Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Inventaire national des rejets de polluants – publication des données révisées pour 2009Image composite de trois cheminées industrielles et d'une mine à ciel ouvert

Le 20 décembre 2010, Environnement Canada a publié les données révisées de 2009 recueillies auprès des installations au moyen de l’Inventaire national des rejets de polluants (INRP), après avoir mené à terme le processus annuel de contrôle de la qualité des données de l’INRP du Ministère. Les données préliminaires ont été publiées en août 2010.

Un certain nombre de facteurs importants doivent être pris en compte lors de l’utilisation et de l’interprétation des données de l’INRP. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter la page sur les facteurs à considérer dans l’analyse des données de l’INRP.

Les données révisées, y compris l’information sur les résidus miniers et les stériles, peuvent être consultées de plusieurs façons, notamment en faisant une recherche en ligne, en utilisant des couches cartographiques avec Google EarthMC et en téléchargeant des bases de données.

Faits saillants sur les données déclarées par les installations à l’INRP pour 2009

  • Pour l’année de déclaration 2009, 347 substances ou groupes de substances ont été répertoriés à l’INRP et plus de 8400 installations ont soumis des déclarations concernant les substances rejetées, éliminées ou transférées vers d’autres installations aux fins de recyclage. En outre, pour la première fois, les installations ont été tenues de déclarer des renseignements sur les polluants éliminés dans les résidus miniers et les stériles, en remontant rétroactivement jusqu’à 2006.
  • La quantité totale de rejets de polluants dans l’atmosphère, les eaux et le sol[1] déclarée à l’INRP a diminué de 21 % entre 2003 et 2009, s’expliquant par des réductions associées aux fonderies de métaux de première transformation, à d’autres installations manufacturières et aux centrales électriques alimentées par des combustibles fossiles. Dans l’ensemble, ces diminutions ont été contrebalancées en partie par les hausses déclarées par certaines installations (p. ex. la hausse de la production dans l’exploitation de sables bitumineux).
  • Les quantités déclarées pour les éliminations ont augmenté, mais cette augmentation était principalement due aux nouvelles exigences de déclaration sur les résidus miniers et les stériles.

Aperçu des données révisées de l’INRP pour 2009

  1. Données de l’INRP pour 2009 : nouveautés
  2. Aperçu des rejets, de l’élimination et du recyclage de polluants déclarés à l’INRP pour 2009
  3. Emplacement géographique des installations ayant effectué une déclaration à l’INRP pour 2009
  4. Rejets, élimination et recyclage des polluants déclarés à l’INRP pour 2009
  5. Résumé des données déclarées à l’INRP sur les résidus miniers et les stériles pour 2009

Consultation des données de l’INRP



[1] Sans inclure les émissions provenant de la poussière de route déclarées à l’INRP. Pour obtenir plus de renseignements, consultez les notes techniques.