Tendances mondiales des aires protégées

L'indicateur sur les tendances mondiales des aires protégées utilise la Base de données mondiale sur les aires protégées (World Database on Protected Areas - WDPA),Note de bas de page [1] qui comprend des renseignements relatifs à la plupart des aires protégées de la planète. L'aperçu d'août 2014 de la WDPA utilisé ici n'est pas aussi à jour ou complet que les données nationales canadiennes. Toutefois, il fournit un élément de comparaison uniforme entre les pays. Pour consulter la dernière déclaration nationale officielle du Canada, se reporter à la page Aires protégées au Canada.

À la lumière des données de 2014 de la WDPA, 15,4 %Note de bas de page [2] (20,7 millions de kilomètres carrés [km2]) de l'ensemble des terres (incluant l'eau douce) à l'échelle mondiale sont protégés, une augmentation d'environ 75 % depuis 1990. Au sein d'un groupe comparatif de 10 pays, le Canada se situait à la quatrième position pour ce qui est de la superficie totale des aires terrestres protégées (environ 925 000 km2), derrière la Fédération de Russie, les États-Unis et l'Australie. On estime que la proportion d'aires protégées terrestres au Canada est de 9,4 %.

À l'échelle mondiale, 3,4 % (12,3 millions de km2) des aires marines, y compris les eaux internationales, sont protégés, une augmentation qui a plus que sextuplé depuis 1990. Le Canada se situait à la septième position du groupe comparatif pour ce qui est de la superficie totale des aires marines protégées derrière l'Australie, les États-Unis, la Fédération de Russie, la France, le Royaume-Uni et l'Italie. On estime que le Canada protège 0,8 % (environ 46 000 km2) de ses eaux marines.Note de bas de page [3]

Aires protégées et proportion du territoire protégé dans les pays sélectionnés, 2014

graphique

Description longue

Le graphique à barres du dessus présente la superficie totale des aires terrestres protégées ainsi que le pourcentage des aires terrestres protégées pour les 10 pays sélectionnés (Australie, États-Unis, Fédération de Russie, Canada, France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Japon et Suède). En 2014, le Canada se situait à la quatrième position pour ce qui est de la superficie totale des aires protégées terrestres avec 925 000 kilomètres carrés protégés (9,4 %). Le graphique à barres du dessous présente la superficie totale des aires marines protégées ainsi que le pourcentage des aires marines protégées pour le même groupe de pays. Les aires marines incluent les eaux territoriales et les zones économiques exclusives. En 2014, le Canada se situait à la septième position pour ce qui est de la superficie totale des aires marines protégées avec 46 000 kilomètres carrés protégés (0,8 %).

Données du graphique
Aires protégées et proportion du territoire protégé dans les pays sélectionnés, 2014
PaysAire terrestre
(en milliers de km2)
Aire terrestre protégée
(en milliers de km2)
Pourcentage du territoire protégé
-
zone terrestre
Aire marine
(en milliers de km2)
Aire marine protégée
(en milliers de km2)
Pourcentage du territoire protégé
-
zone marine
Australie7722113014,67438301840,6
États-Unis9337129413,910 201127112,5
Fédération de Russie16 884191911,475732222,9
Canada98669259,45699460,8
France54913925,33348826,4
Allemagne35813437,4562545,2
Royaume-Uni2467028,4776719,1
Italie3016521,5540478,8
Japon3747219,44041200,5
Suède4496614,8155128,0
Total mondial, excluant l'Antarctique, les territoires contestés et les mers intérieuresNote de bas de page [A]134 65420 70615,4360 63412 3023,4
Total mondial, sans exclusions148 59920 71313,9361 99512 3473,4

Note : Les aires marines nationales comprennent les eaux marines de la côte jusqu'à la limite extérieure de la zone économique exclusive. Les aires terrestres nationales comprennent les aires d'eau douce intérieures. La mer d'Aral, la mer Caspienne et les Grands Lacs sont exclus de tous les calculs d'aires en raison de frontières contestées. Les données provenant de la Base de données mondiale sur les aires protégées sont utilisées afin d'assurer la cohérence entre les pays (WDPA 2014). Pour consulter la dernière déclaration nationale officielle du Canada, se reporter à l'indicateur sur les  Aires protégées au Canada.

Notes de bas de page

Note de bas de page A

Le total mondial excluant l'Antarctique, les territoires contestés, les Grands Lacs, la mer d'Aral et la mer Caspienne, est le nombre mondial officiel publié par l'IUCN et l'UNEP-WCMC pour 2014. Il est calculé comme un indicateur des efforts nationaux en vue d'atteindre les objectifs de protection de la biodiversité fixés par la Convention sur la diversité biologique des Nations Unies et les Objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies. Ces objectifs couvrent seulement les aires de compétence. L'Antarctique est protégé dans son ensemble par le traité sur l'Antarctique; il est donc considéré par certains comme étant entièrement protégé et par d'autres comme étant non protégé. L'Antarctique n'est pas inclus dans le nombre mondial car il ne peut pas être attribué à un quelconque effort territorial de protection de la biodiversité et n'est donc pas inclu selon la clause de compétence de la Convention sur la diversité biologique des Nations Unies.

Retour à la référence de la note de bas de page A

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 2,76 Ko)

Comment cet indicateur est calculé

Note : a) Les barres vertes représentent la superficie totale des aires protégées; les losanges correspondent au pourcentage du territoire protégé. Les aires terrestres comprennent les zones de terres et d'eaux douces. b) Les barres bleues représentent la superficie totale des aires protégées; les losanges correspondent au pourcentage du territoire protégé. Les aires marines comprennent les eaux territoriales et les zones économiques exclusives.
Les résultats du Canada qui sont présentés ici ne proviennent que des sources de données internationales. Les pays sélectionnés sont les pays membres du G7, l'Australie (dont la population, la densité de population et la superficie du territoire s'apparentent à celles du Canada), la Fédération de Russie (un grand pays nordique comme le Canada) et la Suède (qui présente un climat similaire). Les pays sont classés par superficie totale d'aires protégées (terrestre et marine).
Source : Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE)–World Conservation Monitoring Centre (WCMC) (2014) The World Database on Protected Areas (WDPA) August Release.

Les aires protégées sont mises en place avec des objectifs de gestion et des niveaux de protection de la biodiversité différents, bien que toutes soient gérées à des fins de conservation. Les différences dans les objectifs de gestion sont reconnus par l'UICN comme étant des catégories différentes d'aires protégées. Près de 40 % des aires protégées mondiales assignées dans une catégorie de gestion sont dans la catégorie VI, ce qui permet l'utilisation durable compatible avec la conservation et peuvent être utilisées pour la préservation des paysages culturels.Note de bas de page [4] La pêche commerciale est permise dans la plupart des aires marines protégées. En raison des différences entre les aires protégées concernant le type et le degré de protection, et parce que l'interprétation des catégories de gestion varie d'un pays à un autre, il faut faire preuve de prudence lorsque l'on effectue des comparaisons.

Les aires protégées sont suivies en partie afin d'évaluer les efforts mondiaux de conservation de la biodiversité. Le programme des Nations Unies pour l'environnement – World Conservation Monitoring Centre a maintenu la Base de données mondiale sur les aires protégées (WDPA) depuis 1981 et présente régulièrement un rapport. Le rapport 2014 de Protected Planet évalue les progrès effectués dans la réalisation de l'objectif des aires protégéesNote de bas de page [5] du plan stratégique de la Convention sur la diversité biologique. Le monde est voie d'atteindre une protection de 17 % des aires terrestres d'ici à 2020, mais est moins susceptible d'atteindre la protection de 10 % des océans mondiaux. D'autres éléments de l'objectif incluent la protection d'aires d'importance particulière pour la biodiversité, la gestion efficace et équitable et les systèmes écologiquement représentatifs intégrés à l'ensemble des paysages terrestres et marins. Mesurer ces éléments de l'objectif est plus difficile, mais il est évident que le réseau mondial des aires protégées doit être étendu si l'on veut atteindre l'objectif.

Indicateurs connexes

Renseignements supplémentaires

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Un effort conjoint de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) facilité par le World Conservation Monitoring Centre (PNUE-WCMC).

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Excluant l'Antarctique et les territoires contestés, tel que présenté dans le rapport 2014 de Protected Planet. Si l'on inclut l'Antarctique et les territoires disputés, 13,9 % des aires terrestres mondiales sont protégées.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Le territoire marin du Canada est composé de ses eaux territoriales et de sa zone économique exclusive.

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note de bas de page 4

Rapport 2014 de Protected Planet

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Note de bas de page 5

Souvent appelés les « objectifs d'Aichi ». Les objectifs des aires protégées proviennent de l'objectif 11 de la convention sur la biodiversité d'Aichi.

Retour à la référence de la note de bas de page 5