Émissions de composés organiques volatils

Accéder au PDF (947 Ko)

Les composés organiques volatils (COV) sont des gaz et des vapeurs contenant du carbone, émis dans l'air par des sources naturelles et des activités humaines.Note de bas de page [1] Il existe des centaines de composés organiques volatils émis dans l'air qui nuisent à la santé des Canadiens et à l'environnement. Les COV sont des précurseurs primaires de la formation d'ozone troposphérique et de particules, qui représentent les principaux polluants contribuant à la formation de smog.

Aperçu des résultats

  • En 2015, les émissions de COV au Canada étaient de 1 859 kilotonnes (kt), ce qui représente une diminution de 36 % par rapport aux niveaux de 1990.
  • Depuis 1998, c'est l'industrie gazière et pétrolière qui a le plus contribué aux émissions de COV. En 2015, ce secteur générait 37 % (693 kt) des émissions à l'échelle nationale.

Émissions totales de composés organiques volatils par source, Canada, 1990 à 2015

Le graphique à colonnes empilées montre les émissions de composés organiques volatils au Canada par source. Description longue ci-dessous.

Description longue

Le graphique à colonnes empilées montre les émissions de composés organiques volatils au Canada par source (industrie gazière et pétrolière, utilisation de peintures et de solvants, combustion de bois de chauffage, autres sources, véhicule hors route et équipement mobile, transport [routier, ferroviaire, aérien et maritime] et fabrication) entre 1990 et 2015. Les émissions sont exprimées en kilotonnes.

Données du graphique
Émissions totales de composés organiques volatils par source, Canada, 1990 à 2015
AnnéeIndustrie gazière et pétrolière (émissions en kilotonnes)Utilisation de peintures et de solvants (émissions en kilotonnes)Combustion de bois de chauffage (émissions en kilotonnes)Autres sources (émissions en kilotonnes)Véhicules hors route et équipement mobile (émissions en kilotonnes)Transport (routier, ferroviaire, aérien et maritime) (émissions en kilotonnes)Fabrication (émissions en kilotonnes)Émissions nationales totales (émissions en kilotonnes)
1990587,5357,5356,5266,7646,3410,9260,52 885,9
1991582,7350,0351,4265,8768,8378,4257,42 954,6
1992597,0352,2335,9251,3777,0372,3257,72 943,4
1993623,8351,4352,1272,6779,6361,9275,03 016,4
1994637,0362,1358,4268,8768,6363,8276,63 035,4
1995649,2375,2342,1266,7778,8347,3269,33 028,6
1996677,3373,0338,4257,1771,0337,4270,23 024,5
1997667,6374,9322,6248,6715,2340,9265,02 934,8
1998680,4377,5342,0251,6664,5353,4271,42 940,7
1999640,2389,5325,0247,7574,2362,9270,22 809,8
2000657,5395,9313,6245,2521,4351,9263,22 748,7
2001665,7375,7289,7239,7407,8314,5239,82 532,9
2002672,3368,4313,2237,6404,2318,3238,72 552,7
2003672,8370,0269,5251,0390,6297,4220,72 471,8
2004660,1366,4261,5243,0400,2283,4202,92 417,3
2005661,2366,2246,3240,2347,5251,8194,22 307,5
2006660,7351,5237,7210,2335,8234,9168,12 198,9
2007654,7349,5234,9203,7324,8225,9154,72 148,2
2008663,4340,6235,3198,5306,8233,8138,02 116,2
2009624,4310,2224,3196,0292,5197,8117,61 962,9
2010629,6316,7235,9193,4283,2191,5122,81 973,0
2011624,6304,5235,2192,6211,3175,8120,51 864,6
2012681,8309,6234,4189,5188,4168,1120,81 892,5
2013729,2313,6233,0183,9171,7162,4119,91 913,8
2014747,4323,1231,5191,0170,5152,6113,71 929,9
2015693,4325,7230,0188,1163,3148,3109,81 858,7

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 2,88 Ko)

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : L'indicateur ne porte que sur les émissions de polluants atmosphériques d'origine humaine. La catégorie « autres sources » comprend les émissions provenant de l'incinération et des déchets, de l'industrie des minéraux et du minerai, de la poussière et des feux, du chauffage des bâtiments et de la génération d'énergie, des services d'électricité, de l'agriculture (bétail, cultures agricoles et engrais) et autres sources diverses. Se reporter au tableau 1 des Sources des données et méthodes pour une liste complète des sources de polluants atmosphériques inclus dans chaque catégorie.
Source : Environnement et Changement climatique Canada (2017) Inventaire des émissions de polluants atmosphériques.

Complément d'information

L'industrie pétrolière et gazière représentait la principale source d'émissions de COV en 2015, avec 693 kt (soit 37 % des émissions totales). Les peintures et les solvants ainsi que la combustion de bois de chauffage étaient également des sources importantes d'émissions avec 18 % (326 kt) et 12 % (230 kt) des émissions totales.

La source ayant enregistré la plus grande réduction des émissions entre 1990 et 2015 étaient les véhicules hors route et l'équipement mobile, avec une réduction de 483 kt (75 %).

La diminution à long terme des émissions de COV est principalement attribuable à 3 facteurs :

  • l'utilisation progressive de technologies et de carburants plus propres entraînant une réduction des émissions dues au transport, aux véhicules hors route et à l'équipement mobile
  • la réduction des émissions de source industrielle et non industrielle résultant de l'amélioration du contrôle des émissions
  • le niveau moins élevé de COV dans les produits comme la peinture, les solvants et les nettoyants

La seule source ayant enregistré une croissance importante en matière d'émissions entre 1990 et 2015 était l'industrie gazière et pétrolière avec une augmentation de 106 kt (18 %).

Émissions de composés organiques volatils par province et territoire

Aperçu des résultats

  • L'Alberta a émis la plus grande proportion de COV en 2015. Les émissions de la province représentaient 33 % (620 kt) des émissions à l'échelle nationale.
  • Entre 1990 et 2015, l'Ontario a enregistré la réduction la plus importante des émissions de COV. En effet, les émissions dans la province ont diminué de 55 % (451 kt).
  • La Saskatchewan est la seule province ayant enregistré une augmentation des émissions de COV (34 kt) entre 1990 et 2015.

Émissions de composés organiques volatils par province et territoire, Canada, 1990 et 2015

Le graphique à colonnes montre les émissions de composés organiques volatils au Canada par province et territoire. Description longue ci-dessous.

Description longue

Le graphique à barres montre les émissions de composés organiques volatils au Canada par province et territoire, en 1990 et 2015. Les émissions sont exprimées en kilotonnes.

Données du graphique
Émissions de composés organiques volatils par province et territoire, Canada, 1990 et 2015
Province ou territoire1990 (émissions en kilotonnes)2015 (émissions en kilotonnes)
Terre-Neuve-et-Labrador92,546,4
Île-du-Prince-Édouard22,27,6
Nouvelle-Écosse63,737,8
Nouveau-Brunswick54,431,2
Québec500,2286,6
Ontario813,5362,6
Manitoba145,167,9
Saskatchewan195,9229,6
Alberta640,8619,7
Colombie-Britannique339,5164,9
Yukon5,90,9
Territoires du Nord-Ouest et Nunavut12,03,5

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 908 o)

Comment cet indicateur est calculé

Remarque : L'indicateur ne porte que sur les émissions de polluants atmosphériques d'origine humaine.
Source : Environnement et Changement climatique Canada (2017) Inventaire des émissions de polluants atmosphériques.

Complément d'information

L'Alberta était la province qui émettait le plus de COV en 2015, avec comme principale source l'industrie gazière et pétrolière, contribuant à 74 % (461 kt) des émissions de la province.

L'Ontario présentait le deuxième niveau d'émissions le plus élevé avec 20 % (363 kt) du total des émissions à l'échelle nationale en 2015, en raison des émissions générées par l'utilisation de peintures et de solvants, la combustion de bois de chauffage, les véhicules hors route et l'équipement mobile comme principales sources. L'Ontario a également enregistré la plus importante réduction d'émissions entre 1990 et 2015, soit 55 % (451 kt), principalement grâce aux réductions des émissions générées par les véhicules hors route et l'équipement mobile.

Le Québec était le troisième plus important émetteur de COV, avec 15 % (287 kt) du total des émissions à l'échelle nationale. La combustion de bois de chauffage, l'utilisation de peintures et de solvants et le transport (routier, ferroviaire, aérien et maritime) étaient responsables de 78 % des émissions de la province.

La plupart des provinces et territoires ont réduit leurs émissions de bien plus de 40 % entre 1990 et 2015, à l'exception de l'Alberta (seulement 3 % de réduction des émissions en raison de l'augmentation des activités de l'industrie gazière et pétrolière) et la Saskatchewan, où les émissions ont augmenté de 17 % durant cette période. L'industrie gazière et pétrolière est responsable de l'augmentation des émissions dans cette province.

Émissions de composés organiques volatils par installation

L'Inventaire national des rejets de polluants d'Environnement et Changement climatique Canada fournit des renseignements détaillés sur les émissions de polluants atmosphériques provenant des installations industrielles et commerciales. Le programme des Indicateurs canadiens de durabilité de l'environnement (ICDE) donne accès à cette information par l'entremise d'une carte interactive en ligne.

À l'aide de la carte interactive des ICDE, il est possible d'effectuer une analyse approfondie des différentes régions et d'obtenir des détails sur les émissions de COV propres aux installations industrielles déclarantes.

Source : Environnement et Changement climatique Canada (2016) Recherche en ligne des données de l'Inventaire national des rejets de polluants – Données déclarées par les installations.

Accéder au PDF (947 Ko)

Date de modification :