Avertissement Cette page Web a été archivée dans le Web.

Contenu archivé

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez obtenir cette information dans un autre format en communiquant avec nous.

Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

ARCHIVÉE - Rapport provisoire d'évaluation préalable de la quinoléine

Annexe 2 : Sommaires de rigueur d'étude

Sommaires de rigueur d'étude - Toxicité intrinsèque dans le milieu aquatique
PointOuiNon
Référence : Black et al., 1983
Substance d'essai : No de registre CAS et nom (préciser, mais ne pas évaluer ce point) : Quinoléine, no de registre CAS 91-22-5
*Composition chimique de la substance (y compris la pureté et les sous-produits) X
La pureté chimique est-elle acceptable? s.o.  
Persistance/stabilité de la substance d'essai en milieu aqueuxX 
Méthode
Référence : Birge et al., 1979X 
*Méthode normalisée (OCDE, UE, nationale, ou autre)? American Society for Testing and MaterialsX 
Justification de la méthode ou du protocole non normalisé employé, le cas échéant : s.o.  
*BPL (bonnes pratiques de laboratoire) : s.o., car l'étude a été effectuée avant 1990  
Organismes d'essai (préciser les noms communs et latins) : Truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss)
Indication du nom latin ou des deux noms (latin et commun)?X 
L'organisme d'essai convient-il à l'environnement au Canada?X 
Âge ou stade biologique de l'organisme d'essai : Stade embryons-larvesX 
Sexe : s.o.  
Longueur et poids des organismes d'essai : s.o.  
Nombre d'organismes d'essai par réplicat : De 100 à 150 œufs par chambre d'expositionX 
Type de nourriture et périodes d'alimentation (période d'acclimatation/pendant l'essai) : s.o.  
Conception et conditions des essais
Type d'essai – toxicité aiguë ou chronique (préciser, mais ne pas évaluer ce point) : Chronique
Type d'expérience (en laboratoire ou sur le terrain) précisé? En laboratoireX 
Type du système (statique, semi-statique, dynamique)? Système dynamique continuX 
Témoins négatifs ou positifs (préciser)? NégatifsX 
Nombre de réplicats (y compris les témoins) et concentrations : Duplicatats + 5 traitementsX 
Voies d'exposition (nourriture, eau, les deux) : EauX 
Durée d'exposition : 21 joursX 
* Des concentrations mesurées sont-elles indiquées? (spectrophotométrie)X 
Dans la négative, la substance est-elle volatile ou instable dans l'eau? s.o.  
Les concentrations ont-elles été mesurées périodiquement, s'il s'agissait d'une expérience à long terme (chronique)?X 
Les conditions du milieu d'exposition pertinentes pour la substance (c.-à-d. pH, COD/COT, dureté de l'eau et température pour la toxicité des métaux) sont-elles indiquées?X 
Le pH se situait-il entre 5,5 et 8? (ne pas évaluer ce point)X 
La température se situait-elle entre 5 et 27 oC? (ne pas évaluer ce point)X 
Le pH, la température et les autres paramètres sont-ils typiques pour l'organisme d'essai?X 
Photopériode et intensité de l'éclairage X
Préparation de solutions mères et de solutions d'essai X
Un agent émulsionnant ou stabilisant a-t-il été employé si la substance était peu soluble ou instable? s.o.  
Dans l'affirmative, les concentrations de l'agent émulsionnant ou stabilisant sont–elles indiquées? s.o.  
ET, dans l'affirmative, la toxicité de l'agent émulsionnant ou stabilisant est-elle indiquée? s.o.  
Intervalles des contrôles biologiquesX 
Méthodes statistiques utiliséesX 
Résultats
Valeurs de toxicité : (CL50, CE50, ou CI50 – préciser, ne pas évaluer ce point) : pourcentage d'éclosabilité, pourcentage de survie à l'éclosabilité, pourcentage de survie quatre jours après l'éclosabilité
Le paramètre déterminé est-il directement attribuable à la toxicité de la substance (et non à des conditions d'essai inhabituelles, à l'état de santé des organismes, etc.)? X 
Autres paramètres indiqués – FBC/FBA, CMEO/CSEO (préciser, ne pas évaluer ce point) : CL50 (après l'éclosion)
*La valeur de la toxicité était-elle inférieure à celle de la solubilité de la substance dans l'eau?X 
Autres effets nocifs (p. ex., carcinogénicité, mutagénicité). Ne pas évaluer ce point) X
Cote : points principaux – …3/4; cote totale : 21/24 = 87,5 %
Code de fiabilité d'EC : 1
Catégorie de fiabilité (élevée, satisfaisante, faible) : Élevée
Commentaires : Études utilisées pour établir les recommandations canadiennes provisoires pour la qualité de l'eau en ce qui concerne la quinoléine (3,4 µg/L)

 

Sommaires de rigueur d'étude - Toxicité intrinsèque dans le milieu aquatique
PointOuiNon
Référence : Bleeker et al.,1998
Substance d'essai : No de registre CAS et nom (préciser, mais ne pas évaluer ce point) : Quinoléine, no de registre CAS 91-22-5
*Composition chimique de la substance (y compris la pureté et les sous-produits)X 
La pureté chimique est-elle acceptable?X 
Persistance/stabilité de la substance d'essai en milieu aqueuxX 
Méthode
Références X
*Méthode normalisée (OCDE, UE, nationale, ou autre)? X
Justification de la méthode ou du protocole non normalisé employé, le cas échéant X
*BPL (bonnes pratiques de laboratoire) : Étude publiée en 1998 X
Organismes d'essai (préciser les noms communs et latins) : Moucheron Chironomus riparius
Indication du nom latin ou des deux noms (latin et commun)?X 
L'organisme d'essai convient-il à l'environnement au Canada?X 
Âge ou stade biologique de l'organisme d'essai : Premier stade larvaire (organismes naissants)X 
Sexe : s.o.  
Longueur et poids des organismes d'essai : s.o.  
Nombre d'organismes d'essai par réplicat : 50X 
Type de nourriture et périodes d'alimentation (période d'acclimatation/pendant l'essai) : Trouvit et Tetraphyl granuléX 
Conception et conditions des essais
Type d'essai – toxicité aiguë ou chronique (préciser, mais ne pas évaluer ce point) : Chronique
Type d'expérience (en laboratoire ou sur le terrain) précisé? En laboratoireX 
Type du système (statique, semi-statique, dynamique)? StatiqueX 
Témoins négatifs ou positifs (préciser)? NégatifsX 
Nombre de réplicats (y compris les témoins) et concentrations : 2 et 5 concentrationsX 
Voies d'exposition (nourriture, eau, les deux) : Les deuxX 
Durée d'exposition : 96 heuresX 
*Des concentrations mesurées sont-elles indiquées?X 
Dans la négative, la substance est-elle volatile ou instable dans l'eau? s.o.  
Les concentrations ont-elles été mesurées périodiquement, s'il s'agissait d'une expérience à long terme (chronique)?  
Les conditions du milieu d'exposition pertinentes pour la substance (c.-à-d. pH, COD/COT, dureté de l'eau et température pour la toxicité des métaux) sont-elles indiquées?  
Le pH se situait-il entre 5,5 et 8? (ne pas évaluer ce point) : Non précisé  
La température se situait-elle entre 5 et 27 oC? (ne pas évaluer ce point)X 
Le pH, la température et les autres paramètres sont-ils typiques pour l'organisme d'essai?  
Photopériode et intensité de l'éclairageX 
Préparation de solutions mères et de solutions d'essaiX 
Un agent émulsionnant ou stabilisant a-t-il été employé si la substance était peu soluble ou instable? s.o.  
Dans l'affirmative, les concentrations de l'agent émulsionnant ou stabilisant sont–elles indiquées?  
ET, dans l'affirmative, la toxicité de l'agent émulsionnant ou stabilisant est-elle indiquée?  
Intervalles des contrôles biologiques X
Méthodes statistiques utiliséesX 
Résultats
Valeurs de toxicité (CL50, CE50, ou CI50 – préciser, ne pas évaluer ce point) : 96 heures, CL50

Le paramètre déterminé est-il directement attribuable à la toxicité de la substance (et non à des conditions d'essai inhabituelles, à l'état de santé des organismes, etc.)?

Il semblerait qu'aucun sédiment n'a été ajouté, même si les organismes vivent en étroite relation avec le sédiment. Les auteurs jugent acceptable que les taux de survie parmi les groupes témoins étaient toujours supérieurs à 80 %. Les larves Chironomus obtiennent une part importante de leurs charges de contaminants dans la colonne d'eau sous-jacente (p. ex. Warren et al., 1998)

 X
Autres paramètres indiqués – FBC/FBA, CMEO/CSEO (préciser, ne pas évaluer ce point) : Croissance
*La valeur de la toxicité était-elle inférieure à celle de la solubilité de la substance dans l'eau?X 
Autres effets nocifs (p. ex., carcinogénicité, mutagénicité). Ne pas évaluer ce point)  
Cote : points principaux – 3/5; cote totale : 20/25 = 80 %
Code de fiabilité d'Environnement Canada : 1 ou 2
Catégorie de fiabilité (élevée, satisfaisante, faible) : Niveau de confiance satisfaisant à élevé
Commentaires :

 

Sommaires de rigueur d'étude - Toxicité intrinsèque dans le milieu aquatique
PointOuiNon
Référence : Johansen et al., 1997b
Substance d'essai : No de registre CAS et nom (préciser, mais ne pas évaluer ce point) : Quinoléine, no de registre CAS 91-22-5
*Composition chimique de la substance (y compris la pureté et les sous-produits)) ... un peu d'information... il pourrait y avoir plus de détails½ 
La pureté chimique est-elle acceptable? 98 %X 
Persistance/stabilité de la substance d'essai en milieu aqueuxX 
Méthode
Référence : Arvin et al., 1994X 
*Méthode normalisée (OCDE, UE, nationale, ou autre)? X
Justification de la méthode ou du protocole non normalisé employé, le cas échéant : Aucune justification dans ce document, mais dans le document Arvin et al., 1994. MINNTOX est une méthode de détection, comme les autres méthodes existantes ne sont pas appropriées pour cet objectif (c.-à-d. protocole expérimental rigoureux).½ 
*BPL (bonnes pratiques de laboratoire) X
Organismes d'essai (préciser les noms communs et latins)
Indication du nom latin ou des deux noms (latin et commun)? Bactérie nitrifiante, probablement; les auteurs ont signalé que « les microorganismes utilisés comme inoculum provenaient de boues activées obtenus à une usine de traitement des eaux usées ». X
L'organisme d'essai convient-il à l'environnement du Canada? Je présume.X 
Âge ou stade biologique de l'organisme d'essai : « boues nitrifiantes actives obtenues à une usine de traitement des eaux usées »X 
Sexe : s.o.  
Longueur et poids des organismes d'essai : s.o.  
Nombre d'organismes d'essai par réplicat X
Type de nourriture et périodes d'alimentation (période d'acclimatation/pendant l'essai) : s.o.  
Conception et conditions des essais
Type d'essai – toxicité aiguë ou chronique (préciser, mais ne pas évaluer ce point) : Chronique
Type d'expérience (en laboratoire ou sur le terrain) précisé? En laboratoireX 
Type du système (statique, semi-statique, dynamique)? StatiqueX 
Témoins négatifs ou positifs (préciser)? Positifs (allylthiourée)X 
Nombre de réplicats (y compris les témoins) et concentrations : 3 réplicats et 6 concentrationsX 
Voies d'exposition (nourriture, eau, les deux) : s.o.  
Durée d'exposition : 2 heuresX 
*Des concentrations mesurées sont-elles indiquées?X 
Dans la négative, la substance est-elle volatile ou instable dans l'eau? s.o.  
Les concentrations ont-elles été mesurées périodiquement, s'il s'agissait d'une expérience à long terme (chronique)? s.o.  
Les conditions du milieu d'exposition pertinentes pour la substance (c.-à-d. pH, COD/COT, dureté de l'eau et température pour la toxicité des métaux) sont-elles indiquées? X
Le pH se situait-il entre 5,5 et 8? (ne pas évaluer ce point)  
La température se situait-elle entre 5 et 27 oC? (ne pas évaluer ce point)X 
Le pH, la température et les autres paramètres sont-ils typiques pour l'organisme d'essai?  
Photopériode et intensité de l'éclairage : s.o.  
Préparation de solutions mères et de solutions d'essaiX 
Un agent émulsionnant ou stabilisant a-t-il été employé si la substance était peu soluble ou instable? s.o.  
Dans l'affirmative, les concentrations de l'agent émulsionnant ou stabilisant sont-elles indiquées? s.o.  
ET, dans l'affirmative, la toxicité de l'agent émulsionnant ou stabilisant est-elle indiquée? s.o.  
Intervalles des contrôles biologiques X
Méthodes statistiques utiliséesX 
Résultats
Valeurs de toxicité (CL50, CE50, ou CI50 – préciser, ne pas évaluer ce point) : CE50/concentration qui inhibait la nitrification par 50 %
Le paramètre déterminé est-il directement attribuable à la toxicité de la substance (et non à des conditions d'essai inhabituelles, à l'état de santé des organismes, etc.)?X 
Autres paramètres indiqués – FBC/FBA, CMEO/CSEO (préciser, ne pas évaluer ce point) : Voies de dégradation de la quinoléine
*La valeur de la toxicité était-elle inférieure à celle de la solubilité de la substance dans l'eau?X 
Autres effets nocifs (p. ex., carcinogénicité, mutagénicité). Ne pas évaluer ce point)  
Cote : points principaux – 2,5/5; cote totale : 16/23 = 70 %
Code de fiabilité d'Environnement Canada : 2 ou 3
Catégorie de fiabilité (élevée, satisfaisante, faible) : Faible à satisfaisant
Commentaires :

 

Sommaires de rigueur d'étude - Toxicité intrinsèque dans le milieu aquatique
PointOuiNon
Référence : Milleman et al. , 1984
Substance d'essai : No de registre CAS et nom (préciser, mais ne pas évaluer ce point) : Quinoléine, no de registre CAS : 91-22-5
*Composition chimique de la substance (y compris la pureté et les sous-produits) X
La pureté chimique est-elle acceptable? s.o.  
Persistance/stabilité de la substance d'essai en milieu aqueuxX 
Méthode
Référence : Mattson et al., 1976X 
*Méthode normalisée (OCDE, UE, nationale, ou autre)? USEPAX 
Justification de la méthode ou du protocole non normalisé employé, le cas échéant : s.o.  
*BPL (bonnes pratiques de laboratoire) : s.o., car l'étude a été effectuée avant 1990  
Organismes d'essai (préciser les noms communs et latins) : Tête-de-boule Pimephales promelas (+ algues, escargots, cladocères, amphipodes, moucherons, achigans à grande bouche et truites arc–en–ciel)
Indication du nom latin ou des deux noms (latin et commun)?X 
L'organisme d'essai convient-il à l'environnement au Canada?X 
Âge ou stade biologique de l'organisme d'essai : De un à deux moisX 
Sexe X
Longueur et poids des organismes d'essai : 0,27 g et longueur totale de 28 mmX 
Nombre d'organismes d'essai par réplicat : 5 poissonsX 
Type de nourriture et périodes d'alimentation (période d'acclimatation/pendant l'essai) : Période d'acclimatation de 48 h/poissons non nourris pendant l'essaiX 
Conception et conditions des essais
Type d'essai – toxicité aiguë ou chronique (préciser, mais ne pas évaluer ce point) : Essai de toxicité aiguë de 96 h
Type d'expérience (en laboratoire ou sur le terrain) précisé? En laboratoireX 
Type du système (statique, semi-statique, dynamique)? StatiqueX 
Témoins négatifs ou positifs (préciser)? Témoins négatifsX 
Nombre de réplicats (y compris les témoins) et concentrations : 2 réplicats et 3 ou 4 concentrations d'essaiX 
Voies d'exposition (nourriture, eau, les deux) : Eau seulementX 
Durée d'exposition : 96 heuresX 
* Des concentrations mesurées sont-elles indiquées? Concentrations mesurées par l'absorbance UV; CL50 signaléeX 
Dans la négative, la substance est-elle volatile ou instable dans l'eau? s.o.  
Les concentrations ont-elles été mesurées périodiquement, s'il s'agissait d'une expérience à long terme (chronique)?X 
Les conditions du milieu d'exposition pertinentes pour la substance (c.-à-d. pH, COD/COT, dureté de l'eau et température pour la toxicité des métaux) sont-elles indiquées?X 
Le pH se situait-il entre 5,5 et 8? (ne pas évaluer ce point)X 
La température se situait-elle entre 5 et 27 oC? (ne pas évaluer ce point)X 
Le pH, la température et les autres paramètres sont-ils typiques pour l'organisme d'essai? Pour l'essai sur les tête-de-boule, les niveaux d'oxygène dissous ont beaucoup changé; ils sont passés de 8,5 ppm à t = 0 à 4,8 ppm 48 h plus tard, lorsque les produits chimiques avaient déjà nuit aux poissons à l'étude.X (½) 
Photopériode et intensité de l'éclairage X
Préparation de solutions mères et de solutions d'essaiX 
Un agent émulsionnant ou stabilisant a-t-il été employé si la substance était peu soluble ou instable? X
Dans l'affirmative, les concentrations de l'agent émulsionnant ou stabilisant sont–elles indiquées? s.o.  
ET, dans l'affirmative, la toxicité de l'agent émulsionnant ou stabilisant est-elle indiquée? s.o.  
Intervalles des contrôles biologiques : 0, 2, 16, 24, 48, 72, 96 hX 
Méthodes statistiques utiliséesX 
Résultats
Valeurs de toxicité (CL50, CE50, ou CI50 – préciser, ne pas évaluer ce point) : CL50

Le paramètre déterminé est-il directement attribuable à la toxicité de la substance (et non à des conditions d'essai inhabituelles, à l'état de santé des organismes, etc.)?

 Oui, faible concentration en oxygène dissous. Les tête-de-boule sont reconnus comme tolérant très bien l'eau boueuse, avec de faibles concentrations en oxygène. Ils sont très robustes. Il est possible de conclure que les décès des poissons d'essai en présence de la quinoléine étaient directement provoqués par la toxicité de la quinoléine, et non aux changements de la concentration en oxygène dissous pendant l'exposition.

X 
Autres paramètres indiqués – FBC/FBA, CMEO/CSEO (préciser, ne pas évaluer ce point) : Non
*La valeur de la toxicité était-elle inférieure à celle de la solubilité de la substance dans l'eau?X 
Autres effets nocifs (p. ex., carcinogénicité, mutagénicité). Ne pas évaluer ce point) X
Cote : points principaux – 3/4; cote totale : 23,5/28 = 84 %
Code de fiabilité d'Environnement Canada : 1
Catégorie de fiabilité (élevée, satisfaisante, faible) : Élevée
Commentaires :

 

Sommaires de rigueur d'étude - Persistance
PointOuiNon
Référence : MITI, 1992
Substance d'essai : No de registre CAS et nom (ne pas évaluer ce point) : 91-22-5 (Quinoléine)
Degré de pureté de la substance signalé? (O/N et préciser) X
Méthode
Références (O/N)X 
Méthode normalisée (OCDE, UE, nationale, ou autre)? (O/N)X 
Si la méthode n'est pas normalisée, une justification de cette dernière ou du protocole utilisé est-elle fournie? (O/N) s.o.  
Conception et conditions des essais
Type d'étude (p. ex. hydrolyse et biodégradation – préciser, mais ne pas évaluer) : Biodégradation
Types de condition (aérobie ou anaérobie – préciser, mais ne pas évaluer) :
Milieu d'essai (air, eau, sol ou sédiment – préciser, mais ne pas évaluer) :
De l'information est-elle disponible sur la stabilité de la substance dans le milieu préoccupant? (ne pas évaluer ce point) : Oui
Information sur les contrôles (O/N et préciser si l'information est positive ou négative) :Les deuxX 
Nombre de réplicats (O/N et préciser) X
Température (O/N et préciser) :25 ± 1 oCX 
Durée de l'essai (O/N et préciser) :14 ou 28 joursX 
Technique ou méthode analytique utilisée (O/N) X
Pour la photodégradation seulement
Réactifs des réactions de la phase gazeuse (préciser, mais ne pas évaluer ce point)
Source lumineuse (O/N et préciser)  
Spectre de lumière ou intensité relative selon l'intensité de la lumière du soleil (O/N)  
Pour l'hydrolyse seulement
Des concentrations mesurées sont-elles indiquées? (O/N)  
Des valeurs de pH sont-elles indiquées? (O/N et préciser)  
Pour la biodégradation seulement
Biodégradation immédiate ou intrinsèque? (préciser, mais ne pas évaluer ce point) : Immédiate?
Concentration de la substance (O/N) : 100 mg/LX 
Source de l'inoculum (O/N) : BouesX 
Concentration de l'inoculum ou nombre de micro-organismes (O/N) dans la boue : 30 mg/LX 
Résultats
Paramètres/valeurs/unités (ne pas évaluer ce point) : 0,2 % par DBO
De l'information est-elle disponible sur les produits de dégradation? (ne pas évaluer ce point)
Cote totale : 73 %
Code de fiabilité d'Environnement Canada : 2
Catégorie de fiabilité (élevée, satisfaisante, faible) :Satisfaisante

Abréviations : OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques; UE : Union européenne; s.o. : sans objet; CAS : Chemical Abstract Service; COD : Carbone organique dissous; COT : Carbone organique total; CL50 : Concentration létale pour 50 % des organismes d'essai; CE50 : Concentration avec effet pour 50 % des organismes d'essai; CI50 : Concentration inhibitrice pour 50 % des organismes d'essai; FBC : Facteur de bioconcentration; FBA : Facteur de bioaccumulation; CMEO : Concentration minimale avec effet observé; CSEO : Concentration sans effet observé; USEPA : United States Environmental Protection Agency; UV : Ultraviolet; Ppm : parties par million; DBO : Demande biochimique d'oxygène