Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Sources des données et méthodes de l’indicateur sur la consommation résidentielle d'eau au Canada

Description et logique de l'indicateur sur la consommation résidentielle d'eau au Canada

2.1 Description

L’indicateur sur la consommation résidentielle d'eau au Canada présente le pourcentage des ménages ayant un compteur d’eau au Canada et la consommation résidentielle d'eau par habitant de 1991 à 2011.

2.2 Logique

Les ménages sont les consommateurs les plus importants des réseaux municipaux de distribution d’eau. En 2011, les ménages ont consommé 43 %, ou 2 196 millions de mètres cubes, de l’eau distribuée par les municipalités.Note de bas de page 1 En revanche, la consommation industrielle, commerciale, institutionnelle et les autres utilisations non résidentielles confondues représentent 1 092 mètres cubes, ou 21 %, de l’eau distribuée par les réseaux municipaux. Les pertes dans le système de distribution, comme les fuites, comptent pour une portion additionnelle de 673,3 millions de mètres cubes (13 %) du volume produit. Les autres 22 % représentent le transfert en gros vers d’autres juridictions (212,3 millions de mètres cubes, ou 4 %) ainsi que la consommation d’origine inconnue (930,1 millions de mètres cubes, ou 18 %).Note de bas de page 2

Les municipalités adoptent généralement une des deux structures de tarification de base suivantes : une tarification forfaitaire, selon lequel les consommateurs paient un prix forfaitaire pour les services d'approvisionnement en eau, quel que soit le volume d'eau consommé, et une tarification établie en fonction du volume, selon lequel le montant payé pour les services d'approvisionnement en eau dépend de la quantité d'eau consommée. La tarification en fonction du volume exige que les ménages soient dotés de compteurs d'eau afin que la consommation d'eau puisse être mesurée. L'utilisation de compteurs jumelée à une tarification établie en fonction du volume accroît la sensibilisation des consommateurs quant la la consommation d'eau et les incite à économiser l'eau, ce qui réduit la demande domestique des ressources en eau douce du Canada. Par exemple, en 2009, les ménages canadiens dotés de compteurs et facturés selon un régime de tarification en fonction du volume ont utilisé 73 % moins d’eau que les ménages sans compteurs d’eau facturés selon un régime à prix forfaitaire.Note de bas de page 3

2.3 Changements récents à l’indicateur

Jusqu’en 2012, les données utilisées pour l’indicateur sur la consommation résidentielle d'eau au Canada étaient tirées de l’Enquête sur l’eau potable et les eaux usées des municipalités (EEPEUM). L’enquête a été abandonnée en 2012, les dernières données recueillies remontant à 2009. Les données de cet indicateur sont maintenant tirées de deux enquêtes de Statistique Canada, soit l’Enquête sur les ménages et l'environnement (EME) et l’Enquête sur les usines de traitement de l'eau potable (EUTEP).

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Statistique Canada (2013) Enquête sur les usines de traitement de l'eau potable, 2011. Catalogue no 16-403 X. Consulté le 29 janvier 2014.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

En raison de l’arrondissement, le total n’équivaut pas à 100 %.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Environnement Canada (2011) Rapport de 2011 sur la tarification municipale de l'eau : statistiques de 2009. Consulté le 6 mars 2014.

Retour à la référence de la note de bas de page 3