Impacts de l’utilisation du sol sur la qualité de l’eau douce

Pour la période de 2009 à 2011, la qualité de l’eau douce a été évaluée en fonction des catégories d’utilisation du sol afin de mieux comprendre comment la qualité de l’eau est affectée par les activités d’utilisation du sol, telles que l’agriculture et l’exploitation minière. Une qualité de l’eau bonne à excellente a été trouvée dans 25 % des sites avec peu de développement humain (site éloigné), 8 % des sites avec de l’agriculture seulement, 8 % des sites ayant un mélange d’agriculture, de mines et de villes (mixte) et 7 % des sites avec des mines. Une qualité de l’eau douteuse à satisfaisante a été trouvée dans 20 % des sites à utilisation mixte des sols, 14 % des sites agricoles, 8 % des sites avec des mines et 8 % des sites éloignés.

En général, les sites agricoles et miniers sont plus susceptibles d’avoir des répercussions sur la qualité de l’eau, particulièrement lorsqu’ils présentent plus qu’une catégorie d’utilisation du sol. Les sites éloignés ont en général une meilleure qualité de l’eau.

Qualité de l’eau douce selon les catégories d’utilisation du sol pour la période de 2009 à 2011, Canada

Qualité de l’eau douce selon les catégories d’utilisation du sol pour la période de 2009 à 2011, Canada

Description longue

Le diagramme à barres présente le nombre de sites où la qualité de l'eau douce pour la protection de la vie aquatique est cotée excellente, bonne, satisfaisante, douteuse ou mauvaise pour les quatre catégories d’utilisation du sol entre 2009 et 2011. Les quatre catégories d’utilisation du sol sont les suivantes : agriculture, exploitation minière, pressions mixtes et régions éloignées. Une qualité de l’eau douce excellente ou bonne étaient le plus souvent retrouvée dans les régions éloignées.

Voir les données de ce graphique
Comment cet indicateur est calculé

Note : La qualité de l’eau douce selon les catégories d’utilisation du sol a été évaluée à 166 sites dans les 16 régions de drainage du Canada où l’activité humaine est la plus intense, en utilisant l'indice de la qualité des eaux du Conseil canadien des ministres de l'environnement. L’utilisation du sol n’était pas encore évaluée à six sites, qui ne sont pas inclus dans cet indicateur.
Source : Les données ont été réunies par Environnement Canada à partir des programmes fédéraux, provinciaux, territoriaux et conjoints de suivi de la qualité de l’eau. Les statistiques sur la population, l’exploitation minière et la couverture terrestre des régions de drainage de chacun des sites ont été fournies par Statistique Canada.

L’utilisation du sol, ou la façon dont les humains ont développé et géré le territoire autour d’un cours d’eau, affecte la qualité de l’eau douce. L’eau ruisselant des champs agricoles, les rues urbaines et les rejets des exploitations minières ou des usines de traitement des eaux usées peuvent diminuer la qualité de l’eau douce dans les cours d’eau avoisinants. Au contraire, dans les régions éloignées, le développement humain est moindre et les cours d’eau sont entourés de plantes et d’arbres. La qualité de l’eau douce dans les régions éloignées est déterminée principalement par les conditions locales du sol et tend à être classée comme bonne ou excellente. La qualité de l’eau dans ces régions peut cependant être mauvaise ou douteuse parce que la pollution voyage sur de longues distances dans l’air.

Indicateurs connexes

Renseignements supplémentaires