1937-4

Légende des sources

La tempête no 4 a touché terre en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick sous forme de tempête tropicale avec des vents de 102 km/h (55 nœuds) le 14 septembre. Elle a ensuite touché terre au Québec le même jour sous forme de tempête tropicale accompagnée de vents de 65 km/h (35 nœuds).

La tempête no 4 a débuté dans l’océan Atlantique à proximité des Petites Antilles, est devenue un ouragan se dirigeant vers le nord et est entrée dans la zone d’intervention du CCPO le 13 septembre 1937. Elles est demeurée un ouragan jusqu’à son entrée dans les eaux du sud des Maritimes où elle s’est atténuée pour devenir une tempête tropicale. Elle a touché terre le 14 septembre sous forme de tempête tropicale en Nouvelle-Écosse poussant des vents de 102 km/h (55 nœuds). À son apogée, la tempête était de catégorie 2 soufflant des vents de 157 km/h (85 nœuds) et, dans la zone d’intervention du CCPO, des vents maximums de 130 km/h (70 nœuds). La récolte de pommes a été endommagée dans la vallée d’Annapolis et la tempête a causé des dommages aux structures en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick.

Nouvelle-Écosse

Le 15 septembre 1937

  • Une perte de 600 000 tonneaux de pommes dans la vallée de l’Annapolis (TJ)
  • Des dommages de 1,5 million $ aux récoltes de pommes dans la vallée de l’Annapolis (HH)
  • Des maisons et des granges endommagées dans toute la Nouvelle-Écosse (TJ)
  • Un toit emporté dans le comté de Shelburne (HH)
  • Des sections d’immeubles arrachées à Summerville (HH)
  • Des dommages considérables à des quais et à une grande embarcation à Shelburne (HH)
  • Un vieux saule de 9 m (30 pi) de circonférence a été fendu en deux à Shelburne (HH)
  • Des dommages importants à une goélette qui s’est échouée à Lockeport (HH)

Nouveau-Brunswick

Le 15 septembre 1937

  • Des maisons et granges endommagées dans tout le Nouveau-Brunswick (TJ)