonnerre gronde, RENTREZ VITE!


La foudre est une décharge électrique causée par une accumulation d’électricité statique entre les nuages d’orage ou entre les nuages d’orage et le sol. Elle peut libérer jusqu’à 100 millions de volts d’électricité et frapper une cible dans un rayon de 16 kilomètres, ce qui en fait une forme de temps violent extrêmement dangereuse.

Le tonnerre est le bruit créé lorsque l’air surgit soudainement de la chaleur d’une décharge orageuse. Si vous comptez les secondes entre un éclair et un coup de tonnerre, vous pouvez évaluer approximativement la distance qui vous sépare de la foudre : chaque seconde représente environ 300 mètres.

Mesures de protection contre la foudre

Chaque année, la foudre tue environ 10 Canadiens et en blesse environ 100 à 150. Comment pouvez-vous donc vous protéger et protéger votre famille lorsque la foudre tombe? Lisez les conseils et les renseignements ci-dessous pour rester en sécurité!

La première chose à ne pas oublier, et la plus importante, c’est que si vous pouvez entendre le tonnerre, vous êtes à portée de la foudre. Mettez-vous immédiatement à l'abri. À défaut de trouver un immeuble solide et bien fermé avec câblage et plomberie, réfugiez-vous dans un véhicule à toiture métallique. Attendez au moins 30 minutes après le dernier grondement du tonnerre avant de sortir du véhicule.

Une fois à l’intérieur, tenez-vous à distance des appareils et des équipements électriques, des portes, des fenêtres, des foyers et de tout ce qui pourrait conduire l’électricité, comme les lavabos, les baignoires et les douches. Évitez d’utiliser les téléphones reliés à une ligne terrestre.

Si vous êtes dans votre voiture pendant l’orage, ne stationnez pas sous des objets élevés qui pourraient être renversés, et ne sortez pas s’il y a des lignes électriques par terre dans les environs.

Si vous êtes surpris dehors, ne vous tenez pas près d’objets élevés ou métalliques et évitez les plans d’eau. Mettez-vous à l’abri dans une dépression.

Si vous êtes surpris par un orage dans une petite embarcation sans cabine, naviguez rapidement vers la rive. Les bateaux avec cabine vous procureront un abri plus sûr, mais pas idéal pour autant.

Souvenez-vous qu’il n’existe pas d’endroit sûr à l’extérieur pendant un orage. Une fois à l’abri, restez-y pendant 30 minutes après avoir entendu le dernier grondement de tonnerre avant de reprendre vos activités extérieures.

Les personnes foudroyées par un éclair ne portent pas de charge électrique; on peut donc les toucher sans danger. Cependant, les victimes peuvent souffrir de brûlures et de choc et doivent immédiatement recevoir des soins médicaux. Si vous tombez sur une personne foudroyée, demandez immédiatement des secours médicaux et, si la personne a cessé de respirer, administrez-lui le bouche-à-bouche ou la réanimation cardio-respiratoire.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la science de la foudre et les mesures de sécurité connexes, consultez le site : Foudre en Canada.

Pour consulter des cartes des plus récentes activités de la foudre, rendez-vous sur le site : Détection de la Foudre - Canada.

La pluie – De longue ou de courte durée, elle peut s’accumuler!


Le saviez-vous?

  • L’Ontario et les Prairies connaissent en moyenne environ 20 épisodes de pluie d’orage violent de courte durée par année.
  • Le 19 août 2005, jusqu’à 175 mm de pluie sont tombés sur la ville de Toronto en moins de deux heures. Les coûts totaux des dommages associés à l’orage dépassaient les 500 millions de dollars – cet événement arrive au deuxième rang des pertes les plus graves de l’histoire du Canada.
  • En juin 2010, à cause des pluies de plusieurs jours dans le sud-est de l’Alberta et dans le sud-ouest de la Saskatchewan, la route Transcanadienne a été submergée pendant plusieurs jours, et de nombreuses collectivités ont été isolées.
  • Au Manitoba, à la fin mai 2010, il est tombé 59 mm de pluie à l’aéroport international Richardson de Winnipeg, mais il est tombé jusqu’à 108 mm dans la partie sud-est de la ville. Plusieurs sous-sols ont été inondés et des routes ont été submergées. Des avis d’inondation terrestre ont été émis par la province du Manitoba.
  • En raison de la nature très localisée des pluies abondantes accompagnant bien des orages, de nombreux événements ne sont jamais enregistrés.
  • Les gouvernements provinciaux sont responsables des prévisions et des avertissements d’inondation.

Il y a deux types de pluie abondante d’été :

  1. Les systèmes météorologiques de grande envergure produisant des chutes de pluie de longue durée – Ces systèmes météorologiques d’envergure peuvent durer plusieurs jours. Environnement Canada émet des avertissements de pluie pour ce type d’événement.
  2. Les orages de courte durée produisant une quantité de pluie importante – Dans une courte période, parfois seulement en quelques minutes, des averses localisées provoquées par des orages peuvent produire une crue éclair. Environnement Canada émet des avertissements d’orage violent pour ce type de pluie.

Mesures de protection contre les pluies abondantes:

  • Surveillez couramment les prévisions météorologiques d’Environnement Canada afin de connaître les veilles et les avertissements de pluie forte ou d’orage violent possible pouvant entraîner des averses abondantes locales.
  • Soyez au courant des risques potentiels liés aux inondations dans votre région et prévoyez une voie d’évacuation d’urgence vers une élévation, mais n’oubliez pas la menace que pose la foudre qui est plus grande en terrain élevé.
  • Évitez les passages inférieurs routiers, les fossés de drainage, les terres basses et les zones de collecte d’eau durant les pluies abondantes. Il y a une possibilité que survienne soudainement une inondation ou un débordement. N’ESSAYEZ PAS DE TRAVERSER UNE ROUTE INONDÉE EN VOITURE. Vous ne savez pas quel est l’état de la route sous l’eau.
  • Tenez-vous à l’écart des lignes ou des fils électriques durant une inondation.
  • Surveillez les prévisions et les avertissements d’inondation émis par le gouvernement provincial.

Épisode de pluie localisé de courte durée.
© Environnement Canada, 2013
Photo: Steve Knott, sud-ouest d'Edmonton (Alberta)

Épisode de pluie localisé de courte durée. Le 11 juillet 2004

Épisode de pluie sur plusieurs jours dans une vaste zone.
© Environnement Canada, 2013
Photo: Kevin Wingert - Saskatchewan Watershed Authority

Épisode de pluie sur plusieurs jours dans une vaste zone. Le 19 juin 2010, autoroute 1, à l'est de la frontière de l'Alberta et de la Saskatchewan.

Inondation


La plupart des inondations se produisent lorsque le volume d'eau d'une rivière ou d'un cours d'eau dépasse la capacité du lit. Il y a également des inondations le long des lacs et des littoraux maritimes lorsque le niveau normal de l'eau augmente au-delà du niveau des terres riveraines.

De nombreux facteurs influent sur le débit d'une rivière, et donc sur les risques d'inondation. Parmi les plus importants, mentionnons la quantité et le type de précipitations, la nature et l'état du bassin versant, ainsi que le climat.

Les inondations font partie intégrante d’un environnement sain, mais elles peuvent occasionner des catastrophes pour les humains et des pertes financières.

Au cours des 40 dernières années, la prévision des crues et les réseaux d'alerte au Canada ont beaucoup évolué, et il existe maintenant à travers le pays un réseau de centres de prévision.

Vent « rectiligne » d’orage


Plus courant et plus dangereux que vous ne le croyez

Dans la majeure partie du Canada, les vents « rectilignes » d’orage (pas les tornades) entraînent la plupart des dommages causés par le vent d’orage. Les vents rectilignes sont des vents qui se déplacent horizontalement le long du sol loin des orages ayant parfois une puissance semblable à celle d’une tornade. Ces vents forts peuvent être techniquement appelés microrafales, rafales descendantes, lignes de grains ou derechos et peuvent causer des tourbillons de poussière et de débris souvent confondus avec les tornades.

Le saviez-vous?

  • Le critère d’Environnement Canada relatif au vent pour émettre un avertissement d’orage violent est le suivant : rafales de vent de 90 km/h ou plus.
  • Les vents rectilignes peuvent être aussi puissants que certaines tornades, mais touchent habituellement une surface beaucoup plus étendue.
  • Dans les Prairies, il y a en moyenne 45 à 50 épisodes de vent violent par temps orageux qui ne constituent pas des tornades. L’Ontario connaît environ 40 à 70 épisodes de vent violent. Les épisodes de vent sont beaucoup plus courants que les tornades.
  • Le 23 juillet 2012, un orage violent a traversé les comptés de Renfrew et de Lanark, dans l’est de l’Ontario. Des vents rectilignes allant jusqu’à 170 km/h ont fait tomber plusieurs dizaines de milliers d’arbres et coupé l’électricité chez plus de 25 000 clients, y compris dans la ville de Calabogie.
  • Le 15 juillet 2008, un orage violent a entraîné des vents rectilignes dans des secteurs situés entre Taber et Medicine Hat. À certains endroits le long de la voie de passage, les dégâts s’étendaient sur une largeur de 30 km, et les vents ont pu dépasser 200 km/h.

Un nuage en étagère approche – signe qu’un vent fort est imminent!
© Environnement Canada, 2013

Un nuage en étagère approche – signe qu’un vent fort est imminent! La traînée peut sembler être en rotation et s’étendre vers le sol, mais n’est habituellement pas associée à une tornade.

Tout comme les tornades, les vents rectilignes sont susceptibles d’entraîner des dommages (p. ex. effondrement d’arbres ou d’immeubles). Les débris de toiture, branches d’arbres ou matériaux de construction non protégés emportés par un orage peuvent devenir des projectiles mortels et peuvent causer des dégâts importants s’ils frappent des objets. Il se peut qu’une pluie chassée par le vent ou de gros grêlons surviennent à la suite des vents violents et dissimulent des débris dans l’air potentiellement dangereux ou mortels. Les vents rectilignes peuvent produire un grondement semblable au bruit d’un train de marchandises que l’on associe souvent aux tornades.

Mesures de protection contre le vent:

  • Soyez vigilant. Le réflexe est de se rentrer la tête dans les épaules et de regarder vers le bas au moment de faire face à des vents forts. Ainsi, il est impossible de voir tout projectile qui s’approche.
  • Soyez à l’écoute de tous les types d’avertissements d’Environnement Canada.
  • Surveillez les signes de vent dans le ciel.
    • Tourbillons de poussière sur le sol ou vagues approchant sur l’eau
    • Nuages en étagère en dessous d’orages, qui sont souvent associés à des vents forts soufflant par rafales
  • Cherchez un abri, de préférence à l’intérieur, à l’écart des murs extérieurs, tout particulièrement des grandes surfaces vitrées. Évitez les grandes portées sans appui intermédiaire dans les immeubles comme les gymnases ou les centres commerciaux.

Vent


Un vent fort ne survient pas seulement à grande échelle en présence de tempêtes tropicales ou de systèmes ou fronts de basse pression, mais aussi à petite échelle, causé par des orages, lechinook ou la géographie locale.

Les vents forts, particulièrement les vents soufflant par rafales, peuvent causer des dommages aux propriétés ou transformer un objet mobile en dangereux projectile, et créer des conditions de déplacement dangereuses qui diminuent la capacité de conduire votre automobile de façon sécuritaire.

Lorsqu’il y a un avertissement de vent dans votre région, vous pouvez vous attendre à des vents soutenus de 60-65 km/h ou plus dans l’arrière-pays, ou à des vents atteignant des rafales de 90 km/h ou plus. Mettez en sécurité ou rangez les objets mobiles comme les meubles de plein air et les poubelles, mettez votre automobile dans le garage et amenez le bétail à l’abri.

Mesures de précaution : Des vents forts combinés à de fortes pluies peuvent augmenter le risque de bris de branches d’arbres ou de déracinement. Après des vents violents, vérifiez la présence de branches mortes et de dommages sur votre propriété. Avec des vents atteignant entre 60 et 70 km/h, vous aurez de la difficulté à garder votre équilibre et à marcher face au vent. Le vent peut également faire tomber des brindilles et de petites branches qui peuvent être dangereuses. Demeurez donc à l’intérieur jusqu’à ce que les conditions soient sécuritaires.

Onde de tempête


Une onde de tempête est une élévation anormale du niveau de l’eau qui survient lorsque de l’eau océanique dirigée par un dôme de vent élevé et puissant balaie la ligne de côte près du lieu où l’œil d’une tempête tropicale ou non tropicale atteint la côte ou passe près d’elle.

Souvent accompagnées de grosses vagues, les ondes de tempête peuvent traverser la marque d’élévation normale de l’eau définie par la marée et causer des dommages aux infrastructures situées le long des zones côtières. Elles peuvent également causer des inondations côtières sur plusieurs kilomètres dans l’arrière-pays.

En cas d’onde de tempête, évitez les zones côtières, particulièrement celles qui sont sujettes aux inondations, et gagnez les terres plus élevées.

La tornade – Une merveille naturelle dangereuse


Une tornade est une colonne d’air qui tourne sur elle-même avec violence et qui s’étend depuis la base d’un nuage jusqu’au sol (lorsqu’elle se produit sur l’eau, on l’appelle une trombe d’eau). Bien que souvent décrite comme un entonnoir dont l’extrémité étroite est vers le sol, la tornade n’a pas de forme type. Son apparence, sa force, sa vitesse, la direction de son déplacement ainsi que sa durée varient beaucoup.

La plupart des tornades se forment en fin d’après-midi et en début de soirée, mais peuvent avoir lieu à d’autres moments, y compris pendant la nuit.

Quoique les vents d’orage rectilignes de vaste étendue qui causent des dommages soient souvent confondus avec les tornades, ces dernières peuvent produire les vents de la plus forte vélocité au monde. La vitesse maximale des vents de la majorité des tornades au Canada ne dépasse pas 180 km/h, mais une faible proportion de tornades peut être beaucoup plus intense et engendrer des effets dévastateurs. Même si le radar Doppler est un outil important qu’utilisent les prévisionnistes pour prévoir les énormes tornades, bon nombre des tornades de plus petite taille sont très difficiles à prévoir.

Tornades confirmées et probables par 'échelle de Fujita.

Carte du Canada de tornades vérifiées entre 1980 et 2009. Les tornades sont représentées sur l’échelle de Fujita par différentes couleurs. D’après Sills, D. (Environnement Canada) et. al (2012). Cliquer pour plus de détails.

Carte du Canada. Base de données mise à jour concernant les tornades sur une période de 30 ans, qui comprend toutes les tornades confirmées et probables entre 1980 et 2009.

  • Cercle noir: F5 catégorie tornade, 1 enregistré
  • Cercle rouge: F4 catégorie tornade, 5 enregistré
  • Orange cercle: F3 catégorie tornade, 24 enregistré
  • Cercle vert: F2 catégorie tornade, 119 enregistré
  • Cercle bleu: F1 catégorie tornade, 478 enregistré
  • Cercle violet: F0 catégorie tornade, 1217 enregistré

Mesures de protection contre les tornades

  • Surveillez les veilles et les avertissements d’Environnement Canada et observez le ciel – les tornades peuvent se former très rapidement.
  • Quand il y a menace de tornade, abritez-vous immédiatement – de préférence au sous-sol d’un bâtiment solide. Les résidents de maison mobile devraient se rendre à leur espace-abri.
  • Les éclats de verre et autres débris posent le plus grand danger pour la sécurité humaine.
  • Si vous vous trouvez à l’extérieur et qu’il n’y a pas d’abri, couchez-vous dans un fossé, un ravin ou une dépression quelconque, et protégez votre tête avec vos bras.
  • De récentes recherches ont démontré que les vents de tornade qui parviennent à s’introduire dans un bâtiment par des portes et des fenêtres ouvertes peuvent entraîner d’importantes pressions internes et plus de dommages. Lorsqu’une veille est émise, c’est le moment de s’assurer que toutes les portes et les fenêtres sont fermées.

Le saviez-vous?

  • Chaque année, en moyenne, environ 43 tornades se produisent dans les Prairies et environ 17 en Ontario et au Québec. Le pic de la saison se déroule à partir de juin jusqu’en août.
  • Tout comme l’échelle de Richter mesure l’intensité des séismes, l’échelle de Fujita (ou l’échelle F) mesure la gravité d’un événement en estimant la vitesse des vents, qu’ils soient tornadiques ou rectilignes, d’après les dommages causés. L’échelle de Fujita va d’une intensité faible de F0 à une intensité incroyable de F5.
  • Le 1er avril 2013, Environnement Canada a commencé à utiliser une version améliorée de l’échelle de Fujita, appelée l’échelle de Fujita améliorée ou échelle EF. Bien que les catégories d’intensité (allant de EF0 à EF5) soient associées aux mêmes dommages que la version originale de l’échelle F, les vitesses du vent associées sont plus précises. À partir d’avril 2013, tous les phénomènes seront évalués avec l’échelle EF.
  • Une seule tornade d’intensité F5 a été enregistrée dans toute l’histoire du Canada, à Elie, au Manitoba, le 22 juin 2007. Heureusement, il n’y a eu aucun blessé. Cette tornade ne s’est presque pas déplacée!
  • Trois des quatre tornades ayant causé le plus de décès au Canada sont survenues dans les Prairies : à Regina (Saskatchewan), le 30 juin 1912 (F4, 28 décès, 2 autres décès au sud de la ville); à Edmonton (Alberta), le 31 juillet 1987 (F4, 27 décès); sur le terrain de camping Green Acres à Pine Lake (Alberta), le 14 juillet 2000 (F3, 12 décès).
  • La tornade la plus mortelle en Ontario a eu lieu le 17 juin 1946 à Windsor; il s’agissait d’une tornade F4 qui a provoqué la mort de 17 personnes. La pire série de tornades de la province a eu lieu le 20 août 2009, lorsque 19 tornades se sont formées sur le sud de l’Ontario.
  • Il n’y a aucune corrélation forte entre la taille physique d’une tornade et la vitesse maximale de ses vents. Peu importe leur apparence, toutes les tornades peuvent constituer des menaces létales.
  • Habituellement, une tornade se déplace en suivant un parcours étroit en provenance du sud-ouest, de l’ouest ou du nord-ouest, mais il est possible qu’elle change soudainement de direction. La vitesse de déplacement peut varier d’une vitesse presque nulle (stationnaire) à 90 km/h, le parcours peut s’étendre sur plus de 20 km de long et sur 400 m de large, et la durée peut aller jusqu’à une heure. Très rarement, les tornades peuvent s’étendre sur une largeur de 1 à 2 km et sur une distance de plus de 100 km.
  • Si vous voyez une tornade et qu’elle semble immobile, il est probable qu’elle s’éloigne de vous ou qu’elle se déplace droit vers vous!
  • Le grondement ou le son d’un train de marchandises associé aux tornades n’est pas strictement un effet de tornade. Il est causé par les vents forts se déplaçant autour ou à côté d’obstacles tels que les arbres ou les immeubles. Dans les milieux ouverts, il se peut qu’une tornade n’émette qu’une plainte ou un sifflement.

Grêle – Il ne faut pas qu’elle s’en mêle!


La grêle se forme lorsque des courants ascendants présents dans les nuages d’orage transportent des gouttes de pluie vers le haut dans des zones de l’atmosphère extrêmement froides, où elles gèlent et fusionnent en morceaux de glace. Lorsque ces morceaux deviennent trop lourds pour que le courant ascendant puisse les supporter, ils tombent sur le sol à une vitesse pouvant aller jusqu’à 100 km/h ou plus.

Des grêlons de la grosseur d’un pamplemousse ont été signalés au Canada; toutefois, de la grêle plus petite peut aussi être dangereuse et causer des dommages considérables en quelques minutes seulement.

Les Prairies sont particulièrement vulnérables à la grêle et subissent davantage d’épisodes de grêle et de dommages aux cultures et aux biens personnels que tous les autres épisodes de temps violent estival combinés, y compris les tornades, les vents d’orage violents et les pluies abondantes. L’Ontario est l’autre région sujette à la grêle au Canada, où plus d’un quart des épisodes de temps violent d’été sont dus à la grêle.

Grêlons partiellement fondus de la tempête de grêle de la taille d'une pièce de deux dollars.
© Environnement Canada, 2013 Photo: Bill McMurtry

Grêlons partiellement fondus de la tempête de grêle record de Calgary. Le 12 juillet 2010.

Exemple de la puissance d’un grêlon! Un grêlon crevaisons une pastèque.
© Environnment Canada Photo: Tim Osborne

Exemple de la puissance d’un grêlon!
Le 3 août 2009, Sundre (Alberta).

 

 

Mesures de protection contre la grêle

  • Surveillez couramment les prévisions météorologiques ainsi que les veilles et les avertissements d’orages d’Environnement Canada (qui peuvent comprendre les précipitations sous forme de grêle).
  • Quand il y a menace de chute de grêle ou d’orage, cherchez un abri dans un immeuble solide et tenez-vous à l’écart des fenêtres, des portes vitrées ou des prises de jour en toiture.
  • Si vous êtes dans un véhicule, trouvez un endroit sécuritaire où vous ranger sur le côté de la route et protégez-vous contre tout fracas de fenêtres possible.
  • Si vous vous trouvez à l’extérieur et qu’il n’y a pas d’abri, accroupissez-vous de façon à ce que votre visage soit à l’abri du vent et protégez votre tête et votre cou avec vos mains.
  • Faites attention aux zones inondées. Les chutes de grêle excessives (lorsqu’elles sont combinées à des pluies abondantes) peuvent boucher les collecteurs d’eaux pluviales et créer soudainement une inondation locale.
  • N’oubliez pas le danger de la foudre. Lorsque vous êtes à l’extérieur, tenez-vous à l’écart des objets hauts comme les grands arbres, les tours, les clôtures de métal ou les poteaux.

Le saviez-vous?

  • Les avertissements d’orage violent sont émis lorsque de fortes précipitations de grêle sont prévues.
  • Le critère d’un avertissement d’orage violent de grêle est le suivant :
    • grêlon dont le diamètre est de 20 mm ou plus (taille d’une pièce de cinq cents ou plus grosse).
  • Le « couloir de grêle » du Canada se trouve en Alberta. Cette zone débute juste au sud de Calgary et prend fin juste au nord de Red Deer et à l’ouest de l’autoroute 2 dans les contreforts.
  • En moyenne, les Prairies connaissent environ 130 épisodes de grêle violente par année. L’Ontario en subit entre 25 et 30.
  • Les deux tiers des tempêtes de grêle majeures enregistrées au Canada ont eu lieu en Alberta*. Huit des 18 réclamations d’assurance les plus importantes au Canada liées aux tempêtes de grêle concernent la ville de Calgary*. (* Données tirées de la base de données sur les catastrophes de Sécurité publique Canada.)
  • En moyenne, le mois de juillet connaît le plus grand nombre d’averses de grêle. Toutefois, l’une des tempêtes de grêle les plus coûteuses de l’histoire du Canada a eu lieu en Alberta au mois de septembre.
  • Les grêlons de taille record sont nommés selon le nom de la personne qui les trouve et les conserve.
  • Le plus gros grêlon enregistré au Canada est le grêlon Gawel (290 g) trouvé près de Cedoux, en Saskatchewan, en août 1973. (Charlton 1997, 1987 Edmonton Tornado Atlas, Université de l’Alberta)
  • Un orage qui a éclaté le 2 juillet 2012 dans le nord-ouest de l’Ontario a produit des grêlons extrêmement gros dans la région de Sioux Lookout. On a mesuré un grêlon d’un diamètre d’environ 9 cm – l’un des plus gros grêlons que la province ait connus depuis des années.

Chaleur et humidité


L’humidité est la quantité de vapeur d’eau dans l’air. Dans les prévisions, l’humidité relative décrit le pourcentage d’humidité dans l’air comparativement à celui de l’air saturé. Plus la lecture est élevée, plus la probabilité de précipitations, de rosée et de brouillard est élevée. Normalement, l’humidité relative est à son sommet à l’aube, lorsque la température est à son point le plus bas de la journée.

Un taux d’humidité élevé donne aux gens l’impression d’avoir plus chaud que durant une journée plus sèche. Cela s’explique par le fait que la transpiration qui sert à abaisser notre température corporelle ne peut s’évaporer aussi facilement dans l’air humide et saturé. Afin de mieux décrire l’impression de chaleur dans ces circonstances, les météorologues canadiens ont établi le facteur humidex, un paramètre qui combine température et humidité afin d’indiquer la température perçue.

Mesures de protection contre la chaleur et l’humidité

Il est important de rester en sécurité pendant des températures extrêmes. Par temps de chaleur ou d’humidité extrêmes, évitez le travail ou les exercices intenses à l’extérieur et cherchez des endroits frais si votre température corporelle est élevée. Si vous devez absolument travailler dehors, buvez beaucoup et reposez-vous fréquemment. Assurez-vous de maintenir une concentration de sels adéquate dans votre corps et évitez les aliments à haute teneur en protéines. Veillez aussi à ce que vos animaux domestiques soient à l’abri de la chaleur et aient beaucoup d’eau à boire. Méfiez-vous des symptômes de troubles médicaux graves, comme l’épuisement par la chaleur et les coups de chaleur.

Humidité relative

L’humidité relative est la quantité d’humidité contenue dans l’air comparativement à ce qu’il pourrait contenir à une température donnée. Un taux de 100 % signifierait que l’air est saturé. À ce point, il arrive qu’on ait de la brume, du brouillard, de la rosée et des précipitations.

Normalement, l’humidité relative est à son maximum lorsque la température atteint son point le plus bas de la journée, en général à l’aube. Même lorsque l’humidité absolue ne bouge pas de la journée, les changements de température font fluctuer le rapport entre les deux.

Humidex

L’humidex est une innovation canadienne utilisée pour la première fois en 1965. Il indique de quelle manière le temps chaud et humide est perçu par une personne moyenne. L’humidex combine la température et l’humidité en une seule mesure pour refléter la température perçue. Parce qu’il tient compte des deux principaux facteurs qui influent sur notre confort durant l’été, il permet de mieux mesurer la sensation en présence d’air étouffant plutôt que la température ou l’humidité prise séparément.

L’humidex est largement utilisé au Canada. Toutefois, les chiffres relevés sont rarement très hauts, sauf dans les régions du sud de l’Ontario, du Manitoba et du Québec. En général, l’humidex descend à mesure que s’élève la latitude. De toutes les villes canadiennes, Windsor, en Ontario, est celle qui a enregistré l’humidex le plus élevé, soit 52,1, le 20 juin 1953. Les masses d’air chaud et humide qui rendent l’atmosphère si inconfortable arrivent habituellement du golfe du Mexique ou des Caraïbes.

Guide du confort durant l’été

Fourchette de valeurs de l’humidex : Degré de confort

  • Moins de 29 : Aucun inconfort
  • De 30 à 39 : Un certain inconfort
  • De 40 à 45 : Beaucoup d’inconfort : évitez les efforts
  • Au-dessus de 45 : Danger : coup de chaleur possible

On peut considérer comme extrêmement élevée une valeur d’humidex supérieure à 40. Dans ce cas, il y aurait lieu de réduire toutes les activités non essentielles. Si la valeur oscille entre 35 et 39, il conviendrait alors de ralentir ou de modérer certaines activités de plein air, compte tenu de l’âge et de l’état de santé des individus, de leur forme physique, du type de vêtements qu’ils portent et d’autres conditions climatiques.

S’il est absolument nécessaire de travailler à l’extérieur, il faut alors boire beaucoup et se reposer fréquemment. Lorsque le temps est chaud et humide, les risques de coup de chaleur et d’insolation sont très grands.

N’oubliez pas que, pendant la canicule, votre animal de compagnie souffre aussi de la chaleur. Lorsque l’humidex est élevé, assurez-vous de bien le protéger contre la chaleur et de lui faire boire beaucoup d’eau. Souvenez-vous également de ne jamais laisser un animal de compagnie dans l’habitacle surchauffé d’un véhicule, même si la fenêtre est baissée. Par une journée extrêmement chaude, la température intérieure d’une voiture peut être de plusieurs degrés plus élevée que la température extérieure; il n’est donc jamais sans danger d’y laisser des animaux de compagnie ou des enfants, même si ce n’est que pendant quelques minutes.

Tableau de l’humidex

Légende

Tableau de l’humidex - légende
HumidexDegré de confort
20 à 29Aucun inconfort
30 à 39Un certain inconfort
40 à 45Beaucoup d’inconfort : évitez les efforts
46 et plusDanger : coup de chaleur possible

Humidex à partir de la température et de l’humidité relative

Humidex pour l’humidité relative de 100 % à 65 %.
Utiliser la légende ci-dessus
Humidité relative (%)
Température (°C)
100%95%90%85%80%75%70%65%
21°C2929282727262624
22°C3129292828272626
23°C3332323130292827
24°C3534333332313029
25°C3736353433333231
26°C3938373635343332
27°C4140393837363534
28°C4342414139383736
29°C4645444342413938
30°C4847464443424140
31°C5049484645444341
32°C5251504947464543
33°C5554525150484746
34°C5857555352514948
35°C 58575654525149
36°C  585756545351
37°C    58575553
38°C      5756

Humidex pour l’humidité relative de 60 % à 20 %

Humidex pour l’humidité relative de 60 % à 20 %.
Utiliser la légende ci-dessus
Humidité relative (%)
Température (°C)
60%55%50%45%40%35%30%25%20%
21°C24232322     
22 °C24242323     
23°C2726252423    
24°C282827262625   
25°C302928272726   
26°C313129282827   
27°C33323130292828  
28°C35343332312928  
29°C37363433323130  
30°C3837363534333131 
31°C4039383635343331 
32°C4241393837363433 
33°C4443424038373634 
34°C4745434241393736 
35°C4847454342413837 
36°C5048474543424038 
37°C5150494745434240 
38°C545251494746434240
39°C565453514947454341
40°C 5754525149474443
41°C  56545250484644
42°C   565452504846
43°C    5654514947

Indice UV


Les rayons ultraviolets (UV) sont les rayons du soleil qui peuvent causer un coup de soleil. L’exposition à long terme à ces rayons peut causer le vieillissement de la peau, des cataractes, l’affaiblissement du système immunitaire et le cancer de la peau.

La quantité de rayons UV que vous recevez dépend de l’intensité des rayons du soleil (mesurée par l’indice UV) et de la durée de votre exposition au soleil. Plus le chiffre de l’indice UV est élevé (sur une échelle de 0 à 11 ou plus), plus les rayons du soleil sont forts et plus vous devez vous protéger.

Voici quelques trucs pour vous protéger du soleil :

  • Réduisez votre temps d’exposition au soleil (surtout entre 11 h et 16 h, d’avril à septembre) et cherchez l’ombre.
  • Couvrez-vous en portant un chapeau à large rebord, une chemise à manches longues et des lunettes de soleil qui protègent bien la vision.
  • Utilisez un écran solaire à large spectre (qui protège à la fois contre les rayons UVA et UVB) dont le facteur de protection solaire (FPS) est d’au moins 15.
  • Surveillez l’indice UV d’Environnement Canada, qui est annoncé dans les prévisions météorologiques locales (lorsque l’on prévoit qu’il atteindra le niveau 3 – modéré – ou plus ce jour-là).
  • Apprenez-en plus sur les mesures recommandées pour vous protéger du soleil en fonction des différentes valeurs de l’indice UV.

Cote air santé


Cet indice mesure la qualité de l’air relativement à votre santé, sur une échelle de 1 à 10. Plus le nombre est élevé, plus le risque présenté par la qualité de l’air est grand. Ainsi, la cote 10+ indique que la pollution de l’air présente un risque très élevé. Des prévisions de la qualité de l’air sont produites pour le jour même et le lendemain, et des conseils santé connexes sont fournis.

Vous pouvez consulter la cote air santé pour vérifier la qualité de l’air extérieur dans votre localité avant d’aller au travail ou de pratiquer une activité en plein air. Vous pouvez aussi utiliser les prévisions pour planifier vos activités.

Les personnes âgées, les parents d’enfants asthmatiques et les personnes qui souffrent de diabète ou d’une maladie cardiaque ou pulmonaire peuvent utiliser la cote pour évaluer le risque de la pollution atmosphérique sur leur santé et prendre les mesures nécessaires pour diminuer ces risques.

Brouillard


Le brouillard survient lorsque de minuscules gouttelettes d’eau en suspension dans l’air réduisent la visibilité à moins d’un kilomètre. Il diffère des nuages en ce qu’il touche la surface de la Terre.

La conduite d’un véhicule lorsque la visibilité est réduite en raison du brouillard peut être dangereuse, et la vitesse devrait donc être réduite en conséquence.

Gelée blanche


La gelée blanche est de l’humidité atmosphérique qui se cristallise directement sur le sol et sur des objets exposés comme les toits, lorsque la température est en dessous du point de congélation. Elle se forme dans des conditions qui créeraient normalement de la rosée si la température était au-dessus du point de congélation au moment de sa formation. Même si la gelée blanche est très jolie, elle peut causer de lourds dommages aux fleurs et aux plantes si elle survient durant la saison de croissance. C’est pourquoi il faut protéger les plantes sensibles à la gelée lorsque ces conditions sont prévues.