Dangers de l’hiver

Au Canada, l’hiver est une saison qui comporte normalement son lot de dangers à cause des températures extrêmement froides, des difficultés liées à la conduite automobile et des tempêtes hivernales qui sont souvent extrêmement dangereuses.

Les liens ci-après vous permettront d’en savoir plus sur les dangers que pose le temps hivernal au Canada:

En plus de faire preuve de vigilance pendant les épisodes de temps hivernal sévère, il faut se souvenir d’être prudent au cours des déplacements dans les milieux particuliers à l’hiver et pouvant s’avérer dangereux, comme les plans d’eau gelés et les zones d’avalanche.

Vous pouvez aussi visiter le site des Archives d’Environnement Canada Données historiques sur les conditions météorologiques et le climat pour obtenir un aperçu des événements marquants du passé et des tendances des conditions météorologiques hivernales violentes.

Blizzard

Un blizzard est un événement météorologique hivernal violent caractérisé par des vents forts et une forte précipitation de neige ou de la poudrerie qui réduisent de beaucoup ou complètement la visibilité. Le voile blanc causé par le blizzard a fait que des personnes se sont égarées même en ne parcourant qu’une courte distance. Au Canada, les blizzards sont le plus souvent notés dans le sud des Prairies, la région de l’Atlantique et l’est de l’Arctique.                   

Pluie verglaçante et grésil

La pluie verglaçante et la bruine verglaçante sont formées à partir de précipitations qui débutent sous forme liquide et qui traversent ensuite une couche d’air froid. Si cette couche est suffisamment épaisse et que la température de l’air y est inférieure au point de congélation, les précipitations gèlent au contact du sol (ou des objets dont la température est inférieure au point de congélation), et forment une couche de glace à sa surface.

Dans de telles conditions, la conduite automobile et même la marche à pied peuvent être dangereuses. Il arrive aussi que des fils ou des poteaux électriques cèdent sous le poids excessif de la glace accumulée.

Le grésil est constitué de gouttes de pluie qui gèlent avant d’atteindre le sol, généralement après avoir traversé une très épaisse couche d’air dont la température est inférieure au point de congélation.

Brouillard de glace

Au contraire du brouillard habituel, où la réduction de la visibilité est due à la présence de gouttelettes d’eau en suspension, dans le cas du brouillard de glace la réduction est due à des cristaux de glace en suspension. Ce type de brouillard apparaît quand la température est très froide, et rarement à plus de -30 oC. Aux latitudes élevées, le brouillard de glace peut se former très rapidement et l’on a signalé son apparition immédiatement après le décollage d’un avion.

La conduite automobile dans des conditions de faible visibilité dues au brouillard de glace peut être dangereuse et la vitesse doit donc être réduite en conséquence.                                                      

Pluie

La pluie hivernale peut avoir des effets graves lorsqu’elle tombe sur le couvert de neige ou un sol gelé car l’augmentation du ruissellement ainsi provoquée peut être la cause d’inondation. Lorsqu’une forte pluie pouvant causer une inondation dans la zone de précipitation ou en aval, ou d’autres conditions dangereuses, sont prévues, Environnement Canada émet un avertissement de pluie. Dans certaines régions du pays, les critères appliqués à la diffusion d’un avertissement en hiver sont moins élevés que ceux utilisés en été.

Neige

Il peut neiger partout au Canada au cours de l’hiver, mais la quantité des précipitations varie fortement selon la région. Il neige moins dans le nord et les plaines de l’intérieur car l’air y est très sec. Le long de la côte ouest, les précipitations sont le plus souvent sous forme de pluie à cause de l’effet de réchauffement de l’océan Pacifique. On note cependant une augmentation des précipitations de neige lorsqu’on se déplace vers l’intérieur des terres et ces précipitations peuvent atteindre un maximum de six mètres environ dans les Rocheuses. Des quantités semblables sont signalées dans le golfe du Saint-Laurent à cause des fréquentes tempêtes hivernales, mais plus avant dans les terres, où l’air est moins humide, les accumulations de neige diminuent.

Une neige abondante peut réduire de beaucoup la visibilité, rendre l’état des routes dangereux et provoquer la chute d’arbres et de lignes électriques.

La poudrerie est de la neige transportée par le vent. Elle réduit la visibilité et peut donner lieu à la formation d’importants bancs de neige qui peuvent nuire aux déplacements et rendre la conduite automobile dangereuse. Les bancs de neige peuvent aussi compliquer la sortie des maisons et bloquer les voies d’accès aux automobiles.

Une bourrasque de neige est une chute de neige soudaine modérément forte caractérisée par de la poudrerie et de fortes rafales de vent qui réduisent la visibilité. Intenses mais très localisées, les bourrasques de neige durent généralement peu de temps. Elles ont souvent pour origine les Grands Lacs, le golfe du Saint-Laurent ou d’autres importants plans d’eau.

Refroidissement éolien et températures froides

Le refroidissement éolien est l’effet du vent qui fait ressentir les températures froides comme si elles étaient encore plus froides. L’indice de refroidissement éolien d’Environnement Canada indique l’effet de refroidissement combiné de ces facteurs sur le corps humain. Il est exprimé par un nombre semblable à des degrés de température pour simuler le froid ressenti par la peau en l’absence de vent. Les températures froides, même s’il y a peu ou pas de vent, peuvent également être dangereuses. 

Par températures froides ou lorsque l’indice de refroidissement éolien est faible, la peau exposée peut geler très rapidement ce qui provoque des engelures. Les conditions de froid extrême peuvent causer l’hypothermie, un état qui peut être mortel. Protégez-vous en prenant les précautions nécessaires pour vous maintenir au chaud lorsque vous êtes à l’extérieur.

Le smog hivernal

Le smog n’est pas seulement une préoccupation estivale; il peut également se produire en hiver, souvent dans des communautés où le bois est utilisé pour se chauffer. Le smog hivernal est principalement composé de particules fines en suspension dans l’air, qui proviennent avant tout de la fumée de bois, de la circulation et du sel de voirie. Ces polluants peuvent s’accumuler localement par temps froid, quand il n’y a guère de vent pour disperser les particules. Cela se produit souvent pendant les inversions de températures et dans des zones à l’abri du vent, comme les vallées.

Le smog hivernal peut être un risque pour la santé, car les particules fines peuvent être inhalées profondément dans les poumons. Les enfants, les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies du cœur ou des poumons sont les plus exposés au risque. Lorsque le smog hivernal se manifeste chez vous, vous pouvez aider à nettoyer l’atmosphère en évitant d’allumer un feu dans votre foyer ou votre poêle à bois et en utilisant moins votre voiture.

Vérifiez la Cote air santé d’Environnement Canada pour suivre le smog hivernal dans votre localité et obtenir de l’information sur la santé. Utilisez nos prévisions quotidiennes pour planifier vos activités et ainsi protéger votre santé et celle de votre famille.

Tempête hivernale

Les tempêtes hivernales sont des systèmes météorologiques de grande envergure, de centaines de kilomètres de diamètre, qui sont appelés cyclones extratropicaux car ils se forment et se développent à l’extérieur de la zone des tropiques. Ces tempêtes tirent leur énergie des écarts de température et d’humidité de part et d’autre de la limite séparant deux masses d’air qui se rencontrent ou entrent en collision. Plus les écarts de la température et de la teneur en humidité sont importants de part et d’autre de cette limite, appelée front plus il y a d’énergie disponible pour le développement des tempêtes. Cela explique pourquoi certaines sont plus importantes, ou intenses, que d’autres.

Les tempêtes hivernales se déplacent généralement d’ouest en est et peuvent être la cause de forts vents, d’importantes précipitations de neige, de pluie verglaçante et de températures froides cinglantes dans les régions qu’elles touchent.

Date de modification :