Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

2015 Rapport sommaire : données révisées déclarées par les installations

2. Considérations générales pour l’utilisation des données de l’INRP


Le présent rapport repose sur les données déclarées par les installations à l’INRP en date du 29 septembre 2016, pour l’année de déclaration 2015. Suite à l’excercise de contrôle de la qualité des données fournies par les installations, un certain nombre d’erreurs de déclaration potentielles ont été relevées et elles ont été classées par ordre de priorité aux fins de suivi. Par conséquent, certaines installations ont mis à jour leurs données déclarées. Ces données comprennent également des mises à jour et de nouvelles déclarations effectuées par des installations pour 2014 ou d’autres années antérieures2.

Les données de l’INRP peuvent être consultées de plusieurs autres façons, notamment en faisant une recherche en ligne, en utilisant des couches cartographiques avec Google EarthMC et/ou en téléchargeant des fichiers de données. Pour accéder aux données en format électronique et à d’autres renseignements au sujet de l’INRP, veuillez consulter le site Web de l’INRPet le Portail des données ouvertes du gouvernement du Canada.

L’INRP met une quantité importante de données à la disposition des utilisateurs de données, et ces données peuvent être analysées de plusieurs façons (p. ex., par substance, par installation, par milieu [air, eau, sol], par région géographique, par code de classification des industries et/ou par type de rejet dans l’environnement [rejets directs, éliminations et transferts]). Une répartition des données déclarées en 2015 par les installations selon la substance et la catégorie de substance est fournie à l’annexe 1 du présent rapport. Les données de l’INRP peuvent également être combinées à des données provenant d’autres sources, telles que les données de surveillance recueillies dans le cadre d’autres programmes, afin de dresser un portrait détaillé de l’état de la pollution dans divers secteurs de l’environnement canadien.

Les utilisateurs doivent tenir compte de certaines considérations afin de s’assurer que les données de l’INRP sont correctement analysées et interprétées.

L’INRP est conçu pour consigner les plus importantes sources de pollution des installations industrielles, commerciales et institutionnelles. Ce ne sont pas toutes les sources de pollution au Canada qui sont déclarées par l’intermédiaire de l’INRP. Celui-ci exige la déclaration de plus de 300 substances (qui figurent sur une liste mise à jour régulièrement) provenant d’installations répondant à certains critères de déclaration. Les petites installations, les installations effectuant des activités particulières et les installations de certains secteurs ne sont pas tenues de produire une déclaration.

Les utilisateurs de données doivent également noter que les substances de l’INRP ne représentent pas toutes le même risque potentiel pour l’environnement et la santé humaine. Il faut tenir compte de cette variation des propriétés des substances au moment de traiter (p. ex., additionner) des données de l’INRP concernant différentes substances. Les totaux figurant dans le rapport ont pour but d’offrir une perspective générale sur les rejets de polluants, et non de caractériser les répercussions de cette pollution.

Les utilisateurs de données doivent également être conscients de la possibilité d’une double comptabilisation lors de l’addition de substances de l’INRP provenant de différentes installations ou de différentes parties des critères de déclaration de l’INRP. Par exemple, certaines substances (certains composés sulfurés, certaines fractions de matières particulaires, certains hydrocarbures aromatiques, etc.) doivent être déclarées en vertu de plus d’une exigence de déclaration de l’INRP. Par conséquent, ces quantités sont déclarées plusieurs fois et ne doivent pas être additionnées.

Il est aussi nécéssaire de tenir compte des modifications apportées aux critères de déclaration de l’INRP au fil du temps. La Figure 2-1 illustre la façon dont certains des changements apportés aux critères de déclaration ont eu une incidence sur le nombre d’installations qui produisent des déclarations à l’INRP au fil des ans, ainsi que sur la liste des substances déclarées. D’autres facteurs ayant une incidence sur le nombre d’installations qui produisent une déclaration à l’INRP comprennent la fermeture d’installations, ou les installations qui ne rencontrent plus les seuils de déclaration en raison de changements apportés aux niveaux de production ou aux procédés de production.

Figure 2-1 Modifications des critères de déclaration à l’INRP, 1993-2015

Diagramme à deux lignes brisées représentant l’évolution depuis 1993 des substances inscrites à l’INRP et le nombre d’installations déclarant au programme

Longue description
AnnéeNombre de substancesNombre d’installations
19931781 388
19941781 758
19951761 791
19961761 870
19971761 996
19981762 049
19992452 209
20002662 433
20012662 626
20022734 704
20033038 347
20043038 681
20053038 845
20063219 125
20073478 943
20083478 843
20093478 529
20103468 151
20113467 947
20123467 791
20133467 851
20143437 849
20153437 284
  • 1993
    • L’INRP a été mis en place en 1993 avec 178 substances
    • 1 388 installations ont déclaré la première année
  • 1999
    • 73 substances ajoutées
  • 2000
    • 17 hydrocarbures aromatiques polycycliques, dioxines, furanes et hexachlorobenzène ajoutés
  • 2002
    • 7 principaux contaminants atmosphériques ajoutés, doublant presque le nombre d’installations qui doivent produire une déclaration
  • 2003
    • 60 composés organiques volatils différenciés ajoutés
    • Installations d’extraction de pétrole et de gaz ajoutées, doublant presque, encore une fois, le nombre d’installations qui doivent produire une déclaration
  • 2006
    • Extraction minière et concassage, 3 hydrocarbures aromatiques polycycliques et 15 composés organiques volatils différenciés ajoutés
  • 2007
    • Soufre réduit total, 9 hydrocarbures aromatiques polycycliques et 17 dioxines et furanes ajoutés
  • 2014
    • Thallium et 2-(2-méthoxyéthoxy)éthanol ajoutés, 5 substances supprimées

Au moment de réaliser des analyses au fil du temps ou de comparer des installations, les changements qui peuvent avoir été mis en œuvre au niveau de l’installation doivent être pris en considération. Les facteurs déterminants peuvent comprendre les changements des niveaux de production, les changements des méthodes de calcul pour quantifier les rejets, la mise en œuvre d’activités de prévention de la pollution, ou les mises à jour subséquentes des données soumises à l’INRP pour des années précédentes.

Enfin, malgré tous les efforts déployés par les installations faisant une déclaration à l’INRP, certaines erreurs se produisent parfois lorsqu’elles soumettent des renseignements. Environnement et Changement climatique Canada met en œuvre un certain nombre de mesures pour assurer la pertinence, l’exactitude, la fiabilité, l’exhaustivité, la compréhensibilité, l’accessibilité et l’actualité des données afin de continuer à répondre aux besoins des utilisateurs. Pour des renseignements supplémentaires, veuillez consulter la page de la qualité des données  du site Web de l’INRP.

Pour obtenir plus de renseignements concernant les facteurs à prendre en considération dans l’utilisation et l’interprétation des données de l’INRP, veuillez consulter le Guide d’utilisation et d’interprétation des données de l’Inventaire national des rejets de polluants (INRP).

Enfin, pour des renseignements sur les hypothèses et les considérations précises utilisées pour la préparation du Rapport sommaire de l’INRP pour 2015, veuillez consulter les notes techniques à la section 9 du présent rapport.

Notes en bas de page

Footnote 2

Il est à noter que le système de déclaration de l’INRP est disponible tout au long de l’année et que les installations peuvent soumettre des rapports ou des correctifs en tout temps, et ce, peu importe l’année de déclaration. Plus de 550 installations ont soumis une mise à jour ou une déclaration pour 2014 dans les mois qui ont suivi la parution du rapport sommaire de l’INRP pour 2014.

Return to footnote 2 

Date de modification :