Émissions de gaz à effet de serre par province et territoire

Accéder au PDF (710 Ko)

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) varient grandement d'une province à une autre, en raison de différents facteurs comme la démographie, les sources d'énergie et la base économique. Toute chose étant égale par ailleurs, les économies qui reposent sur l'extraction de ressources auront tendance à afficher des niveaux d'émissions plus élevés que les économies fondées sur les services. De même, les émissions de GES sont plus importantes dans les provinces dont la production d'électricité dépend des combustibles fossiles que dans les provinces où l'on dépend davantage de sources renouvelables.

Les émissions de GES de l'Ontario et du Québec ont été moins élevées de 24 mégatonnes (Mt) d'équivalent en dioxyde de carbone (éq. CO2) en 2015 qu'en 1990 (9 Mt d'éq. CO2 pour le Québec et 15 Mt d'éq. CO2 pour l'Ontario). Les émissions de la Saskatchewan, de l'Alberta et de la Colombie-Britannique ont été plus élevées en 2015 qu'en 1990 de 30 Mt d'éq. CO2, 99 Mt d'éq. CO2 et 9 Mt d'éq. CO2 respectivement. Les cinq principaux émetteurs (l'Alberta, l'Ontario, le Québec, la Saskatchewan et la Colombie-Britannique) ont rejeté 656 Mt d'éq. CO2, soit 91 % des émissions totales canadiennes de 722 Mt d'éq. CO2.

En 1990, les émissions de GES de l'Ontario ont été plus élevées que celles des autres provinces à cause de ses grandes industries manufacturières. Les émissions de l'Alberta ont ensuite dépassé de manière significative celles de l'Ontario, avec une augmentation de 56 % depuis 1990, principalement en raison de l'augmentation du secteur de l'exploitation pétrolière et gazière destinés aux marchés d'exportation. Les émissions de l'Ontario ont baissé entre 1990 et 2015, principalement en raison de la fermeture de centrales électriques alimentées au charbon. En 2015, les émissions combinées de l'Alberta et de l'Ontario représentaient 61 % (38 % et 23 % respectivement) du total national.

Les provinces du Québec et de la Colombie-Britannique, qui disposent d'abondantes ressources hydroélectriques, ont montré des régimes d'émissions plus stables au cours de la même période avec un déclin depuis 2005. Le Québec présente une réduction de 10 % (9 Mt d'éq. CO2) depuis 2005, alors que la Colombie-Britannique montre une réduction de 5 % (3 Mt d'éq. CO2). Par contraste, les émissions de la Saskatchewan ont augmenté de 8 % (5 Mt d'éq. CO2) entre 2005 et 2015, principalement en raison d'une augmentation des activités dans les secteurs des transports, de l'exploitation pétrolière et gazière, et de l'exploitation minière.

Émissions de gaz à effet de serre par province et territoire, Canada, 1990, 2005 et 2015

Graphique à colonnes indique la répartition provinciale et territoriale - description longue ci-dessous.

Description longue

Le graphique à colonnes indique la répartition provinciale et territoriale, d'est en ouest, des estimations d'émissions de gaz à effet de serre en mégatonnes d'équivalent en dioxyde de carbone pour les années 1990, 2005 et 2015.

Données du graphique
Émissions de gaz à effet de serre par province et territoire, Canada, 1990, 2005 et 2015
Province ou territoireÉmissions de gaz à effet de serre en 1990 (mégatonnes d'équivalent en dioxyde de carbone)Émissions de gaz à effet de serre en 2005 (mégatonnes d'équivalent en dioxyde de carbone)Émissions de gaz à effet de serre en 2015 (mégatonnes d'équivalent en dioxyde de carbone)
Terre-Neuve-et-Labrador (NL)9,510,110,3
Île-du-Prince-Édouard (PE)1,92,11,8
Nouvelle-Écosse (NS)19,823,216,2
Nouveau-Brunswick (NB)16,320,314,1
Québec (QC)89,088,980,1
Ontario (ON)181,3204,4166,2
Manitoba (MB)18,620,620,8
Saskatchewan (SK)45,269,575,0
Alberta (AB)175,3232,8274,1
Colombie-Britannique (BC)51,963,960,9
Yukon (YT)0,50,40,3
Territoires du Nord-Ouest (NT)1,7Note de bas de page A1,61,4
Nunavut (NU)s.o.0,50,6

Télécharger le fichier de données (Excel/CSV; 1,52 Ko)

Comment cet indicateur est calculé

Note : Les niveaux d'émissions pour certaines années ont été révisés suite à des améliorations apportées aux méthodes d'estimation et à la disponibilité de nouvelles données.
Source : Environnement et Changement climatique Canada (2017) Rapport d'inventaire national 1990–2015 : Sources et puits de gaz à effet de serre au Canada.

Indicateurs connexes

 Renseignements supplémentaires

Accéder au PDF (710 Ko)

Date de modification :