Habitat protégé pour les espèces en péril

En date du 31 mars 2014, on comptait 1 836 kilomètres carrés (km2) d’habitat protégé au Canada grâce au Programme d’intendance de l’habitat (PIH) pour les espèces en péril, au profit de jusqu'à 603 espèces évaluées comme étant « en péril » (en voie de disparition, menacée ou préoccupante) par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). La superficie protégée a augmenté constamment depuis le début du programme en 2000–2001.

De plus, au cours de l'année 2013–2014 du programme, 109 km2 de terres et 136 km d'habitat riverain ont été améliorés par le biais de projets du PIH.

Superficie cumulative d’habitat protégé pour les espèces en péril par des projets financés par le PIH, Canada, 2000 à 2013

Graphique linéaire

Description longue

Le graphique linéaire présente la superficie cumulative d'habitats qui a été protégée par le biais du Programme d'intendance de l'habitat pour les espèces en péril, en kilomètres carrés, pour les années fiscales de 2000 à 2013. La superficie protégée a augmentée constamment depuis 2000, atteignant 1 836 kilomètres carrés en 2013.

Données du graphique
Données du graphique : Superficie cumulative d’habitat protégé pour les espèces en péril par des projets financés par le PIH, Canada, 2000 à 2013
AnnéeAnnée fiscaleSuperficie annuelle d'habitat protégé
(mesures de protection juridiquement contraignantes, en kilomètres carrés)
Superficie cumulative d'habitat protégé
(en kilomètres carrés)Note de bas de page [A]
20002000-20011212
20012001-2002165176
20022002-2003185361
20032003-2004117478
20042004-2005158636
20052005-2006196832
20062006-20071841016
20072007-20081941210
20082008-20091571367
20092009-20101341501
20102010-20111091610
20112011-2012761685
20122012-2013601745
20132013-2014911836
Note de bas de page A

Les valeurs annuelles de superficie sont arrondies au kilomètres carré le plus près et le total pourrait ne pas correspondre exactement aux valeurs cumulées.

Retour à la référence de la note de bas de page A

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 852 O)

Comment cet indicateur est calculé

Note : La ligne (en vert) indique la superficie cumulative d'habitat protégé par le Programme d’intendance de l’habitat. Les années réfèrent aux années fiscales (d'avril à mars). L’année 2013 réfère donc à la période du 1er avril 2013 au 31 mars 2014.
Source : Environnement Canada (2014) Service canadien de la faune, Bureau des programmes de financement des espèces en péril.

En date de mars 2014, 671 espèces sauvages ont été évaluées comme étant en voie de disparition, menacées ou préoccupantes par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).Note de bas de page [1] Plusieurs autres pourraient être en péril. Par exemple, le rapport Espèces sauvages pour l'année 2010 classe la situation de 2 013 espèces comme étant en péril, possiblement en péril ou sensibles.Note de bas de page [2] Bien qu'une espèce puisse être considérée en péril pour de nombreuses raisons, dans la plupart des cas, le déclin d’une espèce est attribuable aux activités humaines qui altèrent l'habitat, tel que le développement urbain, l'agriculture, le développement des ressources naturelles, les espèces envahissantes, la pollution et les changements climatiques. Reconnaissant l'importance de l'habitat naturel pour la survie et le rétablissement des espèces, le gouvernement du Canada a lancé le PIH en 2000. Le PIH supporte la Loi sur les espèces en péril (LEP) et donne la priorité aux espèces inscrites sur la Liste des espèces en péril (Annexe 1 de la LEP).

Le PIH fournit un financement pour des activités d'intendance qui, avec d'autres mesures de conservation, protègent des terres pour les espèces en péril et appuient le rétablissement de ces espèces, améliorent l'habitat ou atténuent les menaces qui pèsent sur ces espèces par suite de l'activité humaine. Le PIH considère l'habitat comme « protégé » quand il a été protégé par un achat, un don ou d'autres accords juridiquement contraignants, comme des servitudes de conservation et des baux.Note de bas de page [3] Le PIH n'est pas le seul programme qui protège l'habitat pour les espèces en péril. Certaines de ces autres initiatives font partie du Plan de conservation national.

Indicateurs connexes

Renseignements supplémentaires

 

logo de nature
Cet indicateur est utilisé dans la mesure du progrès vers l’atteinte de Cible 4.3 : Écosystèmes terrestres et intendance de l'habitat - Contribuer à la cible nationale proposée voulant que d'ici 2020, au moins 17 % des zones terrestres et d'eaux intérieures soient conservées par l'entremise de réseaux d'aires protégées, et d'autres mesures efficaces de conservation dans des superficies clairement définies de la Stratégie fédérale de développement durable pour le Canada 2013-2016.

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Ceci n’inclut pas les espèces sauvages inscrites comme disparues (15) ou disparues du pays (22).

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Conseil canadien pour la conservation des espèces en péril (2012) Espèces sauvages 2010: La situation générale des espèces au Canada, Groupe de travail national sur la situation générale. Consulté le 6 septembre 2014.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note de bas de page 3

Le terme « servitude » inclut les servitudes (au Québec) et les « covenants » (en Colombie-Britannique). Les aires sécurisées dans le cadre du PIH sont protégées. Toutefois, elles peuvent ou non être officiellement classées comme « aires protégées » en vertu de la définition de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), telle qu'appliquée au Canada.

Retour à la référence de la note de bas de page 3