Environnement Canada demande une réduction plus rapide des polluants atmosphériques rejetés par les centrales américaines


OTTAWA, le 1er avril 2004 - Un mémoire présenté aujourd'hui par Environnement Canada à l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) souligne que les États-Unis devraient prendre plus rapidement des mesures de réduction des émissions de leurs centrales au charbon et ainsi mieux protéger la santé et l'environnement des Canadiens et des Canadiennes.

Le mémoire d'Environnement Canada fait suite à deux options relatives à une règle de l'EPA pour réduire les émissions de mercure des centrales électriques américaines : une norme qui réduirait les émissions de 30% d'ici 2007; ou une démarche en deux étapes comprenant une cible de 30% d'ici 2010 et une cible de 70% d'ici 2018. Environnement Canada appuie les efforts déployés par l'EPA pour limiter les émissions de mercure. La modélisation effectuée par le ministère indique qu'environ 10% du mercure déposé au Canada chaque année provient de sources américaines. Cette proportion monte à 38% dans la région des Grands Lacs où vivent neuf millions de Canadiens et de Canadiennes. Le mercure a également un effet grave et disproportionné sur les collectivités du Nord et de l'Arctique canadiens. En conséquence, les réductions de mercure aux États-Unis sont nécessaires pour mieux protéger la santé et l'environnement au Canada.

Le ministère souligne dans son mémoire que le gouvernement du Canada travaille avec ses partenaires provinciaux et territoriaux pour mettre en place une norme pancanadienne qui préviendra le rejet dans l'environnement de 60 à 90% du mercure présent dans le charbon d'ici 2010. Le Canada presse donc les États-Unis d'établir des normes plus strictes pour le mercure qui seraient atteintes d'ici 2010 pour bénéficier plus rapidement des avantages en santé et en protection de l'environnement découlant d'une pollution atmosphérique moins intense.

Environnement Canada note aussi que les efforts que le ministère a déployés pour promouvoir la réduction des émissions de mercure provenant des centrales au charbon ne se limitent pas à l'Amérique du Nord, mais comprennent aussi d'autres pays comme la Chine afin de les inciter à prendre des mesures de réduction de leurs émissions de mercure. Plus de 20% du mercure aéroporté et tombant chaque année au Canada provient de l'Asie.

Environnement Canada a aussi soumis son opinion à l'EPA sur une autre proposition de règle américaine visant à réduire les oxydes d'azote et le dioxyde de soufre, qui sont tous deux des polluants contribuant à la formation des précipitations acides et du smog. L'EPA propose de réduire de 65% les émissions provenant des centrales de 29 états de l'Est et du Midwest d'ici 2015. Le ministère appuie les efforts déployés par les États-Unis de moderniser ses règles et invite l'EPA à finaliser les limites en instaurant des cibles et des échéanciers aussi exigeants et mis en oeuvre aussi rapidement que possible. Au Canada, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux travaillent en vertu des normes pancanadiennes pour que des réductions notables de ces polluants soient effectuées d'ici 2010.

La collaboration entre les deux pays aux termes de l'Accord Canada-États-Unis sur la qualité de l'air a entraîné des réductions importantes des polluants responsables des précipitations acides dans les années 1980 et 1990. L'annexe sur l'ozone de 2000 amène maintenant des réductions supplémentaires de la concentration des polluants causant le smog.

Le texte des deux mémoires: « Proposition de standards nationaux relatifs aux émissions de polluants atmosphériques dangereux et, le cas échéant, proposition de standards de rendement des sources fixes nouvelles et existantes: centrales électriques à vapeur des services publics » et « Règlement proposé sur la réduction du transport entre États des particules fines et de l'ozone » est offert sur le site web d'Environnement Canada à www.ec.gc.ca/pdb/can_us/canus_trans_f.cfm.

Documents connexes :

Renseignements :

Sébastien Bois
Relations avec les médias
Environnement Canada
(819) 953-4016

Pour recevoir un courriel vous avisant de l'émission des communiqués de presse, avis aux médias, et déclarations d'Environnement Canada, veuillez cliquer sur le lien suivant pour vous abonner à ce service : http://www.ec.gc.ca/mediaroom/newsrelease/f/subscribe_f.cfm