Le rétablissement des secteurs préoccupants des Grands Lacs

Accéder au PDF (648 Ko)

La qualité de l'environnement dans les 17 secteurs préoccupants canadiens des Grands Lacs s'est améliorée depuis le début du programme de restauration en 1987. En 1994, 2003 et 2010, respectivement, les conditions environnementales du Port de Collingwood, du Bras Severn et du Port de Wheatley ont été jugées complètement rétablies. Les secteurs préoccupants du Port de Spanish et de la Baie Jackfish ont été désignés secteurs préoccupants en voie de rétablissement en 1999 et 2011, respectivement, lorsque toutes les mesures ont été jugées complètes. Ces secteurs nécessitent maintenant du temps pour que l'environnement se rétablisse naturellement. Des progrès considérables vers le rétablissement de la plupart des autres secteurs préoccupants ont été réalisés, ce qui est reflété dans la diminution du nombre d'utilisations bénéfiques altérées observées dans chaque secteur.

Progrès relatifs aux secteurs préoccupants canadiens des Grands Lacs, 1987 à 2014

Graphique

Description longue

Cette figure présente le nombre d'utilisations bénéfiques classifié comme « altérée » ou « nécessite une évaluation plus approfondie » pour l'évaluation initiale des 17 secteurs préoccupants canadiens des Grands Lacs, en 2003 et 2014. Pendant cette période, trois secteurs préoccupants se sont complètement rétablis et deux secteurs sont en voie de rétablissement.

Données du graphique
Progrès relatifs aux secteurs préoccupants canadiens des Grands Lacs, 1987 à 2014
LacSecteur préoccupantÉvaluation initiale – AltéréeÉvaluation initiale – Nécessite une évaluation plus approfondieÉvaluation initiale – Année2003 – Altérée2003 – Nécessite une évaluation plus approfondie2014 – Altérée2014 – Nécessite une évaluation plus approfondie
SupérieurBaie Thunder10119919055
SupérieurBaie Nipigon7119915041
SupérieurBaie Jackfish621991613Note de bas de page [A]2Note de bas de page [A]
SupérieurHavre Peninsula5119915022
--Rivière St. Marys9119929191
HuronPort de Spanish5419933Note de bas de page [A]0Note de bas de page [A]3Note de bas de page [A]0Note de bas de page [A]
HuronBras Severn6219880Note de bas de page [B]0Note de bas de page [B]0Note de bas de page [B]0Note de bas de page [B]
HuronPort de Collingwood3019892Note de bas de page [B]0Note de bas de page [B]0Note de bas de page [B]0Note de bas de page [B]
--Rivière St. Clair9319919373
--Rivière Détroit8019919291
ÉriéPort de Wheatley501998510Note de bas de page [B]0Note de bas de page [B]
--Rivière Niagara8219936361
OntarioPort de Hamilton11119928383
OntarioCommunauté urbaine de Toronto8119898381
OntarioPort Hope1020031010
OntarioBaie de Quinte831990101101
--Fleuve Saint-Laurent11319927352

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 2,56 Ko)

Comment cet indicateur est calculé

Note : Les évaluations initiales ont toutes été produites entre 1988 et 1993, à l'exception du Port de Wheatley et du port de Port Hope, produites en 1998 et 2003 respectivement.
Source : Programme des secteurs préoccupants des Grands Lacs d'Environnement et Changement climatique Canada.

En 1987, l'Accord Canada–États-Unis relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs identifiait 43 secteurs préoccupants dans les Grands Lacs. Parmi ces secteurs préoccupants, 26 se trouvent entièrement dans les eaux américaines. Des 17 secteurs étudiés ici, 12 sont entièrement dans les eaux canadiennes et cinq sont situés dans les canaux connectant les lacs et sont donc partagés par les deux pays. Sur les 43 secteurs préoccupants identifiés au départ pour le Canada et les États-Unis, six ont été rétablis et retirés de la liste des secteurs préoccupants : Port de Collingwood, Bras Severn et Port de Wheatley au Canada et la rivière Oswego, la baie Presque Isle et Deer Lake aux États-Unis.

Un secteur préoccupant est une zone où l'environnement s'est dégradé. Il existe 14 utilisations bénéfiques évaluées pour chaque secteur préoccupant. Une utilisation bénéfique Altérée indique un changement dans l'intégrité chimique, physique ou biologique, suffisant pour restreindre l'utilisation humaine ou la capacité de ce secteur à soutenir la vie aquatique. Une utilisation bénéfique qui nécessite une évaluation plus approfondie requiert une étude scientifique qui permettra de déterminer si l'utilisation bénéfique est altérée ou non. Lorsque tous les objectifs de rétablissement relatifs aux utilisations bénéfiques altérées définis dans le plan d'assainissement ont été atteints, le secteur préoccupant est rétabli. Un secteur préoccupant en voie de rétablissement est un secteur originalement identifié comme étant un secteur préoccupant et pour lequel, grâce à un consensus établi entre les collectivités et le gouvernement, toutes les mesures réalisables sur le plan scientifique et raisonnables sur le plan économique ont déjà été mises en œuvre et où l'environnement nécessite du temps pour se rétablir naturellement.

État des secteurs préoccupants canadiens des Grands Lacs, 2014

carte

Description longue

Cette carte situe et présente l'état des 17 secteurs préoccupants canadiens des Grands Lacs. Quatre secteurs préoccupants sont situés dans le Lac Supérieur, trois dans le Lac Huron, un dans le Lac Érié et quatre dans le lac Ontario. Les cinq autres sont situés dans les cours d'eau connectant les Grands Lacs et sont partagés par le Canada et les États-Unis. En 2014, trois secteurs préoccupants sont considérés rétablis : Bras Severn et Port de Collingwood dans le Lac Huron et Port de Wheatley dans le Lac Érié. Il y a aussi deux secteurs préoccupants en cours de rétablissement : Port de Spanish dans le Lac Huron et Baie Jackfish dans le Lac Supérieur.

Comment cet indicateur est calculé

Source : Programme des secteurs préoccupants des Grands Lacs d'Environnement et Changement climatique Canada.

Renseignements connexes

icône
Cet indicateur est utilisé pour mesurer les progrès vers l'atteinte de la cible 3.3 : Les Grands Lacs – secteurs préoccupants - Prendre des mesures au niveau fédéral pour rétablir des utilisations bénéfiques aux fins du retrait de la liste de cinq secteurs préoccupants canadiens et de la réduction du nombre d'utilisations bénéfiques compromises dans les autres secteurs préoccupants de 25 % d'ici 2018 de la Stratégie fédérale de développement durable pour le Canada 2013–2016.

Accéder au PDF (648 Ko)

Date de modification :