Incidences des émissions de gaz à effet de serre

Le réchauffement continu de la planète découlant du rejet dans l’atmosphère de gaz à effet de serre (GES) devrait avoir des répercussions importantes sur l'environnement, la santé humaine et l'économie.

Incidences sur l’environnement

  • Les températures annuelles moyennes globales devraient augmenter.
  • Le réchauffement planétaire fera diminuer la couverture de neige, de glaces de mer et de glaciers, ce qui se traduira par une élévation du niveau de la mer et une augmentation des inondations côtières. La hausse des températures fera aussi dégeler le pergélisol de l’Arctique.
  • On s’attend à une augmentation de la fréquence et de la gravité des tempêtes et des vagues de chaleur.
  • De nombreuses espèces sauvages auront de la difficulté à s’adapter à un climat plus chaud et seront probablement l’objet d’un stress plus grand attribuable aux maladies et aux espèces envahissantes.

Incidences sur la santé humaine

  • On s’attend à ce que les gens vivant dans les collectivités nordiques du Canada et certaines populations vulnérables telles que les enfants et les personnes âgées soient les plus affectés par les changements.
  • La hausse des températures et l’augmentation de fréquence et de gravité des conditions météorologiques extrêmes pourraient faire croître les risques de déshydratation et de coup de chaleur, ainsi que de blessures dues à des changements brutaux des conditions météorologiques locales.
  • On pourrait observer une augmentation du risque de problèmes respiratoires et cardiovasculaires et de certains types de cancers, à mesure que les températures s’élèveront et exacerberont la pollution atmosphérique.
  • Le risque de maladies transmises par l’eau, la nourriture, les vecteurs et les rongeurs pourrait augmenter.

Incidences sur l’économie

  • Le changement des régimes météorologiques pourrait affecter l’agriculture, la foresterie, le tourisme et les loisirs.
  • Les incidences sur la santé humaine devraient ajouter un stress économique additionnel sur les systèmes de santé et d’aide sociale.
  • Les dommages aux infrastructures (routes, ponts, etc.) dus aux phénomènes météorologiques extrêmes devraient augmenter.

Que pouvons-nous faire?

Nous pouvons réduire nos émissions de GES à la maison et dans nos activités quotidiennes. Nous pouvons changer les choses en modifiant nos comportements et en prenant à l’égard de notre mode de vie des décisions qui permettront de réduire les émissions.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la façon dont les Canadiens et les Canadiennes peuvent contribuer à la réduction des émissions de GES, consultez le site Web de L’action du Canada sur les Changements climatiques et le site Web Passons à l’action pour l’environnement d’Environnement Canada.

Sources : Environnement Canada (2011) Bulletin des tendances et des variations climatiques pour 2010. / Ressources naturelles Canada (2008) Vivre avec les changements climatiques au Canada : édition 2007. / Santé Canada (2008) Santé et changements climatiques : Évaluation des vulnérabilités et de lacapacité d’adaptation au Canada. / Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (2007) Bilan 2007 des changements climatiques : conséquences, adaptation et vulnérabilité.

Renseignements connexes