Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Les dix événements météorologiques Canadiens les plus marquants de 2007

Table des matières

10. Première tornade de catégorie F5 au Canada

Une tornade de catégorie F5 est considérée comme la plus puissante selon l'échelle de Fujita : ses vents peuvent excéder 420 km/h. Ce type de tornade représente moins de 1 p. 100 des tornades dans le monde et, jusqu'en 2007, on n'en avait jamais vue au Canada, officiellement. Le 22 juin, la première tornade de catégorie F5 a touché le sol canadien à 18 h 25, juste au nord de l'autoroute transcanadienne près d'Elie, au Manitoba (environ 40 km à l'ouest de Winnipeg). La tornade localisée, dont la largeur a atteint 300 m, est restée au sol pendant environ 35 minutes et s'est déplacée sur 5,5 km avant de reprendre la voie des airs. On estime que les vents ont soufflé de 420 à 510 km/h, à leur plus fort. Miracle : on n'a compté aucun décès ni aucune blessure sérieuse. Plusieurs résidents étaient alors à l'extérieur de la ville pour participer à une remise de diplômes d'une école secondaire et ceux qui étaient à la maison ont su quoi faire : chercher refuge au sous-sol et se couvrir de matelas.

La force et la dévastation de la tornade ont été incroyables. Ses vents forts ont sablé l'écorce des arbres et plusieurs poteaux électriques ont été coupés comme s'ils avaient été des cure-dents. La tornade a soulevé une maison entière et l'a transportée dans les airs sur une distance de quelques centaines de mètres où elle a explosé. Les rues et les champs voisins ont été couverts de débris des bâtiments détruits. Les vents ont sorti des semi-remorques de l'autoroute; ils ont laissé un camion tordu comme un bretzel à une centaine de mètres, au milieu d'un champ.

Le lendemain, une autre nuit de temps violent s'est produite lorsque plusieurs tornades ont déchiré les régions du sud et de l'ouest du Manitoba. La ville de Baldur, 75 km au sud-est de Brandon, a connu les dommages les plus graves lorsqu'une tornade de catégorie F3 a frappé avec des vents, variant de 253 à 330 km/h, qui ont arraché plus de 200 poteaux électriques au sud et déraciné des centaines d'arbres dans le parc provincial Whiteshell. Les vents ont également renversé plusieurs tours de Manitoba Hydro et endommagé plus d'un millier de petites maisons. Au moins trois personnes qui se trouvaient sur un terrain pour caravanes ont dû se rendre à l'hôpital. Il est plutôt inhabituel, au Manitoba, de subir huit tornades en une fin de semaine. Ce nombre représente les deux tiers des tornades recensées dans la province pour toute l'année 2007.

Le Canada se classe au second rang au chapitre des occurrences de tornades; on y compte en moyenne 80 à 100 cas par année. Les États-Unis occupent la première place avec 1 000 à 1 200 tornades chaque année. Si le Canada n'avait jamais encore vécu de tornade de catégorie F5 avant cette année, les États-Unis, eux, en rapportent une ou deux annuellement.