Processus annuel de Contrôle de la qualité des données de l'INRP

Le processus de contrôle de la qualité de l'INRP est un système d'activités de routine visant à assurer la qualité des données de l'Inventaire national des rejets de polluants. Le processus de contrôle de la qualité permet de s'assurer que toutes les données de l'INRP fassent l'objet d'une vérification minimale conforme à l'orientation et aux priorités d'Environnement et Changement climatique Canada.

L'équipe de contrôle de la qualité de l'INRP est chargée d'élaborer et de mettre en place des procédures cohérentes pour repérer les données aberrantes et incohérentes, les inexactitudes et les erreurs, puis de communiquer avec les installations afin de résoudre les problèmes.

L'INRP procède au contrôle de la qualité avec l'aide des spécialistes du secteur industriel d'Environnement et Changement climatique Canada.


Aperçu des vérifications de contrôle de la qualité

Les vérifications générales de contrôle de la qualité sont utilisées dans la préparation de l'inventaire. Réalisées au moyen de contre-vérifications, d'un échantillonnage aléatoire ou d'inspections visuelles, bon nombre de ces vérifications sont automatisées et effectuées par voie électronique. Ces vérifications garantissent le transfert intégral et sans erreur des données déclarées tout au long des différentes étapes de traitement des données.

Les vérifications de contrôle de la qualité du niveau d'inventaire servent à vérifier la validité des renseignements fournis :

Les vérifications des renseignements des installations servent à vérifier les renseignements de base:

  • a) Confirmer que le numéro d'identification de l'INRP désigne la bonne installation.
  • b) Confirmer la pertinence des codes de classification du secteur industriel.
  • c) Confirmer que le format du numéro de l'entreprise est correct.
  • d) Confirmer que les coordonnées de latitude et longitude correspondent à l'emplacement réel des installations.
  • e) Repérer tout numéro d'identification de l'INRP temporaire, invalide ou en double et y remédier.
  • f) Déterminer les installations en retard et non déclarantes.
  • g) Confirmer la validité de rapports volontaires (c.-à-d. quand les rejets et les transferts déclarés se trouvent en deçà du seuil quantitatif pour lequel une déclaration est exigée).

Les vérifications des exigences en ce qui concerne les déclarations sont effectuées pour confirmer que l'information quantitative soumise est conforme aux exigences en matière de déclaration de l'INRP. Par exemple :

  • a) Vérifier les incohérences relatives aux rejets de matières particulaires (MP), incluant la poussière des routes.
  • b) Vérifier les incohérences relatives au soufre réduit total par rapport aux substances individuelles.
  • c) Vérifier les incohérences relatives aux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) différenciés par rapport aux HAP non différenciés et aux dioxines et furanes.
  • d) Vérifier la double déclaration des rejets et des transferts dans différentes catégories de sources.
  • e) Effectuer un contrôle de limite de tous les champs quantitatifs des non-rejets et des transferts afin de s'assurer que les valeurs déclarées sont dans une limite prévue (p. ex. diamètre et hauteur des cheminées et nombre d'employés).

Les contrôles d'exhaustivité du champ d'application servent à vérifier que les installations respectant les exigences en matière de déclaration ont rempli une déclaration :

  • a) Confirmer que les installations non déclarantes qui ont rempli une déclaration les années précédentes ont soumis une déclaration de « changement de propriétaire » ou de « fermeture de l'installation ».
  • b)  Confirmer la validité d'une déclaration selon laquelle l'installation « n'a pas respecté les exigences en matière de déclaration ».
  • c) Pour les déclarations de « changement de propriétaire », confirmer que les nouveaux propriétaires ou exploitants ont fait une déclaration.
  • d) Confirmer que les commentaires de l'installation sont conformes aux exigences en matière de déclaration et aux émissions déclarées.

Les vérifications de l'exactitude et de la fiabilité des rejets et transferts vérifient que les installations déclarantes ont présenté des renseignements fiables et exacts :

Références-réalité :

  • a) Confirmer que les estimations ont été déclarées en utilisant les unités appropriées.
  • b) Effectuer des vérifications de « l'ordre de grandeur et des valeurs aberrantes extrêmes ».
  • c) Vérifier que les valeurs déclarées sont dans une limite prévue pour le secteur.
  • d) Procéder pour les principales installations à une analyse comparative des substances et des catégories de sources afin de vérifier la position relative des installations ayant effectué une déclaration sur une période de trois ans.
  • e) Contre-vérifier les données de l'INRP par rapport aux données transmises aux autres compétences, lorsque disponibles.

Les vérifications de l'exhaustivité des substances servent à vérifier que les installations ont signalé toutes les substances et les catégories de sources à déclarer :

  • a) Confirmer que les installations ont fourni des estimations pour toutes les substances à déclarer (c.-à-d. déterminer les substances omises ou exclues).
  • b) Vérifier que les estimations sont fournies pour toutes les catégories de sources.
  • c) Confirmer que les installations qui déclarent une substance pour la première fois n'ont pas négligé de déclarer la substance au cours des années précédentes.
  • d) Si les installations ont cessé de déclarer une substance, examiner la justification donnée (c.-à-d. les commentaires et la raison du changement concernant la « substance exclue »).
  • e) Vérifier que les substances envoyées comme des transferts hors site ont été signalées par l'installation réceptrice.

Les vérifications réalisées au fil du temps confirment la cohérence temporelle dans les séries chronologiques sur une période de cinq ans. Ces vérifications peuvent permettre de déceler des problèmes liés aux données de l'année en cours et des années précédentes.

  • a) Confirmer la cohérence temporelle des estimations propres à chaque installation pour une période de cinq ans.
  • b) Vérifier la pertinence des commentaires et de la raison du changement fournis pour expliquer les changements importants au cours de la période.
  • c) Vérifier que les substances ont été déclarées régulièrement (c.-à-d. chaque année). Par ailleurs, vérifier la pertinence des commentaires et de la raison fournis pour le changement en expliquant toute lacune dans les données.

Résultats du contrôle de la qualité pour les données révisées de l’INRP de 2015

Un processus de contrôle de la qualité a été effectué suite à la déclaration des données de 2015 par les installations. L’objectif de ce processus était d’identifier des données anormales, inconsistantes, manquantes, inexactes et erronées, et de communiquer ensuite avec les installations déclarantes afin de résoudre les problèmes potentiels identifiés. Les suivis auprès des installations ont non seulement permis de mettre à jour les rapports sur les substances, mais aussi fournir des explications additionnelles pertinentes pour ces rapports. Les renseignements additionnels obtenus ont aidé à justifier certaines tendances de données qui sont discutées 2015 Rapport sommaire : données révisées déclarées par les installations

Les principaux problèmes de contrôle de la qualité relevés ont été l'utilisation d'unités de déclaration inadéquates et des erreurs de décimales (p. ex. l'utilisation de kilogrammes au lieu de tonnes). Ces types d'erreurs engendrent parfois des déclarations dans lesquelles les données sont surestimées ou sous-estimées par milliers. Si ces erreurs ne sont pas corrigées, il pourrait y  avoir de fortes répercussions sur l'analyse des tendances en ce qui concerne les substances individuelles.. Les autres types d'erreurs incluaient: (1) l'omission d'une substance ou d'une source de rejet et (2) l'utilisation de données de références ou d'hypothèses inexactes pour les calculs (p. ex. l'utilisation des quantités totales au lieu des quantités de substances de l'INRP).

L’équipe du contrôle de la qualité a, jusqu’à présent, traité et résolu les problèmes qui auraient pu avoir les impacts les plus importants sur l’analyse des tendances de données de 2015. L’équipe continuera de faire des suivis sur les préoccupations de moins grande priorité dans les prochains mois. Des mises à jour de données (s’il y a lieu) feront partie des publications ultérieures.




Date de modification :