Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Les dix principaux événements météorologiques canadiens de 1997

C'est la deuxième année consécutive qu'un événement météorologique fait la une au Canada. En 1996, c'était la rivière Saguenay au Québec qui quittait son lit et provoquait la première catastrophe canadienne atteignant le milliard de dollars en dommages. Cette année, c'est la partie sud du Manitoba qui, au printemps, pendant plus de huit semaines a été aux prises avec le débordement de la rivière Rouge. Finalement, l'inondation du siècle au Manitoba a coûté plus de 450 millions de dollars, mais elle n'a pu venir à bout des milliers de bénévoles et de soldats infatigables.

Cette année, les canadiens n'ont d'autre sujet de conversation que El Niño. Tout d'abord, nous avons observé avec horreur la désolation et le malheur que les eaux chaudes tropicales du Pacifique oriental ont semés sur la moitié de la planète, en provoquant inondations, glissements de terrains, sécheresses, incendies et violents ouragans. Puis, comme prévu, El Niño s'est abattu sur le Canada en apportant avec lui la chaleur et la sécheresse escomptées dans l'Ouest canadien et en déversant des quantités records de neige sur les provinces de l'Atlantique.

Contrairement à l'année dernière, les phénomènes météorologiques violents de l'été 1997 n'ont pas été aussi graves et coûteux. Le nombre de blessures et de morts causés par ces événements était relativement faible. Pour la 10e année consécutive, depuis l'ouragan à Edmonton en 1987, les ouragans n'ont fait aucune victime au Canada.

La température moyenne au Canada en 1997 a été supérieure à la normale, soit une des 20 années les plus chaudes en 50 ans. Par contre, il a plu davantage que d'habitude en 1997, qui compte parmi les 12 années les plus pluvieuses en 50 ans, mais moins que l'année dernière qui figure au premier rang à cet égard. Pour la Côte du Pacifique, 1997 a été l'année la plus clémente et la plus humide du siècle.

Voici les dix principaux événements météorologiques de 1997, classés en fonction de certains facteurs comme le nombre de personnes et la superficie touchés par les conditions météorologiques ainsi que leurs répercussions économiques.

Les dix principaux événements météorologiques de 1997

  1. La rivière Rouge: l'inondation du siècle
  2. El Niño au rendez-vous
  3. Les orages et les ouragans - peu nombreux et faibles
  4. Encore un printemps affreux, frais et pluvieux
  5. La Colombie-Britannique sous la pluie
  6. Un temps idéal pour la récolte
  7. La tempête de grêle dans l'Okanagan: 100 millions de dollars de dommages
  8. Sécheresse estivale
  9. Victoria: la tempête de neige du siècle
  10. Des incendies de forêt et de végétation au printemps et en hiver