Aidez le gouvernement du Canada à organiser son site Web!

Remplissez un questionnaire anonyme de 5 minutes. Commencez maintenant.

Qualité de l’eau douce des cours d’eau canadiens

Pour la période de 2009 à 2011, la qualité de l’eau douce des cours d’eau a été évaluée à travers le Canada dans les régions où il existe un risque que la qualité de l’eau soit affectée par les activités humaines.Note de bas de page [1] La qualité de l’eau douce de ces cours d’eau était jugée excellente ou bonne à 46 % des sites de suivi, satisfaisante à 35 % des sites, douteuse à 17 % des sites et mauvaise à 2 % des sites. En général, la qualité de l’eau douce dans la majorité des rivières canadiennes est suffisante pour maintenir la santé des écosystèmes de ces rivières.

Indicateur national de la qualité de l’eau douce pour la période de 2009 à 2011, Canada

Indicateur national de la qualité de l’eau douce pour la période de 2009 à 2011, Canada

Description longue

Le diagramme à barres présente l’état de la qualité de l’eau douce pour la période de 2009 à 2011 à 172 sites de suivi des rivières choisies pour représenter 16 régions de drainage au Canada où l’activité humaine est la plus intense. Le diagramme montre le nombre de sites où la qualité de l’eau douce pour la protection de la vie aquatique était cotée excellente (10), bonne (69), satisfaisante (60), douteuse (30) et mauvaise (3).

Voir les données de ce graphique
Comment cet indicateur est calculé

Note : La qualité de l’eau douce a été évaluée à 172 sites dans les 16 régions de drainage du Canada où l’activité humaine est la plus intense, en utilisant l'indice de la qualité des eaux du Conseil canadien des ministres de l'environnement.
Source : Les données ont été réunies par Environnement Canada à partir des programmes fédéraux, provinciaux, territoriaux et conjoints de suivi de la qualité de l’eau.

L’eau douce fournit l’habitat essentiel pour les plantes et les animaux aquatiques, sert de nombreux usages commerciaux et industriels, et est au cœur de plusieurs activités récréatives. La qualité de l’eau douce est importante afin de maintenir des écosystèmes lacustres ou fluviaux en santé. Elle varie beaucoup au Canada en raison des différences géologiques et climatiques qui caractérisent le pays. Chaque site de suivi de la qualité de l’eau douce a sa propre géographie et un ensemble de pressions humaines propres et uniques.

L’indicateur de la qualité de l’eau reflète l’état général de la qualité de l’eau et intègre plusieurs pressions. Pour l’indicateur sur la qualité de l’eau douce, la qualité de l’eau a été mesurée à des sites de suivi jugés représentatifs des régions peuplées du Canada. À chaque site, les propriétés physiques de l’eau, comme que la température, et les concentrations de substances chimiques, comme les nutriments et les métaux, ont été mesurées. Afin d’évaluer la qualité de l’eau, les propriétés physiques et les substances chimiques mesurées ont été comparées aux recommandations en matière de la qualité de l’eau pour la protection de la vie aquatique. Lorsqu’une recommandation en matière de qualité de l’eau est dépassée, la cote de la qualité de l’eau est abaissée.Note de bas de page [2]

Changement à l’indicateur national de la qualité de l’eau douce au fil du temps

Entre 2003-05 et 2009-11, le pourcentage des sites jugés bons ou excellents a augmenté, et celui des sites jugés douteux ou mauvais a diminué. En général, les cotes se sont améliorées significativement pour 13 sites et se sont détériorées pour quatre sites. Les cotes de l’indicateur de la qualité de l’eau douce n’ont affiché aucun changement statistiquement significatif pour les 84 autres sites où les données étaient disponibles pour 2003 à 2011.

Changements à l’indicateur national de la qualité de l’eau douce entre 2003-05 et 2009-11, Canada

Changements à l’indicateur national de la qualité de l’eau douce entre 2003-05 et 2009-11, Canada

Description longue

Le diagramme à barres présente le pourcentage de sites auxquels la qualité de l’eau douce pour la protection de la vie aquatique était cotée excellente, bonne, satisfaisante, douteuse ou mauvaise entre 2003-2005 et 2009 2011. Le diagramme à pointe de tarte, fourni comme encart au diagramme à barres, présente le nombre de sites où l'indicateur de la qualité de l’eau douce s'est amélioré de façon significative, où il s’est significativement détérioré et où aucun changement n’a été décelé. Entre 2003 2005 et 2009 2011, le classement de l’indicateur de la qualité de l’eau douce s’est significativement amélioré à 13 sites et s’est détérioré à quatres sites. Aucun changement n’a été décelé à 84 sites.

Voir les données de ce graphique
Comment cet indicateur est calculé

Note : Les changements au niveau de l’indicateur entre les périodes 2003-05 et 2009-11 ont été évalués à 101 sites dans les 16 régions de drainage à travers le Canada où les données historiques sont disponibles. Pour chacun des sites, les changements au niveau de l’Indicateur ont été évalués en utilisant un ensemble temporellement cohérent de recommandations et de paramètres.
Source : Les données ont été réunies par Environnement Canada à partir des programmes fédéraux, provinciaux, territoriaux et conjoints de suivi de la qualité de l’eau.

L’indicateur sur la qualité de l’eau douce change lentement au fil du temps. Parmi les facteurs agissant sur la qualité de l’eau douce et sur son changement, on compte la quantité de pollution directement libérée dans l’eau ou qui atteint l’eau par la terre ou par l’air. Par ailleurs, la croissance urbaine ainsi que le développement agricole et industriel influent sur la vitesse à laquelle l’eau traverse les terres et peuvent polluer l’eau.

La qualité de l’eau douce dépend aussi des variations naturelles dans les précipitations de neige ou de pluie, car celles-ci transportent les polluants jusqu’aux cours d’eau, lacs et réservoirs. Il est possible de ralentir la dégradation de la qualité de l’eau en plantant des espèces indigènes le long d’un cours d’eau, en modernisant une usine de traitement des eaux usées ou en adoptant de meilleures pratiques de gestion en agriculture.

Indicateurs connexes

Renseignements supplémentaires

Thème II : Maintenir la qualité et la disponibilité de l’eau, tel que formulé dans la stratégie fédérale de développement durable.
Cet indicateur est utilisé dans la mesure du progrès vers l’atteinte de Objectif 3 : Qualité de l'eau et quantité d'eau - Protéger et améliorer l'eau pour qu'elle soit propre, saine et sécuritaire pour tous les Canadiens et qu'elle soutienne des écosystèmes sains de la Stratégie fédérale de développement durable pour le Canada 2013-2016.

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

La qualité de l’eau est évaluée avec l’indice de qualité de l’eau du Conseil canadien des ministres de l’environnement et utilise des recommandations en matière de qualité de l’eau pour la protection de la vie aquatique. Pour de plus amples détails sur la méthode de calcul, se référer au document Sources des données et méthodes.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note de bas de page 2

Par exemple, pour certaines régions, les niveaux élevés de substances naturellement présentes, comme les minéraux présents dans les roches, les éléments nutritifs, les dépôts glaciaires et les sols, peuvent réduire les cotes de la qualité de l'eau. Pour une discussion sur les limites existantes, veuillez-vous référer au document Sources des données et des méthodes.

Retour à la référence de la note de bas de page 2