Sauter l'index du livret et aller au contenu de la page

Sources des données et méthodes de l'indicateur sur le Changement du niveau de risque de disparition des espèces sauvages

4. Méthodes

4.1 Évaluations de statuts par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada

Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (le Comité) fait appel à la science et aux connaissances des collectivités des autochtones pour évaluer les espèces sauvages en péril. Tous les mammifères, oiseaux, reptiles, amphibiens, poissons, arthropodes, mollusques, plantes vasculaires, mousses et lichens indigènes sont visés par le mandat actuel du Comité.

Le Comité élabore la Liste des espèces sauvages candidates, une liste prioritaire des espèces sauvages qui doivent être classées; il gère la production de rapports sur la situation des espèces sauvages et il organise des réunions au cours desquelles les espèces sauvages sont évaluées et classées dans les catégories de risque. Pour tout ce qu'il entreprend, le Comité utilise la meilleure information possible pour l'aider à évaluer le risque d'extinction ou de disparition des espèces sauvages. Cette information peut être obtenue de toute source de connaissances crédible sur les espèces sauvages et leur habitat.

Le Comité commande annuellement des rapports de situation pour les espèces sauvages candidates prioritaires inscrites à la Liste des espèces sauvages candidates ou pour les espèces qui doivent être réévaluées (mises à jour de rapports de situation).

Tous les rapports de situation (y compris les mises à jour et les rapports non sollicités) doivent satisfaire les normes du Comité en matière de qualité et d'exhaustivité. Les rapports peuvent faire l'objet d'examens minutieux par le sous-comité de spécialistes des espèces approprié et le sous-comité des connaissances traditionnelles autochtones, ainsi que par les autorités responsables de l'espèce sauvage (y compris les gouvernements des provinces et territoires où l'espèce est présente, les ministères fédéraux responsables de l'espèce sauvage et les conseils de gestion des ressources fauniques). D'autres experts externes peuvent également être appelés à réviser les rapports de situation. Lorsque les examens sont terminés et les modifications nécessaires apportés, le rapport est distribué à tous les membres du Comité.

Les membres du Comité se servent des rapports de situation pour leurs discussions et pour la désignation du statut au cours de réunions semestrielles d'évaluation des espèces sauvages. Pour chaque espèce sauvage considérée au cours de ces réunions, le Comité tient compte des cinq points suivants pour la désignation d'un statut canadien :

  1. Le rapport contient-il suffisamment d'information pour qu'il soit possible de déterminer l'admissibilité de l'espèce sauvage?
  2. Si cette information est suffisante, l'espèce sauvage est-elle admissible à l'évaluation?
  3. Le rapport de situation est-il adéquat et acceptable aux fins de l'évaluation?
  4. Quel statut découle de la mise en application des directives et critères quantitatifs d'évaluation approuvés par le Comité?
  5. La situation ainsi établie de l'espèce est-elle conforme à la définition que donne le Comité du statut proposé?

À la suite de l'achèvement du processus d'évaluation, les espèces sauvages se voient attribuées une des sept catégories de statut par le Comité : Disparue, Disparue du pays, En voie de disparition, Menacée, Préoccupante, Non en péril ou Données insuffisantes. En date de mai 2016, 970 espèces sauvages s'étaient vu attribuer une catégorie statut (tableau 1).

4.2 Changement de statut par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.

Le Comité note également un changement de statut dans ses évaluations. Les sept changements de statut possibles sont : Nouveau, Aucun changement, Dans une catégorie de risque plus élevé, N'étant plus en péril, Dans une catégorie de risque moins élevé, Modification et Réorganisation. Les espèces qui ont été évaluées une seule fois reçoivent le statut Nouveau. Pour toutes les autres espèces, le changement de statut est basé sur les deux plus récentes évaluations. Les espèces qui se sont vu attribuer la catégorie Données insuffisantes pour l'une des deux plus récentes évaluations reçoivent le statut Modification. Le statut Réorganisation est utilisé dans les cas où l'unité qui est attribuée varie en fonction de nouveaux renseignements; des exemples peuvent comprendre une espèce qui est divisée en sous-espèces ou en unités géographiques.

Tableau 1. Comité sur la situation des espèces en péril au Canada, nombre d'espèces par catégorie de statut et changement de statut
Espèces par catégorie de statutNouveauAucun changementDans une catégorie de risque plus élevéN'étant plus en périlDans une catégorie de risque moins élevéModificationRéorganisation
Disparue11110002
Disparue du pays21800012
En voie de disparition1191244301132
Menacée634732016014
Préoccupante81727028219
Non en péril130110240210
Données insuffisantes334000134
Total4292878324451983

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 754 o)

4.3 Dérivation de données relatives à l'indicateur

Le changement du statut par le Comité procure des renseignements de base pour l'indicateur sur le Changement du niveau de risque de disparition des espèces sauvages. L'indicateur ne comprend pas les espèces de la catégorie Nouveau, car elles n'ont été évaluées qu'une fois. Les espèces de la catégorie Modification sont également exclues, car elles se sont retrouvées dans la catégorie Données insuffisantes lors de l'une des plus récentes évaluations (Tableau 2). Les espèces de la catégorie Données insuffisantes lors des deux plus récentes évaluations se voient attribuer le statut Aucun changement par le Comité, mais sont retirées de l'indicateur sur le Changement du niveau de risque de disparition des espèces sauvages.

Tableau 2 : Relation entre les changements de statut du Comité et l'indicateur sur le Changement du niveau de risque de disparition des espèces sauvages
Changement de statut du ComitéDéfinitionL'indicateur sur le Changements du niveau de risque de disparition des espèces sauvages
NouveauLes espèces sauvages examinées pour la première fois sont classées dans la catégorie Nouveau.Exclus de l'indicateur
ModificationL'espèce sauvage est passée d'une catégorie de risque à la catégorie Données insuffisantes ou est passée de la catégorie Données insuffisantes à une catégorie de risque.Exclus de l'indicateur
Aucun changementL'espèce sauvage demeure dans la même catégorie de risque à la suite de la réévaluation.Aucun changement[A]
Dans une catégorie de risque plus élevéL'espèce sauvage est inscrite à une catégorie de risque plus élevé à la suite de la plus récente réévaluation.Risque plus élevé
Dans une catégorie de risque moins élevé L'espèce sauvage est inscrite à une catégorie de risque moins élevé à la suite de la réévaluation.Risque moins élevé
N'étant plus en périlL'espèce sauvage est passée d'une catégorie de risque à la catégorie Non en péril.Risque moins élevé
RéorganisationL'espèce sauvage a été assignée à une unité désignable différente que précédemment.Désignation au cas par cas

Note : [A] Les espèces sauvages qui se retrouvent dans la catégorie Données insuffisantes lors des deux dates d'une évaluation sont exclues de l'indicateur.

Les espèces sauvages de la catégorie Réorganisation sont examinées individuellement et groupées en unités qui peuvent être considérées comme un tout. Par exemple, une espèce sauvage qui a été divisée en deux sous-espèces lors d'une réévaluation sera traitée comme une unité dans l'indicateur. En date de mai 2016, 83 espèces sauvages de la catégorie Réorganisation ont été groupées en 41 unités dont la situation pouvait être examinée. S'il est possible d'établir la direction du changement sans ambiguïté, les unités reçoivent une catégorie de changement pour l'indicateur. S'il n'est pas possible d'établir la direction du changement, l'unité reçoit une catégorie Inconnu et n'est pas incluse dans l'indicateur.

Parmi les 41 unités, 12 étaient incluses dans l'indicateur : 6 se sont vues attribué la catégorie Aucun changement, 3 la catégorie à risque moins élevé et 3 la catégorie Risque plus élevé. Les 29 restantes n'ont pu être classées. Pour des renseignements détaillés sur l'attribution des espèces sauvages à la catégorie Réorganisation du Comité, consultez l'Annexe 1.

Dans l'ensemble, l'indicateur sur le Changement du niveau de risque de disparition des espèces sauvages offre des renseignements sur 447 espèces sauvages.

Date de modification :