Quantité d'eau dans les cours d'eau canadiens

En 2011, la quantité d'eau de 18 régions de drainage a été classée normale, trois régions ont enregistré une quantité d'eau supérieure à la normale et une région a enregistré une quantité d'eau inférieure à la normale. Au cours de la dernière décennie, la quantité d'eau dans les cours d'eau canadiens était généralement normale. Une quantité d'eau supérieure à la normale a été observée dans trois régions de drainageNote de bas de page [1] en 2011, une année particulièrement humide dans la partie centre-sud des prairies. On a observé une quantité d'eau inférieure à la normale dans quatre régions de drainage en 2003, une année où les précipitations ont été plus faibles que la normale dans la partie centrale du Canada.

Quantité d'eau dans les régions de drainage du Canada, 2002 à 2011

Quantité d'eau dans les régions de drainage du Canada, 2002 à 2011

Voir les données de ce graphique
Comment cet indicateur est calculé

Note : La quantité d'eau normale est basée sur la quantité d'eau observée aux stations de surveillance de la quantité d'eau de 1981 à 2010 dans les 25 régions de drainage du Canada. Les données étaient insuffisantes pour décrire la quantité d'eau en ce qui concerne trois régions de drainage. Les quantités d'eau normales sont propres à chaque région et ne font pas référence à la même quantité d'eau dans chaque région de drainage (p. ex. la quantité d'eau normale dans les Prairies est différente de la quantité d'eau normale dans les Maritimes). Pour plus d’information sur le classement de chaque région de drainage, veuillez consulter l’indicateur Quantité d’eau à l’échelle régionale dans les cours d’eau canadiens.
Source : Relevés hydrologiques du Canada, Environnement Canada (2013) Base de données HYDAT. Consulté le 19 août 2013.

Le Canada est un pays riche en eau, ses rivières et ses lacs représentant 7 % des réserves d'eau douce renouvelables de la planète.Note de bas de page [2] Malgré toute cette eau, les pénuries d'eau constituent un sérieux problème pour les régions du Canada lorsque les réserves naturelles ne suffisent pas toujours à la demande humaine. Tout au long de l'année, les variations naturelles de la température, de la pluie et des chutes de neige peuvent faire augmenter et diminuer les quantités d'eau dans les cours d'eau, les lacs et les réservoirs. Ces fluctuations météorologiques peuvent entraîner des inondations ou des pénuries d'eau.

L'attribution d'une catégorie de quantité d'eau à une région de drainage se fonde sur la classification du niveau d'eau ou du débit le plus fréquemment observé dans les stations de suivi à l'intérieur de cette région. La quantité d'eau d'une station est classée comme faible, normale ou élevée par rapport à la quantité habituellement observée chaque jour de l'année dans cette station comparativement aux valeurs recueillies entre 1981 et 2010. Une quantité d'eau normale ne signifie pas qu'il n'y a pas de secteurs dans la région de drainage qui ont trop d'eau ou qui n'en ont pas assez durant une période de l’année.

Indicateurs connexes

Renseignements supplémentaires


Thème II : Maintenir la qualité et la disponibilité de l’eau, tel que formulé dans la stratégie fédérale de développement durable.
Cet indicateur est utilisé dans la mesure du progrès vers l’atteinte de Objectif 3 : Qualité de l'eau et quantité d'eau - Protéger et améliorer l'eau pour qu'elle soit propre, saine et sécuritaire pour tous les Canadiens et qu'elle soutienne des écosystèmes sains de la Stratégie fédérale de développement durable pour le Canada 2013-2016.

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Une région de drainage est une zone terrestre dont toutes les eaux souterraines et en surface se jettent dans le même lac, milieu humide ou océan. Les stations dans une région de drainage sont reliées par une source d'eau commune. Une carte des 25 régions de drainage du Canada peut être trouvée dans l’indicateur Quantité d’eau à l’échelle régionale dans les cours d’eau canadiens.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Les réserves d'eau douce renouvelables représentent la quantité totale d'eau douce disponible dans les cours d'eau canadiens. Elles sont calculées en additionnant le volume total d'eau se jetant dans une rivière, le volume d'eau qui y est restitué en provenance des eaux souterraines, des précipitations et l'eau provenant de l'extérieur du pays.

Retour à la référence de la note de bas de page 2