Glossaire

Ce glossaire présente de l'information sur des termes et des expressions utilisés couramment dans des programmes qui surveillent et contrôlent la pollution au Canada.

AHaut de page

Alliage :
Produit métallique contenant deux ou plusieurs éléments sous forme de solution solide, de composés intermétalliques, ou de mélange de phases métalliques.
Aluminium de récupération :
Déchets ou matières contenant de l'aluminium.
Appareil à combustion externe :
Appareil où le processus de combustion se produit à la pression atmosphérique et dans un excès d'air.
Article :
Produit manufacturé qui ne libère pas de substances figurant à l'annexe 1 de l'Avis de la Gazette du Canada lorsqu'il est préparé ou utilisé d'une autre manière.
Autre utilisation :
En ce qui concerne une substance figurant dans l'annexe 1 l'Avis de la Gazette du Canada, utilisation, élimination ou rejet de cette substance qui n'est pas comprise dans les définitions de « fabrication » ou de « préparation ».

BHaut de page

Bétail :
Tout animal domestique ou domestiqué, notamment les bovidés (boeufs, buffles et bisons), les ovinés (moutons), les porcins (cochons), les caprins (chèvres), les équidés (chevaux, ânes et mules), la volaille (poules, dindes, canards, oies et cailles) ainsi que les abeilles élevées à des fins d'alimentation ou servant à la production d'aliments (les produits de la chasse ou de la pêche d'animaux sauvages ne font pas partie de cette catégorie).

CHaut de page

Camion léger :
Tout véhicule à moteur dont le poids nominal brut est inférieur à 3 856 kg (8 500 lb), ou dont la masse à vide est inférieure à 2 722 kg (6 000 lb), ou dont la surface frontale est inférieure à 4,2 m2 (45 pieds carrés) et qui est :
  • conçu principalement pour le transport de marchandises ou qui est un dérivé d'un véhicule conçu à cette fin; ou
  • conçu principalement pour le transport de personnes et qui a une capacité de plus de 12 personnes; ou
  • a des caractéristiques spéciales permettant de l'utiliser hors route.
    [notamment les camions légers à essence et les camions légers au diesel].
Carrière :
Excavation à ciel ouvert exploitée aux fins de la transformation, de la récupération et de l'extraction de la pierre, du calcaire, du grès, de la dolomie, du marbre, du granite, de matériaux de construction et de tout autre minéral, mais non de charbon, de substance carbonifère, de sable bitumineux, d'une substance contenant du sable bitumineux ou de l'ammonite, et englobe les infrastructures connexes mais n'inclut pas une sablière.
Catégorie :
Groupe de secteurs économiques qui, aux fins de l'inventaire des émissions, permet d'identifier la contribution d'activités sensiblement apparentées. Les catégories utilisées dans les inventaires des émissions des PCA sont : Sources industrielles, Combustion non industrielle, Transports, Incinération, Divers et Sources à ciel ouvert.
Combustible fossiles :
Combustible se présentant sous forme solide ou liquide à température et pression normales, tel que le charbon, le pétrole ou tout leurs dérivés liquides ou solides.
Composés organiques volatils (COV) :
Les composés organiques volatils qui jouent un rôle dans les réactions
photochimiques atmosphériques, excluant des composés comme le méthane, l'éthane, l'acétone, le chlorure de méthylène, le méthyle chloroforme et plusieurs substances organiques chlorées tels que définis dans la liste des substances toxiques de l'Annexe 1 de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999).

DHaut de page

Dioxyde de soufre (SO2) :
Le dioxyde de soufre est formé lors de réactions d'oxidation du soufre et de l'oxygène. Les émissions de SO2 se produisent principalement lors de la fusion de minerais et de la combustion de combustibles.
Drainage acide:
Le drainage acide est un processus considéré naturel qui se produit lorsque des matériaux rocheux contenant du soufre sont exposés à l’oxygène et à l’eau, et lorsqu’il y a une quantité insuffisante de minéraux neutralisateurs des acides. L’acide qui est produit peut lixivier les métaux des matériaux rocheux environnants, provoquant ainsi un drainage qui contient des concentrations élevées de métaux et de sels dissouts. La pluviosité et la fonte des neiges poussent les solutions acides chargées de métaux des sites contaminés vers l’environnement en aval. Dans l’éventualité où le drainage acide reste non collecté et non traité, ce type de drainage pourrait contaminer les eaux souterraines et les cours d’eau environnant, causant ainsi des dommages sur la santé de la flore, des espèces sauvages et de la faune aquatique.

EHaut de page

Élimination :
L'élimination définitive par enfouissement, l'épandage ou l'injection souterraine, soit sur les lieux de l’installation ou dans un endroit hors du site de l’installation; le transfert dans un endroit hors du site de l’installation à des fins de stockage ou de traitement avant l'élimination définitive; ou le déplacement dans un endroit où les résidus miniers ou stériles sont mis au rebut ou stockés et amassés pour être ensuite gérés de façon à réduire, voire prévenir les rejets dans l'atmosphère, dans l'eau ou le sol, que ce soit sur les lieux de l’installation ou dans un endroit hors du site de l’installation. L’élimination d'une substance ne doit pas être considérée comme un rejet dans l'atmosphère, dans l'eau ou le sol.
Émissions biogéniques :
Les émissions biogéniques se réfèrent aux émissions de composés organiques volatils provenant de la végétation et aux émissions des oxydes d'azote provenant du sol.
Émissions fugitives :
Émissions atmosphériques causées par des activités humaines qui ne proviennent pas d'une source ponctuelle comme les tuyaux d'échappement ou les cheminées. La poussière soulevée sur les routes et les composés organiques volatils (COV) provenant des robinets des raffineries en sont des exemples.
Employé :
Personne employée dans l'installation, notamment le propriétaire de l'installation, qui exécute des travaux sur les lieux de l'installation; personne, notamment un entrepreneur, qui, sur les lieux de l'installation, exécute sur une base routinière des travaux liés à l'exploitation normale de l'installation, pendant la période des travaux.
Équivalent d'employé à temps plein :
Unité de mesure obtenue en divisant par 2 000 heures la somme :
  1. des heures totales travaillées par des personnes employées dans l'installation, et des heures totales payées en vacances et en congés de maladie pris par des personnes employées dans l'installation;
  2. des heures travaillées sur les lieux par le propriétaire de l'installation s'il n'est pas employé par celle-ci;
  3. des heures travaillées sur les lieux de l'installation par une personne, notamment un entrepreneur, qui exécute des travaux liés à l'exploitation normale de l'installation.
Équivalent toxique (ET) :
Masse ou concentration correspondant à la somme de la masse ou de la concentration des différents congénères des dibenzo-p-dioxines polychlorées et dibenzofuranes polychlorés multipliée par des facteurs de pondération indiqués dans le Guide de déclaration à l'Inventaire national des rejets de polluants. Il y a deux schémas utilisés: l'Équivalent toxique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) (OMS-ET) et le Facteur international d'équivalent toxique du groupe de travail sur les dioxines de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord / Comité sur les défis de la société moderne (I-TEF). Les points de divergence entre ces deux schémas concernent les facteurs pour l'octochloro-dibenzodioxin et l'octochlorodibenzofurane et l'inclusion des biphényls polychlorés (BPC) co-plannaire dans le schéma OMS-ET. L'INRP utilise le schéma de l'I-TEF.
EPA:
Environmental Protection Agency, organisme gouvernemental des États-Unis, l'équivalent d'Environnement Canada.
Extraction minière :
Comprend l'exploitation de sables bitumineux, mais exclut l'exploitation de la tourbe et toute autre activité de mines qui sont fermées.

FHaut de page

Fabrication :
Production, préparation ou composition d'une substance figurant à l'annexe 1 de l'Avis de la Gazette du Canada, y compris la production coïncidente d'une substance figurant à l'annexe 1 comme sous-produit résultant de la fabrication, de la préparation ou de l'utilisation d'une autre manière d'autres substances.
Facteur d'émission (FE) :
La moyenne du taux d'émission d'un polluant pour une source donnée relativement à une unité de production ou d'activité. Les FE sont généralement exprimés sous la forme d'un poids de contaminant divisé par un poids, un volume, une distance ou une durée unitaire de l'activité qui émet le polluant (p. ex. kg de SO2 émis par tonne de charbon brûlé). On obtient habituellement les FE à partir de données dont le degré de précision varie. Ils sont présentés pour des installations avec des sources non contrôlées ou des sources équipées de dispositifs de contrôle de la pollution de l'air. L'avis de la Gazette du Canada classifie les FE comme des :
  1. « facteurs d'émission publiés » qui désigne notamment les facteurs d'émission que le gouvernement du Canada ou un autre gouvernement ou des associations de l'industrie ont publiés en vue de les appliquer à une source d'émission relevant de la compétence du gouvernement du Canada ou d'un autre gouvernement ou se trouvant dans un secteur industriel donné;
  2. « facteurs d'émission propres à l'installation » qui désigne notamment les facteurs d'émission qu'une installation individuelle a élaborés à l'aide des résultats de ses essais sur les émissions et de renseignements concernant la source et les activités.

GHaut de page

Grille :
Une région géographique servant au rapport et à la présentation de l'information sur les émissions. La dimension des grilles varie selon les besoins. Par exemple, une grille de 100 km a été utilisée pour présenter les émissions au niveau du Canada, alors que pour la modélisation de la qualité de l'air ambiant, des grilles de 4 km et même de 1 km peuvent être utilisées.

IHaut de page

Installation :
Pour les fins de déclaration à l'INRP, une "installation" est une installation contiguë, une installation mobile, une installation de pipeline ou une installation extracôtière.
Installation contiguë :
Tous les bâtiments, les équipements, les ouvrages ou les articles fixes qui sont situés dans un lieu unique, dans des lieux contigus ou dans des lieux adjacents, qui ont le même propriétaire ou exploitant et qui fonctionnent comme un ensemble intégré unique doté d'un réseau collecteur d'eaux usées qui rejette des eaux usées traitées ou non traitées dans des eaux de surface.
Installation de pipeline :
Ensemble d'équipements se trouvant dans un seul lieu et qui est destiné au transport ou à la distribution de gaz naturel.
Installation extracôtière :
Plate-forme de forage, plate-forme ou navire de production, ou installation sous-marine qui est liée à l'exploitation du gaz naturel ou du pétrole et qui est rattachée ou fixée au plateau continental du Canada ou qui se trouve dans la zone économique exclusive du Canada.
Installation mobile :
Équipement mobile de destruction des PCB, installation mobile de préparation de l'asphalte et centrale mobile à béton.

MHaut de page

Matière particulaire :
Ensemble des aérosols émis dans l'atmosphère sous forme solide ou liquide (inclus le terme "particule"). L'INRP catégorise la matière particulaire de trois façons:
Matière particulaire totale (MPT) :
Toute matière particulaire dont le diamètre est inférieur à 100 microns.
Matière particulaire d'un diamètre inférieur ou égal à 10 micromètres. (MP10) :
Toute matière particulaire dont le diamètre est égal ou inférieur à 10 microns.
Matière particulaire d'un diamètre inférieur ou égal à 2,5 micromètres. (MP2,5) :
Toute matière particulaire dont le diamètre est égal ou inférieur à 2,5 microns.
Mazout numéro 1 ou 2 :
Distillat pétrolier pour utilisation dans les équipements de combustion sans préchauffage de carburants liquides. Le mazout numéro 1 est principalement utilisé dans les brûleurs avec vaporisateur de type manchon et avec mèche. Le mazout numéro 2 est plus lourd que le mazout numéro 1 et est principalement utilisé dans les brûleurs industriels/commerciaux de capacité moyenne, où la manutention et la disponibilité justifient son utilisation. Le mazout numéro 1 ou 2 n'inclut pas les mazouts plus lourds ni les huiles résiduelles.
Métaux lourds :
Les métaux lourds sont un groupe de métaux qui ont une masse atomique relativement élevée et qui sont particulièrement préoccupants pour la santé humaine et l'environnement, tels que le plomb (Pb), le cadmium (Cd) et le mercure (Hg).
Moteurs hors route :
Les émissions de ce secteur proviennent de l'utilisation du carburant qui alimente divers véhicules et équipements, comme les véhicules récréatifs (p. ex. les véhicules et les motocyclettes tout terrain), le matériel d'exploitation forestière (p. ex. les scies à chaîne), le matériel agricole (p. ex. les tracteurs), l'équipement de chantier (p. ex. les niveleuses et les pelles rétrocaveuses), l'équipement industriel (p. ex. les chariots élévateurs à fourche et les balais mécaniques), le matériel résidentiel et commercial pour pelouses et jardins (p. ex. les souffleuses à feuilles et à neige) ainsi que les bâtiments de plaisance (p. ex. les bateaux à moteur et les motomarines).

NHaut de page

Niveau de dosage ou limite de dosage :
Concentration la plus faible d'une substance qui peut être mesurée avec exactitude au moyen de méthodes d'analyse et d'échantillonnage précises mais courantes.
Numéro d'enregistrement CAS (numéro du CAS) :
Numéro du Chemical Abstracts Service qui est un identificateur standardisé pour toute substance chimique.

OHaut de page

Opérations de terminal :
  1. Utilisation de réservoirs de stockage et de l'équipement connexe dans un lieu servant à conserver ou à transférer du pétrole brut, du brut synthétique ou des intermédiaires de combustibles vers un pipeline ou à partir de celui-ci; ou
  2. Activités d'exploitation d'une installation de distribution primaire normalement équipée de réservoirs à toits flottants qui reçoit de l'essence par pipeline, par wagons-citernes, par vaisseaux maritimes ou directement d'une raffinerie.
Oxydes d'azote (exprimés sous forme de NO2) :
Inclus l'oxyde nitrique (NO) (no CAS 10102-43-9) et le dioxyde d'azote (NO2) (no CAS 10112-44-0). L'azote et l'oxygène dans l'air peuvent se combiner à de températures élevées et former des oxydes d'azote (NOx). La combustion de combustibles et les procédés industriels produisent des NOx. L'azote contenu dans les combustibles augmente également les émissions de NOx.

PHaut de page

Plomb de récupération :
Matières plombifères ou déchets métalliques plombifères, à l'exception des concentrés plombifères provenant d'une exploitation minière.
Polluants organiques persistants (POP) :
Il s'agit de composés organiques qui résistent à la dégradation dans l'environnement et qui ont été associés à divers effets néfastes sur la santé humaine et l'environnement, tels que les dioxines et furanes (DF), les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et l'hexachlorobenzène.
Ppm :
Concentration ayant les unités de parties par million.
Préparation :
Préparation d'une substance figurant à l'annexe 1 de l'Avis de la Gazette du Canada, après sa fabrication en vue d'être distribuée dans le commerce. La préparation d'une substance peut mener ou non à une modification de son état physique ou chimique.
Préservation du bois :
Action de préserver le bois à l'aide d'un agent pour la préservation appliqué sous pression ou à la chaleur, ou les deux, ce qui comprend la fabrication, le mélange ou la reformulation d'agents de préservation du bois à cette fin.
Prévention de la pollution :
Utilisation de procédés, de méthodes, de pratiques, de matériaux, de produits, de substances ou de formes d'énergie qui, d'une part, empêchent ou réduisent la production de polluants ou de déchets, et, d'autre part, réduisent les risques d'atteinte à l'environnement ou à la santé humaine.
Principaux polluants atmosphériques :

Grâce à l’Inventaire national de rejets de polluants, Environnement Canada surveille les rejets de polluants, les éliminations et les transferts pour le recyclage de plus de tris cents ( 300) polluants provenant des installations industrielles et autres. Pour dix-sept (17) de ces polluants, Environnement Canada compile également des estimations des émissions atmosphériques pour les sources non industrielles telles que les véhicules à moteur, le chauffage résidentiel et l'agriculture. Ensemble, cette information donne une image complète des sources d'émissions atmosphériques de ces dix-sept (17) principaux polluants atmosphériques.

Les polluants atmosphériques clés sont les principaux polluants qui contribuent au smog, aux pluies acides, à la qualité médiocre de l’air ou qui sont particulièrement préoccupantes pour la santé humaine et l’environnement en raison de leur persistance, de leur bioaccumulation et de leur toxicité. L’information surces polluants est également nécessaire pour remplir les obligations de notification internationales.

Les principaux polluants atmosphériques sont représentés par trois (3) groupes importants:

Principaux contaminants atmosphériques (PCA) : Les émissions des principaux contaminants atmosphériques contribuent au smog, à la mauvaise qualité de l'air et aux pluies acides. Les principaux contaminants atmosphériques sont: les particules totales (TPM), les matières particulaires d'un diamètre inférieur ou égal à 10 micromètres (PM10), les matières particulaires d'un diamètre inférieur ou égal à 2,5 micromètres (PM2,5), les oxydes de soufre (SOx), les oxydes d'azote (NOx), les composés organiques volatils (COV), le monoxyde de carbone (CO) et l'ammoniac (NH3).

Métaux lourds : Les métaux lourds sont un groupe de métaux qui ont une masse atomique relativement élevée et qui sont particulièrement préoccupants pour la santé humaine et l'environnement. Les données sur les émissions atmosphériques provenant de toutes les sources au Canada sont disponibles pour les métaux lourds suivants : plomb (Pb), cadmium (Cd) et mercure (Hg).

Polluants organiques persistants (POPs): Il s'agit de composés organiques qui résistent à la dégradation dans l'environnement et qui ont été associés à divers effets néfastes sur la santé humaine et l'environnement. Les données sur les émissions atmosphériques provenant de toutes les sources au Canada sont disponibles pour les polluants organiques persistants suivants : dioxines et furannes (DF), benzo(a)pyrène, benzo(b)fluoranthène, benzo(k)fluoranthène, indeno(1,2,3-cd)pyrène et hexachlorobenzène (HCB)

Principaux contaminants atmosphériques (PCA) :
Les émissions des principaux contaminants atmosphériques contribuent au smog, à la mauvaise qualité de l'air et aux pluies acides. Les principaux contaminants atmosphériques sont:
la matière particulaire totale (MPT), la matière particulaire d'un diamètre inférieur ou égal à 10 micromètres (MP10), la matière particulaire d'un diamètre inférieur ou égal à 2,5 micromètres (MP2,5), le monoxyde de carbone (CO), les oxydes d'azote (NOx), les oxydes de soufre (SOx), les composés organiques volatils (COV) et l'ammoniac (NH3).

RHaut de page

Recyclage :
Toute activité qui permet d'éviter qu'une matière ou un composant de celle-ci ne doive être éliminé.
Rejet :
Émission ou libération d'une substance dans l'atmosphère, les eaux de surface ou le sol, notamment les déversements et les fuites, attribuable à une installation.

SHaut de page

Sablière :
Excavation à ciel ouvert exploitée aux fins de l'extraction de sable, d'argile, de marne, de terre, de schiste, de gravier, de pierre ou d'autres roches, mais non de charbon, de substance carbonifère, de sable bitumineux, d'une substance contentant du sable bitumineux ou de l'ammonite, et englobe les infrastructures connexes mais n'inclut pas une carrière.
Secteur :
Groupe d'industries ou d'autres entités semblables qui ont des activités communes, telles que le raffinage du pétrole ou la production d'aluminium. Dans bien des cas, un code de la CTI (Classification type des industries) ou du SCIAN (Système de classification industrielle de l'Amérique du Nord) est utilisé pour décrire une industrie ou une activité, dans le but de faciliter la collecte et l'assimilation des données.
Société mère :
Société - ou groupe de sociétés - qui est située au sommet de la hiérarchie des sociétés et qui exerce directement un contrôle sur les activités sujettes à déclaration.
Source :
Se référer aux cinq définitions ci-dessous.
Sources à ciel ouvert :
Sources collectives de petite taille répertoriées comme un groupe, telles que des activités de combustion de petite envergure des résidences, du gouvernement, des institutions, des commerces ou de l'industrie; des installations d'élimination de déchets solides sur place; des véhicules automobiles, des aéronefs, des navires ou d'autres installations de transport, de même que d'autres sources diverses, trop nombreuses pour être répertoriées comme sources ponctuelles.
Sources diffuses :
Sources de contaminants atmosphériques émettants sur de vastes régions et dont les émissions proviennent surtout de sources fixes non ponctuelles de nature diffuse. En général, les émissions de ces sources se dispersent sur une zone trop vaste pour qu'on puisse les contrôler en utilisant un équipement classique qui, pour être efficace, exigerait d'avoir recours à des dispositifs de confinement ou de canalisation. La poussière provenant des fermes, de la construction et des routes pavées et non pavées en sont des exemples.
Sources mobiles :
Segment de la classification de sources diffuses représentant les moyens de transport comme les véhicules, les bateaux, les aéronefs et les trains.
Sources naturelles :
Sources d'émissions telles que les émissions biogéniques de la végétation, les sources biologiques et géologiques, les incendies de forêt et autres sources qui ne sont pas d'origine humaine.
Sources ponctuelles :
Sources fixes qui libèrent des émissions au moyen de hautes cheminées, pour lesquelles des relevés individuels sont tenus dans l'inventaire et dont les émissions annuelles dépassent un seuil donné. Ces sources fixes incluent les installations de l'INRP et toute autre opération possédant une localisation géographique spécifique, peuvent aussi être inventoriées par le biais de programmes provinciaux et autres intermédiaires (ex. projets coopératifs entre associations industrielles et gouvernements fédéral / provincial). Ces sources sont inclues dans la catégorie de sources ponctuelles des inventaires détaillés d'émissions.
Sous-produit :
Substance figurant à l'annexe 1 de l'Avis de la Gazette du Canada qui est, de façon fortuite, fabriquée, préparée ou utilisée d'une autre manière par l'installation à n'importe quelle concentration et qui est rejetée sur place dans l'environnement ou éliminée.
Standards pancanadiens (SP) :
Représentent des accords intergouvernementaux élaborés en vertu de l'Entente auxiliaire pancanadienne sur l'établissement de standards environnementaux du Conseil canadien des ministres de l'environnement (CCME), qui relève de l'Accord pancanadien sur l'harmonisation environnementale du CCME.
Substances ayant d'autres seuils de déclaration (ASD) :
Dans le cas de la majorité des substances figurant actuellement dans l'Inventaire national des rejets de polluants (INRP), il faut produire une déclaration lorsque la quantité des substances fabriquée, préparée ou utilisée d'une autre manière est égale ou supérieure à 10 tonnes. Toutefois, il existe d'autres seuils de déclaration (ASD) pour un nombre croissant de substances de l'INRP. Plusieurs substances qui sont ajoutées ou le seront à l'avenir pourraient avoir un ASD.
Substances toxiques :
L'article 64 de la Loi canadienne de la protection de l'environnement(1999) définit une substance toxique comme une « substance qui pénètre ou peut pénétrer dans l'environnement en une quantité ou concentration, ou dans des conditions de nature à:
  1. avoir, immédiatement ou à long terme, un effet nocif sur l'environnement ou sur la diversité biologique;
  2. mettre en danger l'environnement essentiel pour la vie;
  3. constituer un danger au Canada pour la vie ou la santé humaines. »

THaut de page

Traitement :
Procédé physique, chimique, biologique ou thermique auquel est soumise une substance dans un endroit hors du site de l'installation avant l'élimination définitive.
Transfert :
Une substance répertoriée à l'INRP peut être transférée à un site extérieur à l'installation (hors site) à des fins de traitement avant son élimination définitive ou à des fins de recyclage ou de récupération d’énergie.
Transport maritime :
Cette catégorie inclue les navires, bateaux à moteur et autres embarcations utilisées pour la naviguation maritime, mais exclus les équipements portuaires terrestres, les équipements de chargement et de déchargement ou embarcarions marines récréatives (ces derniers sont inclus sous la rubrique hors route).

VHaut de page

Véhicule léger :
Tout véhicule à moteur principalement conçu pour le transport de personnes et ayant une capacité d'au plus 12 personnes [notamment les véhicules légers à essence et les véhicules légers au diesel].
Véhicule léger (camion) :
Tout véhicule à moteur dont le poids nominal brut du véhicule (PNVB) est égal ou inférieur à 3 856 kg (8 500 lb) avec un poids à vide qui est égal ou inférieur à 2 722 kg (6 000 lb) et dont la surface frontale est égale ou inférieure à 4,2 m2 (45 pieds carrés), et qui est :
  • principalement conçu pour le transport de biens, ou véhicule dérivé;
  • principalement conçu pour le transport de personnes et ayant une capacité de plus de 12 personnes; ou
  • disponible avec des caractéristiques spéciales qui permettent son opération et son utilisation hors route
[notamment les camions légers à essence et les camions légers au diesel].
Véhicule lourd (camion) :
Tout véhicule à moteur dont le poids nominal brut du véhicule (PNVB) est supérieur à 3 856 kg (8 500 lb) [notamment les camions lourds à essence et les camions lourds au diesel].
Date de modification :