Émissions de gaz à effet de serre par personne et par unité de produit intérieur brut

Deux façons d'analyser les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le but d’établir quels sont les liens avec les développements socio-économiques du Canada sont : la quantité de GES émise par personne (GES par habitant) et la quantité de GES par unité de produit intérieur brut (PIB) (intensité économique des GES). Ces indicateurs montrent la relation entre la taille de la population du Canada et la quantité de GES rejetée, ainsi que l’efficacité des secteurs de l'économie à restreindre les émissions de GES tout en produisant des biens et des services pour notre consommation et l’exportation.

Le niveau d'émissions par unité de produit intérieur brut (PIB) était 31 % plus bas en 2013 qu'en 1990. Sur cette période, l'intensité des GES est passée de 0,62 mégatonne (Mt) d'équivalent en dioxyde de carbone (éq. CO2) par milliard de dollars de PIBNote de bas de page [1] en 1990 à 0,43 Mt éq. CO2 par milliard de dollars de PIB en 2013. La quantité de GES émise par personne au Canada a diminué à de 20,7 tonnes d'éq. CO2 en 2013, comparativement à 22,1 tonnes en 1990.

Ces progrès peuvent s'expliquer par un certain nombre de facteurs, dont l'amélioration de l'efficacité des procédés industriels, le passage à une économie davantage axée sur les services et des améliorations quant aux émissions liées à la production d'énergie (par exemple, grâce à des changements de combustibles).

Émissions de gaz à effet de serre par personne (GES par habitant) et par unité de PIB (intensité économique des GES), Canada, 1990 à 2013


graphique

Description longue

Le graphique linéaire illustre une tendance à la baisse des émissions de gaz à effet de serre du Canada produites par personne et par unité de produit intérieur brut de 1990 à 2013, sous forme de pourcentage de 1990 exprimé en tonnes de dioxyde de carbone par personne et mégatonnes d'équivalent en dioxyde de carbone par milliards de dollars du produit intérieur brut.

Données du graphique
Émissions de gaz à effet de serre par personne (GES par habitant) et par unité de PIB (intensité économique des GES), Canada, 1990 à 2013
AnnéeGES par habitant
(tonnes d’équivalent en dioxyde de carbone par personne)
GES par habitant indexé
(tonnes d’équivalent en dioxyde de carbone par personne exprimé en pourcentage de 1990)
Intensité économique des GES
(mégatonnes d’équivalent en dioxyde de carbone par milliard de dollars du PIB)
Intensité économique des GES indexée
(mégatonnes d’équivalent en dioxyde de carbone par milliard de dollars du PIB exprimé en pourcentage de 1990)
199022,1100,00,62100,0
199121,697,60,62100,8
199222,099,20,64102,8
199321,898,40,62100,7
199422,3100,70,6199,3
199522,7102,40,6299,4
199623,1104,60,63101,0
199723,4105,90,6198,8
199823,5106,30,5996,0
199923,7107,30,5792,8
200024,3109,70,5690,8
200123,7107,00,5588,4
200223,5106,40,5486,4
200323,9108,00,5486,8
200423,7107,20,5284,4
200523,2105,00,5080,8
200622,7102,70,4878,0
200723,1104,50,4978,5
200822,3100,80,4775,6
200920,893,90,4573,4
201020,894,00,4571,9
201120,793,30,4370,1
201220,693,00,4369,4
201320,793,30,4369,4

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 1,50 Ko)

Comment cet indicateur est calculé

Note : Le graphique présente le ratio des émissions annuelles de GES par personne et par unité du PIB par rapport aux valeurs de 1990, c'est-à-dire que les valeurs sont indexées sur 1990. L'intensité de GES est calculée à partir du PIB réel ajusté en fonction de l'inflation, en dollars de 2007. Les niveaux d'émissions pour certaines des années précédentes ont été révisés à la lumière des améliorations apportées aux méthodes d'estimation et de la disponibilité de nouvelles données.
Source : Environnement Canada (2015) Rapport d'inventaire national 1990-2013 : Sources et puits de gaz à effet de serre au Canada.

Indicateurs connexes

Renseignements supplémentaires

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

L'intensité de GES par unité du PIB est calculée en utilisant le PIB réel ajusté en fonction de l'inflation, en dollars de 2007.

Retour à la référence de la note de bas de page 1