Rejets de substances nocives dans l'environnement

Accéder au PDF (1,08 Mo)

Les substances toxiques rejetées dans l'environnement peuvent nuire à la santé humaine, la faune et la diversité biologique. Par exemple, les métaux toxiques peuvent être inhalés ou se déposer sur le sol et dans l'eau, d'où ils peuvent pénétrer dans la chaîne alimentaire et s'accumuler dans les tissus des organismes vivants. Certaines de ces substances peuvent également parcourir de grandes distances dans l'air.

Les indicateurs sur les Rejets de substances nocives dans l'environnement font le suivi des rejets de mercure (Hg), le plomb (Pb), le cadmium (Cd) et leurs composés dans l'air et dans l'eau. Ces substances sont inscrites à la liste des substances toxiquesNote de bas de page [1] en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement (1999) (LCPE 1999), donc leur rejet dans l'environnement est suivi de près. Les données les plus récentes de l'Inventaire des émissions de polluants atmosphériques (IEPA) et les rejets déclarés par les installations dans l'Inventaire national des rejets de polluants (INRP) servent au calcul de ces indicateurs.

Émissions atmosphériques

En 2014, les émissions de Hg, de Pb et de Cd dans l'air ont diminué pour atteindre environ 10 % de leurs niveaux de 1990 (réductions de 89 %, 89 % et 92 % respectivement). Ces réductions résultent principalement d'une diminution des émissions de source industrielle.

Émissions atmosphériques de mercure, plomb et cadmium, Canada, 1990 à 2014

Graphique linéaire indiciel - Voir la description longue ci-dessous

Description longue

Le graphique linéaire indiciel présente les changements annuels dans les émissions de 1990 à 2014, en pourcentages des émissions de 1990, pour trois polluants atmosphériques au Canada : le mercure, le plomb et le cadmium. Entre 1990 et 2014, les émissions ont diminué de 89 % pour le mercure, de 89 % pour le plomb, et de 92 % pour le cadmium.

Données du graphique
Émissions atmosphériques de mercure, plomb et cadmium, Canada, 1990 à 2014
AnnéeMercure
(changements annuels dans les émissions atmosphériques en pourcentage des niveaux de 1990)
Plomb
(changements annuels dans les émissions atmosphériques en pourcentage des niveaux de 1990)
Cadmium
(changements annuels dans les émissions atmosphériques en pourcentage des niveaux de 1990)
1990
0
0
0
1991
-1
-4
-10
1992
0
-1
-7
1993
-43
-35
-77
1994
-49
-34
-75
1995
-59
-29
-68
1996
-60
-22
-59
1997
-68
-39
-48
1998
-70
-47
-48
1999
-71
-54
-55
2000
-73
-56
-58
2001
-74
-59
-24
2002
-75
-63
-57
2003
-76
-69
-66
2004
-76
-74
-63
2005
-77
-78
-61
2006
-76
-76
-55
2007
-74
-76
-68
2008
-77
-78
-75
2009
-80
-80
-77
2010
-84
-83
-82
2011
-88
-87
-90
2012
-89
-88
-89
2013
-88
-90
-90
2014
-89
-89
-92

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 1,20 Ko)

Comment cet indicateur est calculé

Note : L'indicateur n'inclut que les rejets provenant d'activités humaines.
Source : Environnement et Changement climatique Canada (2016) Inventaire des émissions de polluants atmosphériques.

Rejets dans l'eau

En 2014, un important déversement a entraîné une forte augmentation des rejets de Hg et de Pb dans l'eau entre 2003 et 2014, soit de 518 % et 499 % respectivement, et de 29 % pour le Cd. Dans le centre de la Colombie‑Britannique, un barrage protégeant un bassin de résidus miniers de la mine Mount Polley a cédé le 4 août 2014, et des résidus miniers se sont répandus dans le lac Polley et les eaux avoisinantes.

Pour la première fois en 2014, la mine Mount Polley signalait des rejets de Pb, de Cd et de Hg dans l'eau. Ces rejets équivalaient en 2014 à 134,1 tonnes (t) de Pb, 2,8 t de Cd et 2,1 t de Hg.

Rejets de mercure, plomb et cadmium dans l'eau, Canada, 2003 à 2014

Graphique linéaire indiciel - Voir la description longue ci-dessous

Description longue

Le graphique linéaire indiciel présente les changements annuels dans les rejets dans l'eau de 2003 à 2014, en pourcentages des émissions de 2003, pour trois polluants au Canada : le mercure, le plomb et le cadmium. L'incident survenu à la mine Mount Polley en 2014 explique l'augmentation des rejets de mercure (518 %), de plomb (499 %) et de cadmium (29 %) dans l'eau entre 2003 et 2014.

Données du graphique
Rejets de mercure, plomb et cadmium dans l'eau, Canada, 2003 à 2014
AnnéeMercure
(changements annuels dans les rejets dans l'eau en pourcentage des niveaux de 2003)
Plomb
(changements annuels dans les rejets dans l'eau en pourcentage des niveaux de 2003)
Cadmium
(changements annuels dans les rejets dans l'eau en pourcentage des niveaux de 2003)
2003
0
0
0
2004
-11
-14
-6
2005
41
-13
-31
2006
-10
-21
-24
2007
-33
-41
-24
2008
-45
-14
-49
2009
-10
-32
-35
2010
-32
-22
-45
2011
-6
-29
-43
2012
-53
-42
-45
2013
-44
-47
-44
2014
518
499
29

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 1,37 Ko)

Comment cet indicateur est calculé

Note : L'indicateur n'inclut que les rejets provenant d'activités humaines. Le tableau présente uniquement les rejets dans l'eau signalés dans l'INRP, compte tenu des critères de déclaration à l'INRP, pour les rejets de Hg, Pb, Cd et de leurs composés. Ces quantités ne doivent pas être interprétées comme représentant un total exhaustif de rejets de ces polluants dans l'eau au Canada.
Source : Environnement et Changement climatique Canada (2016) Aperçu des données déclarées et révisées de l'Inventaire national des rejets de polluants (INRP) 2014.

 

Renseignements connexes

 

Icône
Ces indicateurs sont utilisés pour mesurer le progrès vers l'atteinte de la cible 4.8 : Gestion des produits chimiques – Réduire les risques pour les Canadiens et les incidences sur l'environnement et la santé humaine que posent les rejets de substances nocives de la Stratégie fédérale de développement durable pour le Canada 2013–2016.

Accéder au PDF (1,08 Mo)

Date de modification :