Quantité d'eau à l’échelle régionale dans les cours d'eau canadiens

En 2011, la quantité d'eau dans la plupart des régions de drainage du Canada était normale. Une quantité d'eau inférieure à la normale a été observée dans la majorité des stations de surveillance dans la région de drainage de Winnipeg. Une quantité d'eau supérieure à la normale a été observée dans la majorité des stations de surveillance dans les régions de drainage du Missouri, Assiniboine–Rouge et Bas Saskatchewan–Nelson. La plupart des régions de drainage enregistrent une quantité d'eau variant entre faible, normale et élevée ans leurs stations. Par exemple, alors qu'une quantité d'eau normale a été observée dans la plupart des stations de suivi de la Saskatchewan Sud, un grand nombre de stations de surveillance ont enregistré des niveaux supérieurs à la normale.

Pourcentage de stations de suivi dans chaque région de drainage ayant enregistré une quantité faible, normale ou élevée avec un encart cartographique de l'état de la quantité d'eau de la majorité des stations dans chaque région de drainage, Canada, 2011

Pourcentage de stations de suivi dans chaque région de drainage ayant enregistré une quantité faible, normale ou élevée avec un encart cartographique de l'état de la quantité d'eau de la majorité des stations dans chaque région de drainage, Canada, 2011

Voir les données de ce graphique
Comment cet indicateur est calculé

Note : La classification de la quantité d'eau de 2011 pour une station donnée est basée sur la comparaison des conditions les plus fréquemment observées cette année-là avec la quantité d'eau habituellement observée à cette station entre 1981 et 2010. Les quantités normales d'eau sont propres à chaque région et ne font pas référence à la même quantité d'eau dans chaque région de drainage (p. ex. la quantité d'eau normale dans les Prairies est différente de la quantité d'eau normale dans les Maritimes). Les chiffres indiqués sur la carte renvoient aux numéros des régions de drainage figurant sur le graphique. Les données requises pour décrire les régions de drainage du Nord du Québec (18), de la Côte Nord–Gaspé (22) et de Keewatin–sud de l'île de Baffin (16) n’étaient pas suffisantes. La quantité d'eau pour la région de drainage des Grands Lacs est basée sur les rivières qui se jettent dans les Grands Lacs et non sur les Grands Lacs eux-mêmes. La classification pour les Îles de la côte de l’Arctique est basée sur six stations localisées principalement sur le continent.
Source : Relevés hydrologiques du Canada, Environnement Canada (2013) Base de données HYDAT. Consulté le 19 août 2013.

Une région de drainage est une zone terrestre dont toute l'eau se jette dans la même rivière, le même lac, le même milieu humide ou le même océan. Les stations dans une région de drainage sont reliées par une source d'eau commune, telle que les eaux souterraines ou un glacier. Chaque barrage et usine de traitement de l'eau potable et des eaux usées municipales ont une incidence sur la quantité d'eau de la prochaine station en aval.

Les cinq bassins versants principaux du Canada peuvent être divisés en 11 aires de drainage principales et 25 régions de drainage. Les régions de drainage sont vastes et généralement nommées d'après le système de rivières ou de lacs principaux au Canada. Chaque année, les variations naturelles de la température et des précipitations modifient la quantité d'eau d'une rivière pour l'année en question.

Indicateurs connexes

Renseignements supplémentaires